header-ban

Droits du travailleur Ivoirien: un guide de vulgarisation en élaboration

La photo de famille des participants à cet atelier de vulgarisation des Droits du travailleur ivoirien.
57
header-ban
S'inscrire à la newsletter

L’Organisation internationale du Travail (OIT), à travers le Bureau international du travail, BIT-Côte d’Ivoire, a organisé le mercredi 07 septembre 2022, à Abidjan Cocody, un atelier de validation du « Guide des Droits du travailleur ivoirien ». Lors de la cérémonie de lancement dudit atelier, Mme Kattia Paredes Moreno, spécialiste principale pour les Activités des Travailleurs (ACTRAV) à l’OIT, Bureau pays à Abidjan, représentant le premier responsable, Frédéric Lapeyre a indiqué qu’ils ont appelé les syndicats pour discuter d’un outil qu’ils auraient dû élaborer depuis longtemps.

Droits du travailleur ivoirien.
Mme Kattia de l’OIT au premier plan.

Lire aussi: https://www.fratmat.info/article/223484/societe/plaques-dimmatriculation-et-permis-de-conduire-a-points-les-acteurs-concernes-sapproprient-les-nouvelles-reformes-initiees

header-ban

« Ce document dénommé « le guide des Droits du travailleur Ivoirien » a été élaboré à partir du Code du travail de 2015. Malgré l’absence de nombre de décrets d’application et des informations qui circulent sur la nécessité de réviser ce Code afin de l’adapter aux nouvelles réalités postpandémie Covid 19 (télétravail), ce guide sera assurément utile afin d’appuyer les efforts des centrales syndicales dans la diffusion de la législation du travail et l’information de travailleurs sur leurs droits et devoirs », a indiqué Mme Kattia.

Pour elle, « le principal objectif du travail que sera réalisé aujourd’hui, sera la validation de ce document qui vient synthétiser l’essentiel des droits reconnus au travailleur ivoirien dans la loi n°2015-532 portant code du travail, ses décrets d’application et la convention collective. Une fois finalisé la validation, cet outil sera mis à la disposition de tous et particulièrement du travailleur ivoirien afin de l’aider dans la connaissance de ses droits. »

Selon la représentante de Frédéric Lapeyre, ce guide sur les Droits du travailleur Ivoirien traite des questions liées au travail et prend en compte la Typologie des contrats et les éléments essentiels du contrat de travail tels que la durée du travail, les repos et les congés ; le Salaire (éléments du salaire, charges sur le salaire, mensualisation, protection du salaire, …) ; la fin de la relation d’emploi ; la Prévoyance sociale et l’économie informelle.

M. Donzo, représentant les centrales syndicales.
Monsieur Donzo des centrales syndicales.

- Advertisement -

« On ne le dira jamais assez, la connaissance est le début de la liberté. Lorsqu’on sait qu’une des missions des organisations syndicales est celui de défendre et promouvoir les Droits du travailleur ivoirien , l’on peut aisément comprendre que cet outil remplira une fonction importante pour vous en tant que cadres syndicaux et pour les travailleurs eux-mêmes », a fait savoir Mme Kattia. Cet atelier, a-t-elle déclaré, sera l’occasion pour les participants qui sont les représentants du CINIT de valider ce guide ou d’apporter des suggestions à l’expert afin de son amélioration.

Pour Donzo Boidou Gérard, au nom des cinq (5) centrales Syndicales membres du CINIT, participant à cet atelier sur les droits du travailleur Ivoirien, ils ont été invités pour valider un document très important. Cependant, en tant que travailleurs et représentants des travailleurs, les questions qu’ils se posent, sont « est-ce qu’ils connaissent tous leurs droits ?  Est-ce qu’ils ont la capacité de leur donner des informations sur leurs droits de travail ? » « Ce matin nous allons beaucoup apprendre. Mais le plus important, ce n’est pas de nous mettre à disposition un document, mais plus de partager le contenu avec nos travailleurs. Nous représentons des centrales syndicales et à l’intérieur de ces centrales, il y a beaucoup de préoccupations à ne pas négliger », a prévenu M. Donzo. Il a tenu à remercier l’OIT pour cette initiative.

Tchakoua Jean-Marc, est l’expert consultant au BIT ayant proposé ce guide. Il a indiqué à cette occasion que ce guide est un document de vulgarisation parce que la législation ivoirienne ayant changé, il importe que les destinataires de cette législation du code du travail, des textes d’application, de la convention collective, prennent véritablement possession du document. « Ils ne peuvent pas prendre possession si on ne leur a pas expliqué dans son contenu », a-t-il précisé. D’où l’importance de ce « guide des Droits du travailleur Ivoirien » et de cet atelier.

Lire aussi: https://justeinfos.net/les-observateurs-des-medias-le-delegue-regional-du-guemon-investi/

 Il faut préciser que la vulgarisation de cette version du code travail ivoirien, à travers ce guide est initiée par le BIT, à travers le projet Commerce au service du travail décent en collaboration avec le Bureau des Activités pour les Travailleurs (ACTRAV).

Benoît Kadjo

- Advertisement -

- Advertisement -

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.

ArabicChinese (Simplified)EnglishFrenchGermanPortugueseRussianSpanishSwahili