header-ban

Lutte contre la douleur: L’Ong Remedium Doloris lance ses activités

La photo de famille.
49
header-ban
S'inscrire à la newsletter

La lutte contre la douleur est son objectif principal. Créée en décembre 2021, l’Ong Remedium Doloris, a procédé au lancement de ses activités, le samedi 30 juillet 2022, à l’Institut national d’Hygiène Publique à Adjamé. Cette Ong présidée par le Prof Eti Edmond, a pour mission de sensibiliser, informer et former sur les douleurs et d’œuvrer pour apaiser la douleur sous toutes ses formes. Une conférence sur le thème « Douleur et qualité de vie » a marqué cette cérémonie qui a vu la présence du représentant du chef de service des Ong au Ministère de la Santé, de l’hygiène Publique et la couverture maladie universelle, le chargé d’études DossoTiémokolo et de nombreux invités.

Développant le thème de la conférence, le président de l’Ong Remedium Doloris qui veut lutter contre la douleur, a d’abord défini la douleur, ensuite donné ses différentes formes et leurs caractéristiques et enfin présenté l’impact de la douleur sur la qualité de vie. « La douleur est un symptôme de grande fréquence, et qui est inhérente à la vie. Tant qu’on vit, on peut toujours avoir mal. La douleur est un signe de vie dans certaines affections neurologiques. Tout le monde est confronté à la douleur quels que soient l’âge et la situation socio-économique.

Lire aussi: https://www.france24.com/fr/france/20220803-un-nouvel-%C3%A9pisode-caniculaire-touche-la-france-26-d%C3%A9partements-en-vigilance-orange

header-ban

Elle touche tous les organes. Il y a deux formes de douleur qui sont la douleur morale et la douleur physique », a-t-il fait savoir. À en croire le conférencier Prof Eti, la douleur physique occupe 90% des cas. Poursuivant ses propos, le président de l’Ong Remedium Doloris qui s’est donné pour mission la lutte contre la douleur, a avancé que ces formes de douleur ont des conséquences négatives sur la qualité de la vie. « La douleur morale peut conduire à la dépression et même au suicide. Quant à la douleur physique, elle entraine la déformation, l’arrêt du travail ou des activités génératrices de revenus d’où la pauvreté », a-t-il souligné, avant de donner les piste de traitement.

- Advertisement -

Selon le spécialiste Eti Edmond, la douleur est préventive et curative. Son traitement est pharmacologique et non pharmacologique. C’est à dire, on peut utiliser les médicaments comme on peut ne pas les utiliser selon les cas. Pour la prévention, le Pr. Eti conseille la pratique des activités physiques, la culture de la tempérance, le pardon et le bon ton.

Lire: https://justeinfos.net/ceremonie-dhommage-anne-ouloto-parle-de-lhumilite-du-prof-keli-elie/

« La gaité et une alimentation saine contribuent à la bonne santé », a-t-il martelé, non sans indiquer que la prise en charge de la douleur prend en compte tous les aspects. Au nom du chef de service des Ong du Ministère de la Santé et l’hygiène publique, Dosso Tiémokolo a félicité le président de Remedium Doloris et son équipe pour leur engagement à la sensibilisation sur la douleur. Il les a conseillés à travailler dans la proximité, c’est à dire entrer dans la communauté. L’Ong étant ouverte à tous, un appel est lancé à toutes les personnes de bonne volonté à partager cette vision.

Hipson Kanon 

- Advertisement -

- Advertisement -

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.

ArabicChinese (Simplified)EnglishFrenchGermanPortugueseRussianSpanishSwahili