topheader

Musique afro-cubaine: les pionniers de l’AMAC distingués à Grand-Bassam

Photo de famille des pionniers des Amis de la Musique Afro-cubaine (AMAC).
46
S'inscrire à la newsletter

- Advertisement -

Listen to this article

Le bal de fin d’année des Amis de la Musique Afro-cubaine (AMAC) s’est tenu, cette année, pour la première fois en dehors d’Abidjan. C’est la ville historique de Grand-Bassam qui a accueilli, dans le magnifique cadre du Wharf Hôtel, le samedi 17 décembre 2022, les « Amaciens » et « Amaciennes » venus de tous les horizons du pays.

Lire aussi: https://fr.yahoo.com/finance/actualites/gr%C3%A8ce-pourrait-donner-s-300-152723876.html

Le président du comité d’organisation, l’opérateur économique, Ouattara Alhassan dont les valeurs de générosité sont reconnues, a traduit ses remerciements à tous les membres qui ont effectué le déplacement pour honorer de leur présence cette importante rencontre.

Photo de famille des présidents de sections de l’AMAC.

« Ce soir, l’heure n’est pas aux discours, nous allons danser et nous amuser », a indiqué le président du comité d’organisation qui n’a pas lésiné sur les moyens pour un succès éclatant de l’édition de Grand-Bassam, ville historique et culturel. Même sentiment de satisfaction pour le président de la section de Grand-Bassam, Diop Moustapha qui n’a pas caché sa joie.

Au cours de la soirée, les pionniers de l’AMAC et les promoteurs de la Musique afro-cubaine ont été distingués sans oublier les anciens présidents de l’AMAC.

Avant le grand bal, la soirée a été également meublée par une conférence animée par l’un des membres fondateurs de l’AMAC, Tall Yacouba sur les thèmes « La Musique afro-cubaine, d’hier à aujourd’hui » et « L’histoire de l’AMAC ». Le conférencier a retracé les origines de la musique afro-cubaine depuis la traite négrière jusqu’aujourd’hui.

Lire aussi: https://justeinfos.net/operation-tiroirs-vides-le-ministere-de-la-construction-sensibilise-a-bassam/

« Grâce à l’AMAC, la musique afro-cubaine a été vulgarisée. Il y a même des orchestres qui jouent de la musique afro-cubaine », a-t-il déclaré. Cette soirée de Grand-Bassam a renforcé la communion fraternelle des Amaciens et Amaciennes qui ont esquissé de formidables pas de danse jusqu’à tard dans la nuit.

Hipson Kanon

- Advertisement -

- Advertisement -

- Advertisement -

- Advertisement -