topheader

Grand-Bassam: Le Préfet De Département Souhaite Une Année Fructueuse aux Populations

Mme Nassou Sidibé, préfet du département de Grand-Bassam.
138
S'inscrire à la newsletter

- Advertisement -

Listen to this article

À l’occasion de la nouvelle année 2024, la presse locale et journalistes résidents à Grand-Bassam ont recueilli le message du premier responsable administratif du département, la préfète Nassou Sidibé. À l’entame de ses propos, elle a salué la disponibilité et le dévouement des professionnels des médias en général, et les animateurs de la presse à Grand-Bassam, à relayer l’information juste, à sensibiliser, et à porter la voix des sans voix vers les autorités.

Poursuivant son message, le préfet du département a fait le bilan de l’année 2023 aux niveaux politique, économique et social. Nassou Sidibé a exprimé sa reconnaissance aux acteurs politiques du département qui ont fait preuve de maturité pendant les différentes élections locales. Aussi, a-t-elle salué le travail collégial abattu par les forces de sécurité et de défense, ce qui a permis la quiétude des populations.

Au plan économique, la préfète Nassou Sidibé n’a pas manqué d’évoquer les dégâts causés par la montée des eaux qui ont mis en mal les activités des acteurs de la restauration et de l’hôtellerie. « Je voudrais ici saluer la résilience des populations de Grand-Bassam qui ont su rebondir suite aux inondations survenues du fait de l’incivisme de certains concitoyens », a-t-elle ajouté.

Elle a, également, remercié les chefs de service pour la satisfaction des besoins des populations. Parlant de la crise qui secoue le village de Moossou, le gouverneur de Grand-Bassam souhaite la paix dans ce beau village, dans le département et dans tout le pays.

Madame le préfet du département de Grand-Bassam a terminé son message en demandant aux bassamois et bassamoises de réserver un bon accueil aux supporters africains qui séjourneront à Grand-Bassam, à l’occasion de la CAN que la Côte d’Ivoire organise cette année.

« Nous devons faire preuve de civisme, et nous devons avoir un comportement éco-citoyen pour que chaque étranger retourne avec une belle image de Grand-Bassam, ville classée patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2012 », a-t-elle exhorté.

Hipson Kanon.

 

- Advertisement -

- Advertisement -

- Advertisement -

- Advertisement -