topheader

CAN TotalEnergies 2023 : Des vendeurs d’accessoires se prononcent sur leurs ventes à Koumassi

67
S'inscrire à la newsletter

- Advertisement -

Listen to this article

La CAN TotalEnergies 2023 a débuté depuis le samedi 13 janvier 2024. Elle doit durer jusqu’au 11 février 2024. A cet effet, justeinfos.net a interrogé des vendeurs de maillots et accessoires liés aux équipes pour savoir s’ils font de bonnes affaires et quels sont les pays dont les maillots et accessoires sont les mieux vendus ?  

 

Jean Alfred Kouakou (vendeur de maillots) :

« Les maillots se vendent bien »

Ça marche. Les maillots se vendent bien surtout les maillots de la Côte d’Ivoire. Bien entendu, c’est la Côte d’Ivoire qui organise et chacun a besoin de son maillot. Après la Côte d’Ivoire, Il y a le Burkina, le Mali, la Guinée, le Ghana ainsi de suite. Il faut dire que la Côte d’Ivoire est largement devant.

 

Iwuh Bedé (vendeur de maillots) :

« Ça marche surtout le maillot de la Côte d’Ivoire »

En tout cas ça marche surtout le maillot de la Côte d’Ivoire. Nous avons tous les prix. Les Ivoiriens pour payer leur maillot pour pousser leur équipe à la victoire. Il y a le maillot du Burkina qui sort, la Guinée, le mali, le Ghana aussi.

 

Agossi David Wilfrid (vendeur de maillots) :

« Les Ivoiriens paient les maillots pour soutenir leur équipe quel que soit le prix »

Ça se passe bien les Ivoiriens sont formidables. Ils paient les maillots pour soutenir leur équipe. Quel que soit le prix, ils sont prêts à mettre la main à la poche pour payer leur maillot pour pousser leur équipe à la victoire. Parmi tous les pays en compétition, c’est le maillot de la Côte d’Ivoire qui sort beaucoup. Les drapeaux, les bracelets, les chaussures en tout cas les autres accessoires également. Ensuite vient les autres pays le Burkina, le Mali, la Guinée, le Ghana…

 

Soré Yssouf (Vendeur de maillots) :

« Les Ivoiriens paient leurs maillots chaussures, bracelets, drapeaux tout ce qu’ils peuvent avoir pour pousser leur équipe à la victoire »

Aujourd’hui nous sommes très heureux de vivre cette CAN. En ce qui concerne les accessoires du sport en tout cas ça marche. Les maillots marchent très bien, surtout les maillots de la Côte d’Ivoire. Les Ivoiriens paient leurs maillots chaussures, bracelets, drapeaux tout ce qu’ils peuvent avoir pour pousser leur équipe à la victoire. Ils sont prêts à payer en tout cas. Je suis fier des Ivoiriens. Après ce sont les maillots Burkinabé, Ghanéens, Maliens et aussi Guinéens qui marchent aussi. Il faut reconnaitre que le maillot de la Côte d’Ivoire domine.

 

Keita Oumou Epse Aidara (vendeuse de Maillots) :

« …ça marche surtout les maillots de la Côte d’Ivoire »

En tout cas ça marche surtout les maillots de Côte d’Ivoire. Les prix varient ça va de 2500 FCFA à 12 000 FCFA. On vend tous les maillots Burkina, Mali, Ghana…

 

Abdoulaye Barry (vendeur de maillot) :

« Les Ivoiriens paient leur maillot »

Ça marche surtout les maillots de la Côte d’Ivoire. Les Ivoiriens paient leur maillot. Les burkinabés aussi, les Maliens, les guinéens les autres sortent un peu, un peu. Il y a plusieurs qualités de maillots les pros-max et les pros. Les gens préfèrent les pros et nos prix sont à partir de 8 000 FCFA à 15 000 FCFA, en tout cas ça sort.

 

Bamba Assetou (vendeuse de maillots) :

« Depuis que la CAN a commencé les maillots marchent surtout les maillots de la Côte d’Ivoire »

Depuis que la CAN a commencé les maillots marchent surtout les maillots de la Côte d’Ivoire. Les ivoiriens sont prêts à payer leurs maillots pour supporter leur pays nous sommes fiers des Ivoiriens. C’est le maillot de la Côte d’Ivoire qui sort beaucoup. En tout cas, ça marche. On vend les chaussures, les bracelets, les chapeaux. Les maillots du Burkina, le Ghana, le Mali marche aussi.

 

Kaba Salimata (vendeuse de maillots) :

« Je suis fière des Ivoiriens »

Les maillots marchent très bien surtout les maillots de la Côte d’Ivoire. Ça sort beaucoup. Je suis fière des Ivoiriens. Il y a aussi le maillot du Burkina, le Mali, le Ghana qui marche aussi.

Propos recueillis par Antoine Kouakou

 

 

- Advertisement -

- Advertisement -