header-ban

Bonoua: Le Cantonnement des Eaux et Forêts demande des parcelles à reboiser

visite des pépinières du Cantonnement. (Photo: Hipson Kanon pour justeinfos).
6
S'inscrire à la newsletter
header-ban

La Cellule Civilo-Militaire (CCM) du département de Grand-Bassam a visité les Forces de Défenses et de Sécurité de Bonoua, le mercredi 18 août 2021. Il s’agit de la Brigade de gendarmerie, du Cantonnement des Eaux et Forêts, et du Commissariat de police localisé à Samo.

Le même message a été donné partout par la présidente Laurentine Debi Dago. L’objectif de ces visites, selon elle, est de présenter les membres de la cellule et ses différentes missions.

À la brigade de gendarmerie, l’Adjt/C Traoré Sakaria a dénoncé l’ampleur de la petite criminalité, depuis les évènements malheureux d’août 2020. Aussi n’a-t-il pas manqué de dire les difficultés de son service. On peut retenir, selon le Commandant de brigade, le problème de mobilité avec un seul véhicule.

header-ban
Photo de famille à la brigade de gendarmerie de Bonoua.

- Advertisement -

Au Cantonnement des Eaux et Forêts créé en 2015, l’adjointe au chef de service a fait savoir leurs missions. Mlle Ahouguio, adjointe au chef de service a dit clairement que, pour l’atteinte des objectifs fixés, les « forestiers » de Bonoua ont besoin de parcelles à reboiser. « Actuellement, nos actions touchent beaucoup plus les écoles. Nous lançons un appel aux autorités traditionnelles de mettre des parcelles à notre disposition », a-t-elle  déclaré.

Le périple de la forte délégation de la CCM a pris fin au commissariat de Bonoua, localisée à Samo. En ce lieu, le Commandant Mama Ouattara, en présence du Caire Traoré Ibrahim, adjoint au chef de service, et des officiers, a dévoilé les nombreuses difficultés du commissariat. « Sur les trois véhicules que possédait notre service, deux ont été calcinés pendant les périodes chaudes de 2020. Le seul véhicule qui reste ne permet plus de faire régulièrement les patrouilles pour dissuader les petits délinquants. D’où la recrudescence des agressions physiques dans la ville », a-t-il souligné, avant de dire les actions menées par le commissaire pour renouer la confiance de la population en la police.

Hipson KANON

- Advertisement -

- Advertisement -

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.

ArabicChinese (Simplified)EnglishFrenchGermanPortugueseRussianSpanishSwahili