0

200 jeunes venus d’Abidjan et ses environs sont formés dans divers domaines d’activités. Cela, dans le cadre du projet camp du futur pour un « accompagnement intégré à l’entrepreneuriat innovant et durable des jeunes, basé sur les technologies du futur ». La formation a eu lieu du 20 au 22 mai 2022, à Grand-Bassam. Elle se déroule au Village des Technologies de l’Information et de la Biotechnologie (VITIB) de Grand-Bassam.

‘‘Camp du futur’’ est un projet mis en place par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) en partenariat avec le Groupe CERCO. Selon les organisateurs, il a pour objectif de contribuer à l’inclusion socio-économique des jeunes et des femmes. Il doit passer par le soutien à l’entrepreneuriat innovant. En effet, la cérémonie d’ouverture sur ce programme du « Camp du Futur » a eu lieu le vendredi 20 mai 2022. Cette cérémonie a eu lieu en présence du représentant résident adjoint du PNUD, Jonas M’Fouatié et du directeur général du groupe CERCO, Alain Capo-Chichi.

Selon Alain Capo-Chichi, les deux cents jeunes seront accompagnés depuis l’identification des problèmes de leur communauté jusqu’à la mise en place des projets à financés. « Le Camp du Futur est un espace de co-production et de cocréation. C’est un ensemble de Technologies qui donné aux jeunes afin de créer un réseau d’entrepreneurs », a-t-il souligné.

Une vue de la salle des personnes présentes à la cérémonie du camp de futur à VITIB.

Quant à Jonas M’Fouatié, il a dit les enjeux de l’engagement de la structure onusienne à accompagner ce projet ‘‘Camp du Futur’’. « Le gouvernement et les partenaires ont développé un modèle qui vise à donner d’abord des compétences de vie aux jeunes entrepreneurs, ensuite leur offrir un accès aux nouvelles technologies ou technologies du futur dont l’intelligence artificielle, et enfin les soutenir dans la production et la capacitation pour l’éclosion des talents », a-t-il fait savoir.

Pour lui, les jeunes ont des talents qu’ils ignorent. « Il faut donc les soutenir par la formation afin qu’ils soient des agents de développement durable pour l’émergence de la Côte d’Ivoire », a avancé Jonas M’Fouatié. Il a réaffirmé l’engagement de sa structure à soutenir tout ce qui touche l’innovation entrepreneuriale.

Heureuse, la porte-parole des récipiendaires, Tadé Zoleba Dominique a traduit sa gratitude aux partenaires pour la mise en œuvre de ce projet qui permettra aux jeunes de sortir du sous-emploi. Elle a souhaité que ce camp du futur ne soit pas le dernier afin que d’autres jeunes puissent en bénéficier.

Hipson Konan

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.

ArabicChinese (Simplified)EnglishFrenchGermanPortugueseRussianSpanishSwahili