topheader

Déguerpissements à Abidjan: des veuves retrouvent le sourire grâce à l’ONG Petra-Roc

La présidente de l'Ong Petra Roc (en lunettes noires) et les veuves bénéficiaires des dons rendent grâce à Dieu.
231
S'inscrire à la newsletter

- Advertisement -

Listen to this article

Les actions de démolition et de déguerpissements enregistrées sur les zones à risque ces dernières semaines, ont fait de nombreuses victimes, laissées ainsi sans abri. Des veuves n’ont pas échappé à la furia des bulldozers. Une ONG, Petra-Roc, fondée par Péhé Esther a volé au secours de près d’une trentaine d’entre-elles le lundi 04 mars 2024.

Passer des larmes de douleur aux larmes de joie ! C’est cette expérience que 28 veuves, recensées au niveau de certaines sections de l’ONG Petra-Roc, ont vécu le lundi 4 mars 2024. Abandonnées à elles-mêmes après les opérations de déguerpissements qui ont soulevé une vague d’indignation dans le pays, ces veuves et leurs enfants ont reçu des dons en vivres et non vivres.

La présidente de Petra Roc à l’écoute des veuves.

Pour la présidente  Péhé Esther épouse Tahou, dont l’ONG aujourd’hui compte dans ses fichiers 3300 veuves auxquelles elle apporte régulièrement son soutien ainsi qu’à leurs enfants (1050 orphelins), il était impératif d’agir dans l’urgence et d’envisager des solutions durables à court termes visant la protection de ces femmes, à leur prise en charge et autonomisation.

« J’avais le devoir de venir apporter du réconfort et porter assistance à ces veuves qui sont en situation d’urgence. Cela, en tant que présidente fondatrice d’une ONG et, par ricochet, actrice de 1er rang du monde du social et de l’humanitaire », a déclaré Péhé Esther à l’occasion de la remise de donc constitués de riz, d’huile, de sucre, de pâtes alimentaires, de vêtements et d’une somme d’argent.

A ces veuves répertoriées à Boribana (18 femmes), à Mossikro (04), à Gesco (02) et au Kilomètre 17 (04) affiliées à son organisation, la présidente fondatrice a promis un site de recasement de 3000 m2 situé dans la commune de Yopougon.

Là sera édifié un Centre d’hébergement d’urgence, qui comprendra également un dispensaire, un centre de formation pour aider à l’autonomisation des femmes et les aider à s’insérer dans la vie active grâce à des activités génératrices de revenus. C’est une grande action inédite en Côte d’Ivoire qui est à saluer.

Pour rappel, l’ONG Petra-Roc, « le bâtisseur d’espoir » comme elle se fait appeler aussi dans l’un de ses slogans, a été créée en 2010. Elle compte aujourd’hui  35 sections en Côte d’Ivoire et des représentations à l’étranger notamment au Burkina Faso et au Bénin.

Elle a pour mission d’assister la veuve et l’orphelin sur le plan social, moral, médical et financier. Elle œuvre aussi à la promotion des droits de la femme et de l’orphelin. Enfin, elle soutient la formation professionnelle par la création de centres adaptés à cette fin.

Sercom

- Advertisement -

- Advertisement -

- Advertisement -

- Advertisement -