topheader

Bonoua : des états généraux organisés pour remédier aux maux du royaume

Une vue des travaux dans la commission Éducation.
4
S'inscrire à la newsletter
header-ban

Abidjan, Côte d’Ivoire, le 1er février 2022–Initiés et lancés en octobre dernier par le sous-préfet Kra Kouadio Maïzan, les états généraux de Bonoua ont pris fin le samedi 29 janvier 2022 par un séminaire de clôture qui a réuni toutes les forces vives de la cité. Ce séminaire avait pour objectif de redéfinir les bases et fondamentaux pour un « Bonoua » prospère et harmonieux au plan économique, Social et culturel avec une qualité de vie agréable.

Pendant trois mois, le comité de pilotage et le comité scientifique ont recueilli auprès des populations les maux qui minent cette cité de Bonoua. Selon le président de l’AREEBO, Jean Hoba, en prenant conscience des maux qui minent la sous-préfecture, les autorités administratives et coutumières ont décidé de remédier aux problèmes socio-économiques et culturels. « Il faut maintenant ressortir un plan d’action stratégique dont la mise en œuvre permettra d’apporter des solutions efficaces et durables », a-t-il indiqué.

Photo de famille du séminaire.
header-ban

Saluant l’initiative prise par les élus, l’honorable Ekra Élodie et le maire Jean-Paul Améthier et le roi, Sa Majesté Miessan Kacou Venance, il a indiqué qu’il est temps de prendre les décisions importantes. Ainsi, les participants ont été répartis dans huit commissions correspondantes au nombre de problématiques identifiées que sont Chômage et jeunesse, Insalubrité et environnement, Gestion des infrastructures socio-économiques et de l’équipement, les Us et Coutumes, l’Éducation, Problèmes d’insécurité, l’Incivisme, et enfin la Gestion foncière et l’urbanisation. Pendant plusieurs heures, les séminaristes ont réfléchi en atelier avant de passer à la restitution de leurs travaux en plénière pour adoption.

- Advertisement -

Représentant le président du Conseil régional, le 1er vice-président, Yoou Dogo Jean a, à son tour, félicité les initiateurs et les participants non sans affirmer que le Conseil régional prendra sa part dans les résolutions adoptées.

Présent à l’ouverture comme à la clôture de cet important cadre de réflexion, le sous-préfet Kra Kouadio Maïzan a dit sa joie de voir tous les fils et filles de Bonoua se mobilisés. « Aujourd’hui, avec ce que je vois, mon espérance devient plus grande. L’espoir est permis », a-t-il souligné. Pour le Commandant Kra Kouadio, la fin des états généraux signifie le début du véritable travail. Car dira-t-il, « il ne suffit pas de mettre les résolutions sur les tables, il faut les appliquer. Chacun de nous étant disposé à jouer sa participation, Bonoua est prêt pour un nouveau départ. »

Hipson Kanon

- Advertisement -

- Advertisement -

ArabicChinese (Simplified)EnglishFrenchGermanPortugueseRussianSpanishSwahili