header-ban

Ville de Bouna: les populations dans le stress d’incendie de véhicules

Le véhicule du directeur de l'hôpital général de la ville de Bouna en flamme par l'acte des pyromanes de Bouna.
37
header-ban
S'inscrire à la newsletter

La ville de Bouna, située dans le nord de la Côte d’Ivoire, vit depuis quelques jours, un événement particulier. Il s’agit de l’incendie de voitures. En effet, jusqu’au petit matin du dimanche 28 août 2022, l’on dénombre l’incendie de 09 voitures.

Ville de Bouna
Une vue de véhicule calciné dans la ville de Bouna.

Lire aussi: https://www.paris.fr/pages/les-parisiens-et-le-velo-une-grande-histoire-d-amour-8195

header-ban

C’est le 19 août 2022 que cette action de pyromanes engagés dans la ville de Bouna aurait débuté. Alertés les autorités en charge de la défense et de la sécurité ont, depuis la ville de Bondoukou, à partir du 20 août 2022, déployé des éléments dans la ville de Bouna. Cela n’a pas inquiété cette nouvelle race de pyromanes. Selon les témoignages, trois véhicules ont été mis en feu pendant la nuit.

- Advertisement -

Les principales victimes ou cibles dont les véhicules de services sont incendiés sont en majorité les responsables de l’administration publique exerçant à Bouna avec des plaques d’immatriculation D. Deux (02) véhicules d’immatriculation D53 de l’INHP et D30 des Impôts, selon les informations à notre possession, ont été brûlés ce dimanche 28 août matin. Il y a également des véhicules de privés qui ont constitués la cible de cette nouvelle race de pyromanes.

Lire aussi: https://justeinfos.net/agnia-carnaval-de-lindenie-djuablin-la-1ere-edition-debute-en-aout-avec-le-soutien-de-lunesco/

Avec ces actes de barbarie d’incendie de véhicules, un couvre-feu a été instauré à partir de 22h depuis le 24 août 2022 dans la ville de Bouna. Malgré cette décision des autorités de défense et de sécurité, cela n’a pas empêché les pyromanes d’incendier dans la nuit du samedi 27 août 2022 le véhicule du directeur général du l’hôpital général de Bouna. Aujourd’hui, les populations en général, et les fonctionnaires ainsi que les hommes d’affaires de la ville de Bouna en particulier, vivent dans l’angoisse totale. Car, jusque-là ils ne sont pas rassurés sur la fin de la mise à feu de véhicule à Bouna.

Ange Dinaoulê

- Advertisement -

- Advertisement -

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.

ArabicChinese (Simplified)EnglishFrenchGermanPortugueseRussianSpanishSwahili