topheader

Programme Germe de l’OIT : Yacine Tien Lenou devenue modèle

La bénéficiaire du Programme Germe de l'OIT au micro
16
header-ban
S'inscrire à la newsletter

Yacine Tien Lenou partie des bénéfinciaires du Programme Germe de l’OIT (Organisation Internationale du Travail). Ce Programme Germe de l’OIT a, selon cet organisme Onusien, opéré opéré en cette femme entrepreneure un vétritable changement au point où, elle est désormais devenue un modèle à Suivre. Dans cet article, Il est décrit les bienfaits de ce Programme Germe de l’OIT, surtout pour Yacine Tien Lenou, suite à son parcours tumultueux.

Yacine Tien Len
Yacine Tien Len est une des grandes bénéficiaires du Programme Germe de l’OIT.

Yacine Tien Lenou est une femme entrepreneure modèle qui suscite aujourd’hui l’admiration en Côte d’Ivoire. Celle qui pourtant, avant sa formation au programme ‘’Gérez Mieux votre Entreprise’’ (GERME) de l’Organisation internationale du Travail (OIT) était dans l’ombre.  Débuts, difficultés, réussites, focus sur son itinéraire à travers ce témoignage.

header-ban

Dès le départ, Yacine Tien Lenou avait la double peine. Être née dans une famille aux conditions de vie modestes et avoir entamé une carrière de femme entrepreneure dans un milieu d’entrepreneurs masculins, voire machistes. Pour elle, le parcours du combattant a commencé très tôt après ses études.

Titulaire d’un Brevet de Technicien Supérieur (BTS) en Communication d’entreprise et d’un diplôme d’ingénieure en Ressources Humaines, Tien Lenou ne trouvant pas d’emploi, s’oriente vers la filière de produits vivriers. « J’ai rejoint ma tante au grand marché d’Abobo où elle vendait des produits vivriers. Commence alors pour moi une nouvelle vie. Mon boulot consistait au milieu des hommes, à décharger les camions venant du bord champ de leur cargaison de produits vivriers. Je récupérais ensuite les invendus des produits des femmes du marché que je revendais de marché en marché pour augmenter mon salaire qui était de 40 mille Fcfa. Malgré ce travail difficile, je le faisais avec abnégation », explique Tien Lenou.

De cette expérience, lui vint l’idée de créer la société coopérative de vivrier FEIFE.
Sa coopérative peinant à décoller parce que n’ayant pas les rudiments en gestion, elle s’inscrit alors au programme ‘’Gérez Mieux votre Entreprise’’ (GERME) de l’OIT grâce à la Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI).

« Le programme GERME m’a sortie de l’ombre. »

Tien Lenou, Présidente de la cooperative FEIFE

« GERME m’a fourni tous les outils de gestion d’une coopérative. J’ai acquis grâce à ce programme, énormément de connaissances dont l’éducation financière qui me permet aujourd’hui de ne pas confondre bénéfice et fonds de roulement. Le programme GERME m’a sortie de l’ombre » se félicite-t-elle.

Yacine Tien Len a bénéficié positivement du programme Germe de l’OIT.

Un an après la formation GERME, Tien Lenou brise la glace et se projette au-devant de l’actualité en forçant l’admiration. Elle passe, en effet, de la vente de produits vivriers à la transformation de ces produits. Depuis, le succès ne l’a plus quitté. D’année en année, elle récolte des prix prestigieux dans des concours sur le plan national.

- Advertisement -

« Avec la purée de piment, j’ai remporté en 2018, le prix Alassane Ouattara de l’entrepreneur émergent. Ensuite, en 2019, je décroche le prix de la CGECI de l’entreprenariat féminin. En 2020, ce fut le prix Castel et celui de GIZ en 2021 », témoigne-t-elle.
Désormais, Yacine Tien Lenou et sa coopérative ont un slogan : ‘‘Plus de gaspillage alimentaire, tout doit se transformer’’.

« Moi qui, hier cherchais du travail, aujourd’hui, je suis employeuse. »

Tien Lenou, présidente de la coopérative FEIFE

Ces prix ont permis à la jeune entrepreneure et à son équipe de construire leur propre unité de transformation de produits agro-alimentaires à Alepé, localité située à une quarantaine de kms à l’Est d’Abidjan.

« Grâce à GERME, j’ai réussi à m’orienter vers un domaine qui me permet aujourd’hui d’être autonome et épanouie », souligne Yacine qui emploie  aujourd’hui 20 travailleurs dont 8 permanents avec une couverture sociale et 12 contractuels. « Moi qui hier cherchais du travail, aujourd’hui, je suis employeuse » se plait-elle à dire fièrement.

Yacine entend relever les défis de la certification de ses produits qui sont vendus dans plusieurs grandes surfaces en Côte d’Ivoire. 4 ans après la formation à l’outil GERME de l’OIT, Yacine Tien Lenou est aujourd’hui un modèle de réussite en entreprenariat féminin. Avec à peine 500 mille Francs CFA de fonds de roulement au départ, la société coopérative FEIFE a aujourd’hui un chiffre d’affaires d’une vingtaine de millions de Francs CFA.

Lire aussi: https://news.abidjan.net/articles/716278/le-message-de-noel-du-president-bedie-aux-ivoiriens-que-le-pays-renoue-avec-les-valeurs-de-justice-de-compassion-de-pardon-de-paix-de-solidarite-et-despoir

Et s’il y avait un modèle préétabli à suivre dans le domaine de l’entreprenariat, ce serait certainement elle, qui a déjà commencé à faire des émules parmi les femmes qui ne cessent de lui demander conseils.

Info : Sercom OIT

- Advertisement -

- Advertisement -

ArabicChinese (Simplified)EnglishFrenchGermanPortugueseRussianSpanishSwahili