topheader

25ème Session de ANP-ACADEMY: les DP et responsables de médias en ligne instruits sur les conséquences des commentaires sur leur médias

Les deux panélistes avec Israël Guébo au micro et la modératrice (au milieu) pour la 25ème session de ANP-ACADEMY.
35
S'inscrire à la newsletter

- Advertisement -

Listen to this article

L’Autorité Nationale de la Presse (ANP) a organisé, le jeudi 22 février 2024, à la Maison de la presse d’Abidjan (MPA), sise dans la commune Plateau, la 25ème Session de l’ANP- ACADEMY. Cette session a eu pour thème « Information en ligne et commentaires des internautes : défis et responsabilités ».

Spécialement adressée aux directeurs de publication (DP) des médias en ligne, deux panélistes ont été les principaux animateurs de cette 25ème Session de ANP-ACADEMY. Il s’agit de Alexandre Koné, procureur adjoint de la République, près le tribunal de Première instance du Tribunal du Plateau et Israël Guébo, journaliste, entrepreneur et manager des médias.

25èmr session de ANP-ACADEMY
Le procureur adjoint, Alexandre Koné, lors de son exposé en tant que premier paneliste.

Konaté Doh, directeur de la presse et des informations numériques de l’ANP  a fait savoir que cette Session de l’ANP-ACADEMY revêt un caractère particulier. Parce que la cible visée et les médias concernés sont les responsables des médias en ligne.

Aussi, selon lui, ce thème est important parce qu’il y a eu des articles des médias en lignes qui ont eu des commentaires haineux alors que les écrits sont sans reproches.

Gertrude Damon, directrice générale de la Communication et des médias, au Ministère de la Communication,  représentant le ministre de la communication, Amadou Coulibaly, a rassuré les responsables des médias que l’étude menée en 2023 sur la viabilité de la presse ivoirienne est désormais disponible.

« C’était dans le but de prendre en compte des analyses stratégiques opérationnelle financière et de gestion avec pour objectif d’élaborer des solutions afin de relever les défis pour le développement de la presse et de de la professionnalisation du secteur. Je suis heureuse de vous informer que cette étude est disponible », a-t-elle déclaré.

Le président de l’ANP, Samba Koné.

Gertrude Damon a promis que les résultats permettront de changer le visage du secteur des médias en Côte d’Ivoire.

Concernant la presse numérique, la représentante du ministre Amadou Coulibaly a fait savoir que « nous nous retrouvons dans un carrefour numérique ou l’information en ligne et les commentaires des internautes façonnent une certaine compréhension du monde. » Cependant, dira-telle « ce phénomène nous invite à réfléchir au défis et responsabilités qui en découlent. »

Le premier paneliste, Alexandre Koné, procureur adjoint de la République a développé l’aspect juridique des responsabilités face aux commentaires d’articles sur les médias numériques par des internautes ainsi que les sanctions qui en découlent.

La photo de famille.

Pour Alexandre Koné, l’Entreprise de presse peut être envoyée devant les tribunaux (Article 103 de la loi portant régime juridique de la presse). Il a également parlé de délit de presse, de condamnation pénale, de peines, d’amendes etc.

Quant au second paneliste, il a défini le commentaire, les types de modérations (automatisé, participative, manuelle). Israël Guébo a fait savoir aux directeurs de publication qu’il est nécessaire de dénoncer les mauvais commentaires avant de les supprimer.

Aussi a-t-il invité ces derniers à s’approprier le code d’éthique et de la déontologie et les textes de loi qui régissent le secteur des médias.

En somme, le président de l’ANP a félicité les uns et les autres pour leur disponibilité et pour leur participation à cette session de ANP-ACADEMY. Il faut noter que la prochaine session (26ème) est prévue pour ce mois de mars 2024.

Antoine Kouakou

- Advertisement -

- Advertisement -

- Advertisement -

- Advertisement -