topheader

Côte d’Ivoire : le Ministère et la Direction de la Fonction publique répondent à des syndicalistes à propos « d’affections fantaisistes… »

La photo de famille.
39
S'inscrire à la newsletter

- Advertisement -

Listen to this article

Ouverte le mardi 19 mars 2024, la 3ème édition de la conférence de programmation des effectifs de la Fonction publique, session 2024 dont l’objectif est d’identifier les besoins des Ministères en lien avec leurs domaines d’intervention a fermé ses portes le vendredi 22 mars 2024 dans la commune de Cocody. La cérémonie de clôture a eu lieu en présence de Kouamé Yao N’guettia Jérôme, directeur de cabinet adjoint, représentant la ministre d’Etat, ministre de la Fonction publique et de la modernisation de l’Administration, Anne Désirée Ouloto.

Kouamé N’guettia Jérôme, dircab adjoint de la ministre d’Etat, Anne Désirée Ouloto.

Le directeur de cabinet adjoint du Ministère de la Fonction publique et de la modernisation de l’administration a, au nom de la ministre d’Etat, Anne Désirée Ouloto, rassuré les uns et les autres sur la santé de la Fonction publique. « La Fonction publique va bien », a-t-il déclaré. Il s’est réjoui des travaux qui se sont déroulés avec succès. Aussi s’est-t-il félicité de l’expérience acquise lors des échanges qui ont eu lieu lors de cette conférence de proclamation des effectifs après 3 jours de travaux.

« Vos concertations, vos échanges ont confirmé la pertinence de cette activité », a souligné Kouamé Yao N’guettia Jérôme pour qui « la cadence est bonne, la cadence plait à madame la ministre, la cadence plait au président de la République. » Le représentant de la ministre d’Etat, Anne Désirée Ouloto a, par ailleurs, félicité publiquement le directeur général de la Fonction publique dont la direction est l’épine dorsale de ce Ministère.

Le directeur général de la Fonction publique, Soro Gninagafol.

Le représentant de Anne Désirée Ouloto a déploré et dénoncé l’attitude « d’un soi-disant syndicaliste » qui selon lui a décidé de s’attaquer « à un système qui va bien. » « J’en profite pour saluer le directeur général de la Fonction publique pour sa réponse éclatante à ce monsieur dont sa place n’est pas forcement derrière une table avec un micro en face… »

Pour sa part, le directeur général de la Fonction publique, Soro Gninagafol, a félicité les participants à ces travaux qui se sont mobilisés comme un seul homme pour aboutir à un véritable succès. « C’est un travail méthodique, scientifique, intellectuel qui a été effectué et qui ne souffre d’aucune discussion », a-t-il soutenu.

La table des officiels.

Il a également fait savoir que les affectations dans la Fonction publique se font au besoin des Ministères et de façon rigoureuse. « Du point de vue institutionnel, le rôle du Ministère de la Fonction publique, c’est de mettre, entre autres, à la disposition des ministères, des ressources humaines multiformes de différents types d’emplois », a expliqué Soro Gninagafol. Aussi, à en croire le directeur de la Fonction publique « la procédure est une étape importante parce que ce sont les ministères qui expriment leurs besoins. »

Il faut préciser qu’au cours de cette cérémonie de clôture de cette conférence de programmation des effectifs, le directeur général de la Fonction publique ivoirienne, Soro Gninagafol n’a pas manqué, à l’instar du représentant de la ministre de tutelle, d’apporter la réplique à des syndicalistes qui, a-t-il dit, « prétendent que les affectations à la Fonction publique sont arbitraires et fantaisistes. »

« Ces déclarations sont un tissu de mensonge, de contre vérité. Ce sont des syndicalistes en manque de connaissances et pleins de carences chroniques en matière d’organisation institutionnelle de l’Etat » a-t-il défendu.

UPLCI / A. K.

- Advertisement -

- Advertisement -