header-ban

4ème Forum de la CIPRES: défis et priorités de la branche retraite évoqués

28
header-ban
S'inscrire à la newsletter

Le 4ème forum de la CIPRES (Conférence inter africaine de la prévoyance sociale) se tient en terre ivoirienne avec la participation de 17 pays, depuis ce mercredi 16 novembre 2022. A cet effet, c’est le vice-président ivoirien, Tiémoko Méyliet Koné qui a procédé à l’ouverture des travaux qui prendront fin le vendredi 18 novembre 2022.

Lire aussi: https://www.fratmat.info/article/225231/politique/polemique-de-la-semaine-la-paix-et-nous

Forum de la CIPRES à Abidjan.
Le Vice-président ivoirien, Tiémoko Méylet Koné (à gauche) et le ministre de l’Emploi et de la protection sociale, Adama Kamara (à droite) lors de l’ouverture de ce 4ème Forum de la CIPRES.
header-ban

Pour ce 4ème forum de la CIPRES, le vice-président ivoirien a fait remarquer que la retraite ne doit pas être perçue comme une fatalité mais « le moment de la retraite doit donc être un moment de repos bien mérité, de satisfaction liée au devoir accompli. » La retraite a-t-il ajouté est le moment du retour sur investissement. C’est pourquoi, Tiémoko Méylet a salué le choix du thème de ce 4ème forum de la CIPRES qui est « Equilibre financier de la branche retraite dans la zone CIPRES : gage d’une meilleure couverture sociale de nos populations. »

Ainsi a-t-il affirmé que ce thème traduit leur ambition d’améliorer le sort des seniors et permet également d’insister sur le rôle moteur que doivent jouer les pouvoirs publics dans leur épanouissement, grâce au développement de la sécurité sociale.

« Pour cela, il est urgent de renforcer la gouvernance des organismes de sécurité sociale, d’étendre leur couverture aux populations non encore couvertes et de rechercher des ressources additionnelles afin de préserver l’équilibre financier de la branche retraite sur le long terme », a-t-il confié.

La ministre de la Fonction publique, Anne Désiré Ouloto était présente.

Le ministre ivoirien de l’Emploi et de la protection sociale, Maître Adama Kamara, a, pour sa part, indiqué que la thématique de ce 4ème forum de la CIPRES dont le choix est à saluer constitue l’un des défis majeurs et constants des institutions de prévoyance sociale, à savoir d’assurer la pérennité des caisses tout en garantissant aux assurés sociaux la jouissance effective et à bonne date les prestations sociales optimales. Pour le ministre Adama Kamara, ce forum est une occasion pour tous les acteurs de partager leurs expériences et d’identifier des solutions pour l’équilibre financier pour la branche retraite sur de long terme, en vue d’une meilleure couverture sociale pour les populations.

« Nos échanges doivent permettre également d’aborder la question relative au développement des mécanismes de financement alternatif de nos systèmes de retraite pour les rendre moins dépendantes de leurs sources traditionnelles que sont les cotisations sociales. Nous devons enfin échangé sur la résilience de nos organismes de protection sociale face aux chocs extérieurs », a indiqué le ministre ivoirien de l’Emploi et de la protection sociale.  Selon Adama Kamara, après sa prise de fonction, il a fait de la protection sociale, la 3ème religion en Côte d’Ivoire. Ce qui, a-t-il dit, a permis de restaurer la santé de l’institution de prévoyance sociale en Côte d’Ivoire, de renforcer leur gouvernance et d’améliorer l’offre et la qualité des prestations.

- Advertisement -

Marcelo Abi-Ramia Caetano, secrétaire général de l’Association Internationale de la Sécurité Sociale (AISS) a salué la collaboration entre sa structure et la CIPRES. Il a déclaré, par ailleurs, que beaucoup de pays africains ont fait des progrès remarquables dans le domaine de la gouvernance. Pour le secrétaire général de l’AISS, il ressort qu’en Afrique, la sécurité sociale et les filets sociaux luttent contre la pauvreté et les inégalités. La sécurité sociale soutient l’équité dans le cadre de la promotion du genre, dans l’autonomisation des femmes et lutte contre l’exclusion sociale.

Il a également énuméré quatre (4) priorités sur lesquelles il faut réflechir. La première concerne, a-t-il souligné, la sécurité sociale, la seconde concerne la couverture sociale, la troisième est relative à la protection et au soutien des personnes qui ont un parcours de vie changeant. Et enfin, la quatrième priorité c’est de mettre l’accent sur la sécurité sociale soutenant les personnes et sa durabilité.

Lire aussi: https://justeinfos.net/celebration-des-jnpaix-et-jnps-la-covici-fait-des-recommandations/

Il faut noter que ce 4ème forum de la CIPRES sur la retraite a pour objectif principal d’identifier les différentes solutions qui peuvent garantir l’équilibre financier sur le long terme de la branche retraite. Aussi s’agit-il d’évaluer la mise en œuvre des recommandations issues des 1er, 2ème, 3ème forums internationaux sur la retraite de la zone CIPRES et faire un état des lieux de la branche retraite dans la zone;  d’analyser les enjeux politiques, économiques et sociaux du système de retraite.

Une vue des invités.

Il est question également pour ce 4ème forum de la CIPRESS de sensibiliser/édifier les acteurs de la gouvernance sur leurs missions et responsabilités pour rechercher ou préserver l’équilibre financier de la branche retraite et spécifiquement sur l’utilisation des évaluations actuarielles comme principal outil d’aide à la prise de décisions. Mais aussi d’échanger sur les mécanismes de réformes qui préservent et/ou garantissent une stabilité financière sur le long terme  et d’identifier d’autres ressources pour équilibrer, renforcer ou préserver l’équilibre financier de la branche retraite.

Il faut noter que les membres du gouvernement ivoirien ont répondu nombreux à l’ouverture de cet événement sur la branche retraite dans la zone CIPRES.

Benoît Kadjo

- Advertisement -

- Advertisement -

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.

ArabicChinese (Simplified)EnglishFrenchGermanPortugueseRussianSpanishSwahili