header-ban

Crise de Chefferie à Modeste : les populations demandent des comptes

Les populations veulent en savoir davantage sur la situation du nouveau chef de leur village, suite à la crise de la chefferie de Modeste.
38
header-ban
S'inscrire à la newsletter

La crise de chefferie de Modeste, village situé dans la commune de Grand-Bassam, depuis des lustres, reste toujours d’actualité. Les populations dudit village, ne sont pas contentes de la gestion de cette crise de chefferie de Modeste qui touche cette localité depuis bien longtemps. En visite à la cour familiale des Konin, les habitants, à travers le comité de gestion de Modeste (CGESMO), ont fait une déclaration lors d’un point-presse.

Lire aussi: https://ci.opera.news/ci/fr/politics/24a5680f4990e4cf27fd221f77ec45c6

Selon le secrétariat général du CGESMO, Marcellin Gouédan, le 05 janvier dernier, la population dans toute sa composante avait marché sur la Préfecture pour réclamer l’arrêté de nomination de leur chef choisi, Nanan Jonas Konney. Et les autorités administratives avaient, par le biais du secrétaire général 2 de Préfecture, appelé la population au calme. « Depuis ce temps, aucune information sur le sujet. Nous sommes, donc, venues à la cour familiale pour en savoir plus », a-t-il indiqué. Suite aux échanges avec la famille Konin, en présence du chef de famille, Kouao Konin Serges, une déclaration a été lue par le porte-parole, Joseph Gnoan.

header-ban

Dans cette déclaration, les populations réaffirment leur désapprobation à l’autorité de Konin Ahoua Simon qui, à en croire le porte-parole, brade les terres du village sans aucun retombé pour les populations qui sont sans infrastructure sanitaire et économique. « Nous demandons à Madame le préfet du département de Grand-Bassam, comme elle l’a fait à Ebrah, après les résultats de l’enquête de la brigade de la gendarmerie, d’agir au plus vite avant que le pire n’arrive à Modeste », a souligné Joseph Gnoan.

- Advertisement -

Aussi, le porte-parole a demandé à toute personne désireuse d’acquérir des terres à Modeste de s’abstenir à le faire jusqu’au règlement définitif du conflit. Très en colère, la population de Modeste a exprimé son désarroi, et dénonce les récents propos de Konin Ahoua Simon au cours d’une conférence de presse tendant à faire croire à toute la Nation ivoirienne que le conflit l’opposant à la population de Modeste a pris fin.

Lire aussi: https://justeinfos.net/grand-bassam-la-communaute-villageoise-de-modeste-envahit-la-prefecture/

Pour terminer, les habitants de Modeste ont réitéré leur attachement à Nanan Jonas Konney, et ont affirmé leur engagement à aller plus loin, si rien n’est fait pour régler cette crise de chefferie de Modeste.

Hipson Kanon

 

- Advertisement -

- Advertisement -

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.

ArabicChinese (Simplified)EnglishFrenchGermanPortugueseRussianSpanishSwahili