topheader

Chefferie de Modeste: le chef contesté se fourvoie dans la presse

Konney Niamkey Jonas, le choix des populations pour la chefferie de Modeste.
58
header-ban
S'inscrire à la newsletter

Le conflit à la chefferie de Modeste dans la Sous-préfecture de Grand-Bassam continue de faire parler de lui. Depuis quelques années à Modeste, le pouvoir de Konney Ahoua Simon est fortement contesté par les habitants du village qui soutiennent et montrent leur attachement au  frère cadet Konney Niamkey Jonas, choisi par la famille Konin, détentrice du pouvoir de chefferie.

Suite à la volonté des populations de marcher sur la Préfecture pour demander l’arrêté de nomination du chef de leur choix,dans le cadre du conflit qui défraie la chronique à la chefferie de Modeste, à Grand-Bassam, le porte-parole, Joseph Gnohan, quatre autres personnes du camp opposé et le chef détesté, Konney Ahoua Simon ainsi que ses proches ont été invités récemment à une importante rencontre à la Préfecture de Grand-Bassam par la cheffe de l’administration départementale. À cette rencontre, au bureau de la préfète, Joseph Gnohan dit avoir porté les griefs de la population.

Le chef contesté Konney Ahoua Simon  a fait des sorties dans la presse pour se justifier.
header-ban

Selon lui, l’administration après l’écoute des différentes parties, a décidé de jouer la carte de l’apaisement. « Pour la paix et la cohésion à Modeste, madame le préfet a demandé à Konney Ahoua Simon de former une nouvelle notabilité qui intègre notre camp, celui de notre mentor à nous, Konney Niamkey Jonas; et ce, pour une gestion collégiale. Mais grande est notre surprise de voir Konney Ahoua Simon, chef dont l’impopularité est avérée dans le village, crier victoire dans une presse, au lieu de chercher à réconcilier tout le monde. Nous condamnons de tels agissements qui pourraient mettre en mal l’esprit de cohésion demandé par nous autorités locales », a déclaré le porte-parole des populations, Joseph Gnohan, relativement à un article publié par Opéra News.

- Advertisement -

Lire aussi: https://fr.yahoo.com/news/%C3%A9tats-unis-olena-zelenska-premi%C3%A8re-143522593.html

« C’est par respect de l’administration locale que nous essayons de calmer les populations qui ont du mal à se reconnaître en Konney Ahoua Simon. Pour les vrais habitants de Modeste, le pouvoir de Konney Sinon ne tient qu’à son arrêté de nomination qui mérite d’être annulé pour sa mauvaise gestion du village. En clair, pour nous, comme l’a dit le père de la nation, Félix Houphouët Boigny, « un capitaine hors de l’eau n’est rien », que vaut Konney Ahoua sans sa population ! », a souligné Joseph Gnohan qui souhaite une enquête des autorités auprès des populations afin de mettre définitivement fin à ce conflit à la chefferie de Modeste; comme, à l’en croire, ce fut le cas dans le village d’Ebrah.

Hipson Kanon

- Advertisement -

- Advertisement -

ArabicChinese (Simplified)EnglishFrenchGermanPortugueseRussianSpanishSwahili