topheader

Médias numériques: la promesse de Noufé Michel aux patrons de l’UPLCI

La photo de famille des responsables des Médias numériques de l'UPLCI avec M. Noufé Michel.
39
S'inscrire à la newsletter

- Advertisement -

Listen to this article

Le mardi 7 février 2023, dans le cadre de ses activités dénommées « les rencontres itinérantes de l’UPLCI », une délégation de l’Union des Patrons de Presse en Ligne de Côte d’Ivoire (UPLCI) patronat des médias numériques ivoiriens, conduite par son Président Nando Dapa Paul Arnaud a été reçue par Michel Noufé, directeur des Moyens généraux du Trésor et de la Comptabilité Publique de Côte d’Ivoire à son bureau, dans la commune du Plateau à Abidjan.

Lire aussi: http://pressecotedivoire.ci/article/16042-affaire-les-habitants-de-la-ville-de-sikensi-reclame-le-depart-du-prefet-un-media-local-crie-a-une-intox

Les représentants du patronat des médias numériques de Côte d’Ivoire ont voulu recueillir auprès de ce haut cadre des finances et homme politique, cadre du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP) son avis et sa lecture de la décision prise par le chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara de faire de 2023, l’année de la jeunesse.

C’est une personnalité disponible et bien à son aise pour s’exprimer sur la question, qui s’est ouverte aux patrons des médias numériques. Voici succinctement un morceau choisi de son intervention et non sans faire des éloges bien choisies pour le président du RHDP qu’il dit considérer comme un messie envoyé par Dieu pour sauver et construire la Côte d’Ivoire de façon durable, paisible et solidaire…

« Nous sommes engagés à faire de  2023 l’année de la jeunesse conformément à l’appel du Président de la République »

« En ma qualité de membre du Conseil politique du RHDP et secrétaire départemental de Bouna Zone –ZKB, mon rôle est de traduire en action très concrète toute la politique du président de notre parti qui se trouve être aussi président de la République. Vous convenez avec moi que c’est un double honneur pour moi d’être la main et le pied qui exécutent toutes les décisions de la plus  haute personnalité de notre pays.

C’est pourquoi son message à la Nation dans lequel il déclare de faire de 2023 l’année de la jeunesse sonne pour moi comme une invite à m’exécuter immédiatement. Nous nous en félicitons car, figurez-vous que, quand le Président a lancé son slogan d’une « Côte d’Ivoire Solidaire », lors de la campagne présidentielle, mon équipe et moi, nous nous sommes mis à la tâche.

Et depuis lors, nous  ne faisons que poser des actions de solidarité dans la région du Bounkani. Nous avons fait plusieurs dons pour équiper des centres de santé, des bureaux de l’administration, des écoles, et des édifices religieux, à savoir des mosquées et Eglises, soutenu en matériel didactique des élèves, et en matériel roulant des handicapés etc. En tant que journalistes, je sais que vous en êtes témoins. Il va sans dire que le message du président de faire de 2023, l’année de la jeunesse tombe en ce qui nous concerne dans des oreilles bien attentives et trouve en nous des personnes prêtes et promptes à traduire cette politique en action concrète sur le terrain.

Lire aussi: https://justeinfos.net/suicide-en-cote-divoire-les-jeunes-principales-victimes/

Et d’ailleurs pour joindre l’acte à la parole au moment où je vous parle voici une demande de parrainage de la jeunesse de Nassian dans la Région du Bounkani m’invitant à parrainer les activités des jeunes. A cause donc de l’appel du chef de l’Etat, j’ai accordé mon parrainage sans même hésiter (Ndlr : il brandit le courrier). Vue tout ce qu’il a fait et continue de faire pour la Côte d’Ivoire en général et ma région, le Bounkani, en particulier, nous pouvons considérer le président Alassane Ouattara comme un messie venu pour sauver et construire la Côte d’Ivoire de façon durable, paisible et solidaire ».

Propos recueillis par le Sercom de l’UPLCI

- Advertisement -

- Advertisement -

- Advertisement -

- Advertisement -