topheader

CAN TotalEnergies 2023 : le président du COCAN rassure sur les infrastructures, la sécurité, la mobilisation…

Le président du COCAN, Albert François Amichia répondant aux préoccupations des journalistes.
100
S'inscrire à la newsletter

- Advertisement -

Listen to this article

Albert François Amichia, président du COCAN  (Comité d’organisation de la Coupe d’Afrique des Nation) dont la 34ème édition doit se tenir en terre ivoirienne, a tenu, ce mercredi 10 janvier 2024, sa dernière conférence de presse à Abidjan avant l’ouverture de la compétition prévue le samedi 13 janvier 2023.

Le président du COCAN, Albert François Amichia, a donné la garantie d’une bonne organisation de cette 34ème édition de la CAN qualifié de « CAN de l’hospitalité. »

« En effet, la CAN 2023, c’est 6 stades de compétition, 24 terrains d’entrainement. Notre CAN, c’est 24 équipes, 648 joueurs, 52 matches, 101 arbitres, assistants, arbitres et instructeurs VAR, 10 000 volontaires, 20 000 bénévoles, 350 agents opérationnels.

Le président du COCAN lors de la photo de famille.

La CAN 2023, c’est 4680 minutes de direct, 23 chaines-télé, 60 diffuseurs dans 90 pays, 650 millions de vues, 1.500 000 spectateurs attendus dans les stades pour 600 millions de téléspectateurs escomptés.

Notre CAN, c’est 5 villes hôtes, avec autant d’aéroports rénovés, 3 cités CAN », a révélé le président du COCAN dans son propos liminaire. Pour le président Amichia, cette CAN augure d’une grande réussite avec la qualité de l’équipe mise en place pour piloter l’événement.

Il est revenu sur la qualité des infrastructures et la sécurité, deux éléments essentiels pour une meilleure organisation. Concernant les infrastructures, Albert François Amichia a laissé entendre que surtout s’agissant des stades, les experts ont certifié que les terrains sont dans les normes. Principalement le stade Alassane Ouattara d’Ebimpé est plus que prêt pour abriter les 10 matchs qui y sont prévus et le match de la finale.

Quant à la sécurité, il rassuré les journalistes sur des équipements de pointe ou de dernière génération acquis pour la circonstance. Et aussi, avec les aides des pays frères, des dispositions ont été prises pour lutter contre la cybercriminalité.

Le président du COCAN a également été interrogé sur la question du transport dont Abidjan constitue un point névralgique. Il a donné l’assurance que surtout à Abidjan, un dispositif particulier a été mis en place pour permettre à chacun de circuler pendant les jours de matches. Il a, par ailleurs, insisté sur le fait que les efforts sont en train d’être fait pour que cette question de circulation ne soit pas un obstacle pour les organisateurs.

Il a évoqué la visite et l’ouverture de la voie de contournement du grand Abidjan par le premier ministre ce jour, la visite du 4ème pont etc., qui vont contribuer à la fluidité de la circulation.

Parlant du défi de la mobilisation et du remplissage des stades, le président du COCAN s’est montré rassurant. Il a même indiqué que le premier match des Eléphants de Côte d’Ivoire va se jouer à guichet fermé. Selon Albert François Amichia, l’Agérie a annoncé l’arrivée de 2000 supporters en terre ivoirienne dans le cadre de ce grand événement.

En sommes, pour le président du COCAN, à 3 jours de la CAN TotalEnergies 2023, il règne en Côte d’Ivoire une atmosphère festive avec l’ambiance qui règne désormais dans les aéroports, les hôtels, les maquis etc.

Au nom du gouvernement ivoirien, Fofana Siandou, ministre du Tourisme et des loisirs a félicité le président du COCAN et son équipe pour le travail abattu qui augure de la tenue d’une bonne CAN. Aussi a-t-il insisté sur l’hospitalité légendaire dont a toujours fait preuve le Peuple ivoirien en demandant à chacun de s’impliquer pour une CAN  réussie et surtout pour que la Côte d’Ivoire soit le vainqueur de cette 34ème édition de la CAN, en tant que pays organisateur, 40 ans après sa première organisation en 1984.

Il faut noter que des ambassadeurs, des membres de la Confédération africaine de football (CAF) et autres étaient présents à cette conférence de presse qui a eu lieu au Palais de la culture de Treicheville.

Benoît Kadjo

- Advertisement -

- Advertisement -

- Advertisement -

- Advertisement -