topheader

58
S'inscrire à la newsletter

- Advertisement -

Listen to this article

La Fondation Pierre Fabre a  lancé officiellement son programme d’Amélioration, de la protection et de l’accès aux soins des personnes vivant avec l’albinisme en Afrique subsaharienne (APPASAAS). C’était le mardi 11 juin 2024 aux II Plateaux dans la commune de Cocody, à Abidjan. Le coût global du projet selon les organisateurs de cette rencontre est de 2, 3 millions d’euros dont 1 million d’euros financés par la Fondation Pierre Fabre.

« L’APPASAAS, a pour mission d’avoir une relation de qualité avec les pays à ressources limités en grande partie avec les populations vulnérables en travaillant avec les autorités et les professionnelles de la santé et de la société civile », a déclaré Béatrice Garrette, directrice de la Fondation Pierre Fabre. Ce programme selon Béatrice Garrette concerne cinq pays d’Afrique-Subsaharienne dont la Côte d’Ivoire, l’Ouganda, le Niger, la RDC et Madagascar.

Béatrice Garrette et
Pr Kouamé Kanga, respectivement Directeur générale de la Fondation Pierre Fabre et Dermato-Chirurgien , directeur de Albivoir et président de Secours Médico Social.

La Directrice générale de la Fondation Pierre Fabre s’est également exprimé sur les objectifs de l’APPASAAS. Ce  sont entre autres le renforcement des capacités des personnes atteintes d’albinisme, la gestion des projets, faire des plaidoyers,  la mise en réseau des bénéficiaires, l’amélioration de l’accès aux services dont ont besoins les personnes atteintes d’albinisme.

Selon la directrice de la Fondation Pierre Fabre, ce projet a pour spécificité de promouvoir les personnes vivant avec l’albinisme en matière de santé, d’inclusion et d’accès à l’éducation. Concernant des résultats attendus l’APPASAAS espère aussi que les associations des personnes vivant avec l’albinisme soient renforcées et bénéficient de plaidoyers favorables auprès des autorités.

Elle a également parlé d’avoir une cartographie de l’ensemble des services disponibles au profit de ces personnes vivant avec l’albinisme. Prof Kouamé Kanga, Dermato-chirurgien, directeur de Albivoir, président de SMSCI a, pour sa part, levé coin du voile sur les problèmes de dermatologies, d’ophtalmologies et psychologie des personnes atteintes d’albinisme.

« A l’enfance, il développe une attitude visuelle qui est mauvaise. Et lorsque celui-ci arrive en âge d’aller à l’école, il aura des difficultés à voir le tableau, si l’on ne fait rien. C’est pour cela que le projet que je dirige, Albivoir, financé par la Fondation Pierre Fabre, leur donne des lunettes aux plus jeunes âges », a expliqué Prof Kanga à l’occasion du lancement de l’APPASAAS. Notons que plusieurs associations de personnes atteintes d’albinisme ont répondu présent à cette cérémonie dont le Mouvement Albi dirigé par Constant N’Dri.

Dr Louis-Bernard Ehui, conseiller technique du ministre de la Santé de l’hygiène publique et de la couverture maladie universelle et Agathe Konan sous-directrice des personnes vivants avec un handicap au Ministère de l’Emploi et de la protection sociale ont apporté le soutien de leurs différents ministères à ces personnes personnes vivant avec l’Albinisme.

« Nous avons beaucoup interpelé mais nous avons pris bonnes notes. Il y a beaucoup à faire. Mais il faut aussi savoir que les lignes bougent. L’union fait la force. Sachez que la fédération reste le porte-voix de votre lutte », a rassuré Agathe Konan.

Il faut préciser que le projet du programme APPASAAS est financé en partenariat avec l’Agence française de développement AFD. Il a démarré depuis en 2023 et va s’étendre jusqu’à 2026.

Hélène AKA

- Advertisement -

- Advertisement -

- Advertisement -

- Advertisement -