topheader

Daloa : les populations instruites sur leur droit

La photo de famille des personnes ayant bénéficié de cette formation sur l'assistance judiciaire.
40
S'inscrire à la newsletter

- Advertisement -

Listen to this article

La Fondation Friedrich Neumann a, en collaboration avec le Conseil national des droits de l’homme (CNDH), procédé, à la salle de la Préfecture de Daloa, à la cérémonie de lancement du Projet d’appui à la promotion de l’assistance judiciaire (PRO-PAJ). C’était le vendredi 30 juin 2023.

Au terme de cette cérémonie, Magloire N’dehi, chef de bureau Côte d’Ivoire de la Fondation Friedrich Neumann a situé les raisons de cette cérémonie à Daloa. « Nous venons de lancer à Daloa le projet de promotion de l’assistance judiciaire qui est un mécanisme que l’État a mis en place qui permet donc aux populations qui n’ont pas suffisamment de ressources de bénéficier de l’appui de l’État, de la contribution de l’État pour aller en justice », a expliqué Magloire N’dehi.

Lire ausssi: https://faso7.com/2023/07/09/burkina-faso-lades-nord-contribue-a-leffort-de-paix-a-hauteur-de-15-millions-de-francs-cfa/

Toujours  selon le chef de bureau pays de la Fondation Friedrich Neumann « il s’agit donc pour l’État d’accompagner ces personnes-là, à avoir des moyens nécessaires à pouvoir rentrer dans leurs droits. Donc ce projet permettra aux populations de pouvoir accéder, sans frein à la justice. »

A cet effet, il a lancé un appel aux populations. « Quelles que soient nos conditions sociales, conditions de vies, nous pouvons de manière libre accéder à la justice parce que l’État prendra en charge les frais inhérents aux procédures judiciaires.

Il suffit simplement de remplir les documents, de joindre la copie de ta CNI, les documents de non revenus. Et toutes ces informations-là, nous pouvons les avoir donc au Tribunal de Première Instance, au bureau du greffe ou alors vous passez au bureau du CRNDH qui vous donnera toutes les informations », a-t-il rassuré.

Aussi a-t-il poursuivi en précisant que « ces documents vous les déposés et le bureau va analyser pendant deux semaines maximum. Si vous avez droit, tous les frais que vous devez normalement  payés sont pris en charge par l’État. »

Pour Touré Katinan, président régional du Conseil national des droits de l’homme dans le Haut Sassandra (CRNDH), ce projet vise à promouvoir le droit d’accès à la justice et à l’assistance judiciaire pour que les populations du Haut Sassandra aient une meilleure connaissance et appropriation.

Lire aussi: https://justeinfos.net/conference-publique-le-president-de-long-rep-ci-prone-lamour/

Touré Katinan a rappelé les efforts fait par le gouvernement ivoirien à travers le Ministère de la Justice et les droits de l’homme en créant un mécanisme de l’assistance judiciaire. Il faut noter que le panel sur « L’accès à la justice, fondement de l’État de droit » a été l’affaire du magistrat Tiémélé Ettien. Quant au préfet de Daloa, s’est fait représenter.

Donatien Zean

- Advertisement -

- Advertisement -

- Advertisement -

- Advertisement -