topheader

1/3 de sénateurs à nommer: les personnes handicapées revendiquent leurs places

Une de personnes handicapées de la CAPH-CI revendiquant leur place au sein du Sénat ivoirien.
81
S'inscrire à la newsletter

- Advertisement -

Listen to this article

Dans une lettre ouverte adressée au président de la République de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, des personnes handicapées regroupés au sein de la Coordination des Associations des Personnes Handicapées de Côte d’Ivoire (CAPH-CI) ont tenu à l’interpeller afin qu’il ne les oublie pas lors des prochaines nominations des 1/3 des sénateurs ivoiriens la Constitution ivoirienne lui donne droit.  

 Lettre ouverte à Son Excellence Monsieur le Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane Ouattara

La nomination de personnes handicapées au Sénat peut rendre plus inclusive la gouvernance ivoirienne

Son Excellence Monsieur le Président de la République,

Avant tout propos, Je voudrais m’excuser pour le canal que j’utilise pour m’adresser à vous à défaut d’obtenir une audience avec vous.

Je suis le Président du Conseil d’Administration de la Coordination des Associations des Personnes Handicapées de Côte d’Ivoire (CAPH-CI). C’est une structure qui regroupe plus de soixante-dix (70) organisations, associations de personnes handicapées ou œuvrant pour les personnes handicapées sur toute l’étendue du territoire national.

Excellence Monsieur le Président de la République, le principal objectif de notre structure est de lutter pour le bien être des personnes handicapées à travers une société ivoirienne inclusive. Notre espoir, à l’aboutissement de cette inclusion pleine et entière, est plus ferme aujourd’hui eu égard à toutes les décisions que vous avez prises et toutes les actions que vous menées en faveur des personnes handicapées.

En effet, Excellence Monsieur le Président, depuis votre arrivée à la magistrature suprême de notre pays vous avez pris à bras le corps la question du handicap dans votre politique de gouvernance. A cet effet et à titre de rappel, vous avez régularisé le recrutement dérogatoire des personnes handicapées à la Fonction publique de façon annuelle en vue d’apporter une réponse significative au problème d’emploi des personnes handicapées. En plus, vous avez signé les décrets portant création des Commissions Techniques d’Orientation et de Reclassement des personnes handicapées (COTOREP) dans le secteur public et dans le secteur privé. A cela il faut ajouter la création du Fonds d’insertion professionnelle des personnes handicapées (FIPPH) sans occulter votre intention de ratifier le protocole facultatif de la convention des Nations Unis relative aux droits des personnes handicapées. Convention ratifiée par vous en 2014.

Excellence Monsieur le Président de la République, c’est le lieu pour moi de vous exprimer toute la gratitude et la reconnaissance des personnes handicapées. Car il est indéniable de reconnaître que toutes les actions évoquées ci-haut contribuent aujourd’hui à donner de la valeur à la personne handicapée qui voit ses droits de plus en plus pris en compte.

Excellence, le chantier de la promotion et de mise œuvre des droits des personnes handicapée est vaste. C’est pourquoi et en dépit de tous les efforts déployés par le gouvernement de Côte d’Ivoire et vous-même en particulier, le chemin pour aboutir à l’inclusion pleine et entière des personnes handicapées est encore loin de son achèvement. Il est important voir primordial de passer au palier suivant qui est celui de la participation politique des personnes handicapées.

A juste titre, Monsieur le président, ces dernières semaines, le peuple ivoirien a été appelé aux urnes dans le cadre des élections municipales, régionales et sénatoriales respectivement le 02 et 16 septembre 2023. Si les personnes handicapées expriment leur satisfecit pour le climat de paix qui a régné dans l’ensemble, au cours de ces différentes élections, elles sont restées sur leur faim en certains aspects. En effet, nous avons constaté que la plupart des programmes proposés ont peu ou pas du tout pris en compte la question du handicap dans la gouvernance locale. Pourtant selon les Objectifs du Développement Durable (ODD) de l’agenda 2020 -2030 il ne faut laisser personne de côté.

Excellence Monsieur le Président de la République, votre attachement au respect de ce principe des ODD n’est plus à démontrer en témoigne, s’il le fallait encore, toutes les actions suscitées en faveur du bien-être des personnes handicapées. C’est pourquoi, au moment où vous êtes sur le point de nommer un tiers des sénateurs, conformément à la Constitution, les personnes handicapées par ma voix vous expriment leur souhait, que dis-je, leur ferme volonté de voir la nomination de représentants des personnes handicapées au sénat. En effet cette nomination constituerait un signal fort.

Elle serait la réaffirmation de votre leadership et votre traditionnelle renommée de Chef de l’État à l’écoute de toutes les couches sociales. Mais surtout elle permettrait de consolider tous les acquis des personnes handicapées tout au long de votre mandature. Aujourd’hui plus que jamais la vision de la Côte d’Ivoire émergente pour laquelle vous œuvrez d’arrache-pied et contre vents et marée ne saurait se départir de la participation effective des personnes handicapées dans les instances de décisions étatiques à l’image des grandes nations que nous aspirons atteindre.

Excellence Monsieur le Président de la République, je ne saurais clore ce plaidoyer sans vous féliciter pour le développement de notre pays que vous menez à bien. Étant donné qu’on demande plus à l’arbre qui produit des fruits, nous avons la conviction que vous demeurez le leader idoine qui pourrait donner un écho favorable à notre requête.

Tout en vous renouvelant la fierté et le soutien des personnes handicapées de Côte d’Ivoire, et espérant que notre lettre rencontre votre adhésion et surtout qu’elle vous trouve en bonne santé pour continuer à présider avec maestria aux destinées de notre pays, veuillez agréer, Excellence, l’expression de notre profond respect.

Fait à Abidjan, le 24 Septembre 2023

KONE YACOUBA

 Président du Conseil d’Administration de la CAPH-CI

- Advertisement -

- Advertisement -

- Advertisement -

- Advertisement -