topheader

A propos d’une nouvelle alliance PDCI-RHDP: Jean Michel Amankou (Député Pdci-Rda) : « Ce que j’ai dit… »

Le député et membre du bureau politique du Pdci-Rda, ne veut pas d'un Pdci assujeti au Rhdp même s'il est pour une union des houphouëtistes.
347
S'inscrire à la newsletter

- Advertisement -

Listen to this article

L’interview du député Pdci-Rda et membre du Bureau politique dudit parti, l’honorable Jean Michel Amankou, qui barre la manchette du confrère de L’Inter de ce mercredi 15 mai 2024 suscite chez des titrologues et des militants proches de son parti des commentaires, acerbes à l’égard de l’interviewé sur les réseaux sociaux et dans son propre parti.

En effet, à la ‘‘Une’’ du quotidien, l’Inter, de ce jour, le député d’Agnibilékrou Sous-préfecture a dit ceci : « Je vœux que Thiam soit le candidat des Houphouëtistes ». Cela a suffi pour enflammer les réseaux sociaux avec des commentaires très musclés contre celui qui a toujours défendu corps et âme son parti, le Pdci-Rda, parfois au risque de sa vie.

Une vue de la l’Une du quotidien L’Inter avec l’intervention du député Jean Michel Amankou.

En clair, le député que nous avons joint au téléphone n’a pas manqué de repréciser son idée à travers ces phrases. Selon ce dernier, le RHDP, l’actuel parti au pouvoir qui se réclame houphouëtiste au même titre que les vrais militants du parti fondé par Félix Houphouët-Boigny, le Pdci-Rda, serait en train de faire la cour au parti septuagénaire (Pdci-Rda) pour une candidature unique à l’élection présidentielle de 2025 dont le président Laurent Gbagbo a officiellement été investi au nom de son Parti, le PPACI.

A cet effet, pour l’honorable Jean Michel Amankou qui a toujours prôné pour l’unité des fils d’Houphouët-Boigny, si le Pdci-Rda doit accepter ces avances du RHDP, ce sera à deux conditions. La première, c’est que le candidat des houphouëtistes unifiés (Pdci-Rhdp) soit l’actuel président du Pdci-Rda, Tidjane Thiam qui est aujourd’hui connu pour ses qualités de gestionnaire, d’homme de devoir et des grands défis au niveau mondial.

La seconde condition, c’est qu’il va falloir réactiver l’appel de Daoukro, en reprécisant les clauses et en étant clair et précis dans ce que doit gagner chaque parti dans cette nouvelle alliance. Il dit n’avoir jamais demandé au Pdci-Rda d’aller se faire phagocyter par le RHDP.

« Ça, c’est inimaginable », a-t-il confié. Selon le député Pdci-Rda et membre du Bureau politique, son parti avec la mobilisation de ses militants, sympathisants et sa nouvelle structuration, est aujourd’hui plus que jamais requinquer pour gagner les combats futurs. « Le Pdci-Rda fait peur. Pourquoi aller l’assujettir à un autre parti ? », s’est-t-il interrogé.

L’honorable Jean Michel Amankou a demandé aux militants et à tous ceux qui ont foi au Pdci-Rda de ne pas se laisser distraire. C’est pourquoi, il estime que toute sollicitation de son parti pour une quelconque alliance pour la présidentielle de 2025 doit avoir pour seule condition, le ministre Tidjane Thiam, président du Pdci-Rda, seul candidat de cette alliance.

Benoît Kadjo

- Advertisement -

- Advertisement -