topheader

MATCA: les performances 2022 saluées malgré les nombreux VTC

Le directeur général de la MATCA, Guédou Elie a répondu aux préoccupations de ces invités.
126
S'inscrire à la newsletter

- Advertisement -

Listen to this article

Le directeur général de la MATCA (Mutuelle d’Assurance des Taxis Compteurs d’Abidjan), Guédou Elie Ousmane, a convié, le mercredi 15 février 2023, à Treichville, les journalistes et Patrons de presse, à un déjeuner. Ce déjeuner a été placé sous le signe de présentation de vœux pour la nouvelle année 2023.

Matca
Le DG de la Matca, Guédou Elie en compagnie de son chargé de la Communication, Diabaté Vakou.

Lire aussi: http://pressecotedivoire.ci/article/16097-covid-19-la-cote-divoire-annonce-louverture-de-ses-frontieres-terrestres-a-compter-de-ce-mercredi

Comme, il le fait depuis quelque temps, le directeur général de la MATCA, Guédou Elie Ousmane a, en ce début d’année 2023, convié les journalistes et patrons de presse à son traditionnel déjeuner de présentation de vœux. Occasion pour lui, d’échanger et de faire le point de sa gestion de l’année écoulée et de parler des projets de son équipe pour sa structure et ses propriétaires.

Ainsi, selon le directeur général de la MATCA, sa structure se porte bien, ce « malgré la concurrence déloyale » menée par les véhicules de transport en commun (VTC) que sont les Yango et Uber. Ce sont, a-t-il dit, de façon provisoire, 6,750 milliards FCFA qui ont été engrangés par la MATCA, comme chiffre d’affaire en 2022. Et toujours, a-t-il indiqué, la MATCA avec 6,750 milliards FCFA a bénéficié d’un excédent de 1,2 milliards de FCFA en terme de bénéfice.

JMK Ahoussou a, au nom de ces camarades de la presse félicité la Matca pour ce nouveau type de partenariat.

Faisant également le point des sinistres payés, le directeur général de la MATCA a affirmé que ce sont 2,6 milliards FCFA qui ont été payés aux bénéficiaires.

Guédou Elie a, par ailleurs, déploré le nombre croissant des VTC aujourd’hui. Avant de saluer la réaction de l’Etat ivoirien qui selon lui « a pris ses responsabilité » en prenant un décret pour réorganiser le secteur du transport. Ce décret, a-t-il dit, devrait entrée en vigueur le 31 décembre 2022. S’agissant de son contenu, il oblige les VTC à payer les patentes…, à créer une entreprise pour exister, créer une structure à part pour faire la commande en ligne, et avoir un véhicule dont la puissance est limitée à 114 cheveaux.

Et selon Guédou Elie, ce décret fait la part la chose entre les taxis compteurs et les VTC, en mettant ces derniers (VTC) à un niveau supérieur. « Si les VTC respectent les critères, il n’y aura pas de problème ».

Concernant les projets, le premier responsable de la MATCA a donné l’assurance que l’année 2023 est favorable pour leur mise en œuvre. Il s’agit du renouvellement du pacte auto avec un partenariat existant avec une micro-finance, la construction de la Centrale d’achat des propriétaires de la MATCA, la construction de la Tour de la MATCA de 5 niveaux avec 4 sous-sols, la construction du centre de santé pour les mutualistes et leur famille.

Il a également parlé des innovations qui seront mises en œuvre. Il s’agit d’avoir bientôt des chauffeurs de taxis professionnels. Ceux-ci, en plus du permis de conduire, doivent avoir un CAP pour conduire.

Mattca, voeux 2023
Les journalistes ont soumis au DG de la Matca leurs différentes préoccupations.

Le directeur général de la MATCA qui avait à ses côtés son responsable de la Communication, Vakou Diabaté a annoncé une Assemblée général pour le mois d’avril 2023.

Pour sa part, le porte-parole des journalistes, JMK Ahoussou, a salué ce partenariat de la Direction générale de la MATCA avec la presse qui permet à cette structure d’être transparente et qui décourage plus ou moins les détracteurs des actuels dirigeants.

Lire aussi: https://justeinfos.net/nouvel-an-2023-guiglo-presente-ses-voeux-a-anne-ouloto/

En somme, pour le directeur général de la MATCA, il n’est pas question de laisser disparaître cette mutuelle qui dispose de 23 000 véhicules  et qui emploie près de 46 000 chauffeurs dont dépende leur famille respective.

Benoît Kadjo

- Advertisement -

- Advertisement -

- Advertisement -

- Advertisement -