topheader

Cedeao: cap sur une destination commune en tourisme et hôtellerie

Le ministre ivoirien du Tourisme Siandou Fofana était à Lomé au Togo en vue de participer en une rencontre avec ses pairs sur une action commune en matière du tourisme et de l'hôtellerie.
19
S'inscrire à la newsletter

Siandou Fofana, ministre ivoirien du Tourisme, a pris part, le 7  avril, à Lomé (Togo), aux côtés de ses  pairs en charge du Tourisme de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao), à la Réunion ministérielle pour l’adoption et la validation sectorielle des textes réglementaires des Etablissements d’hébergement touristique (Eht) au sein de l’espace communautaire.

La photo de famille des participants à cette réunion des ministres de la Cedeao.

C’est après quatre  jours d’intenses travaux des experts que les Ministres du Tourisme ont planché puis adopté les textes  soumis par les premiers cités, régissant les Etablissements d’hébergement dans les 15 Etats-membres (anglophones, francophones et lusophones) de la région ouest-africaines. C’était au Presidential Auditorium Evala de l’hôtel du 2 Février de Lomé. Et ce, sous la présidence de Dr Fernando Vaz, Ministre du Tourisme et de l’Artisanat de Guinée-Bissau dont le pays préside aux destinées de la Cedeao.

Lire aussi: https://www.paris.fr/pages/paris-accelere-pour-l-accessibilite-des-jeux-olympiques-et-paralympiques-23572

Le Ministre ivoirien du Tourisme, tout aussi 1er Vice-président du Conseil exécutif de l’Organisation mondiale du Tourisme (Omt) et Président de la Commission régionale pour l’Afrique de ladite institution onusienne, y a pris une part active qui a débouché sur un aggiornamento du cadre juridique et réglementaire de l’hôtellerie dans l’espace communautaire. Le tout à la boussole de la « Vision 2050 » de la Cedeao   qui veut sortir d’une Cedeao des Etats à « une communauté de peuples pleinement intégrée dans une région paisible, prospère avec des institutions fortes et respectueuses des libertés fondamentales et œuvrant pour un développement inclusif et durable ».

Une vue de la rencontre et des échanges.

Tout en mettant en application la « Politique régionale Ecotour 19-29 » adoptée en décembre 2018 par les Chefs d’Etat et de Gouvernement et qui vise à développer le tourisme dans l’espace Cedeao. C’est ce qu’a rappelé dans son allocution d’ouverture, Mme Massandjé Touré-Litsé, Commissaire aux Affaires économiques et à l’Agriculture de la Cedeao. Après le discours d’ouverture de Dr Kossi G. Lamadokou, Ministre de la Culture, du Tourisme et des Loisirs de la République togolaise, Mme Stella Christiane Drabo, Chargée de programme Tourisme de la Commission de la Cedeao, a présenté le processus ayant conduit à l’élaboration des différents textes relatifs aux Etablissements d’Hébergement Touristique.

La Côte d’Ivoire qui a déjà enclenché depuis décembre 2021 son opération d’inspection et contrôle des établissements de tourisme en vue de leur classement, avec à la clé plus de 500 établissements d’hébergement touristique passés au scanner dont 300 ont été estampillés de leur panonceau, a inspiré les normes communautaires. Avec, en sus, le lancement du programme national de la qualité dans les établissements de tourisme qui doit, au bout d’un trimestre extirper les établissements hors-la-loi du paysage hôtelier et touristique national afin de booster la stratégie nationale de développement touristique : « Sublime Côte d’Ivoire ». Dont la Réunion de Lomé a adoubé la pertinence et suggéré la duplication au plan régional.

Ainsi, 9 catégories d’Etablissements d’hébergement touristique ont été identifiés au sein de l’espace communautaire, à savoir : l’hôtel, le motel, l’auberge, la chambre d’hôte, l’appart’hôtel, le camping/caravane, le village de vacances, le bateau/péniche et l’Ecolodge.

Le ministre Siandou Fofana a été actif lors de cette rencontre des ministres du Tourisme de la Cedeao.

Pour aboutir à cette typologie, 8 items ont été passés au sas des experts et adoptés par les Ministres. Ce sont :  « Définitions, Catégories et Critères généraux de classement des Etablissements d’Hébergement Touristique de la Cedeao ; Normes et grille de classement des hôtels, auberges et motels ; Normes et grille de classement des écolodges ; Normes et grille de classement des Appart ’hôtels et résidences hôtelières ; Normes et grille de classement des villages de vacances ; Référentiel pour les labels Cedeao et la signalétique de matérialisation du classement des ETH ; Mécanisme régional de mise en œuvre, diffusion et contrôle de la mise en application de la réglementation ; Acte additionnel portant « Classement des Etablissements d’Hébergement Touristique de l’espace Cedeao ».

Dr Fernando Vaz, Ministre du Tourisme et de l’Artisanat de Guinée-Bissau et Président de la session a salué la présence de ses collègues qui traduit leur attachement pour l’essor du tourisme dans l’espace Cedeao. Pour lui, « le développement touristique que nous appelons de tous nos vœux nécessite de notre part un travail profond pour restructurer notre offre touristique ». C’est en cela qu’il a adressé ses félicitations à la Commission pour avoir initié et coordonné les positions des Etats-membres jusqu’à l’adoption de la Politique régionale du tourisme de la Cedeao par la conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement. Avant  d’inviter ses collègues, à procéder à l’adoption de ces textes pour qu’à compter de ce jour, « la destination Cedeao soit au rendez-vous des destinations de premier choix avec des hôtels, appart’hotels, motels, auberges, écolodges, camping et chambres d’hôtes de grande qualité pour émerveiller nos visiteurs, générer et sécuriser des emplois qualifiés, accroître les flux et les recettes touristiques ».

- Advertisement -

Avant ce lifting de Lomé, a souligné le Ministre Siandou Fofana,  « les établissements d’hébergement touristique de l’espace communautaire  étaient encadrés par les textes réglementaires portant « Normes de classement des hôtels, auberges, motels de tourisme de la Cedeao» édictés par le Secrétariat exécutif de la Cedeao en 1999. Une vingtaine d’années après, force est de constater que ces textes ont été diversement mis en œuvre par les Etats, avec comme résultante un parc hôtelier régional en deçà des standards internationaux, très peu comparable d’un pays à un autre et surtout peu compétitifs avec pour conséquence la faible valorisation des emplois dans le secteur ».

 Par ailleurs, précise Guy-Richard Kodjo, Conseiller technique du Ministre ivoirien du Tourisme en charge des Stratégies de développement et Président de la Commission nationale de classement des établissements de tourisme, membre du Comité des experts qui ont redéfini les contours réglementaires, «  de nouvelles formes d’hébergement ont fait leur apparition notamment, les chambres d’hôtes, les Airbnb, les appart’hôtel, les résidences hôtels, les écolodges qui n’entrent pas dans les normes antérieures à la Réunion de Lomé ».

Le processus d’adoption des textes portant «Réglementation et classement des Eht au sein de l’espace Cedeao », après la Réunion des Experts, puis celle des Ministres en charge du Tourisme ce 7 avril 2023, devrait déboucher sur leur adoption par la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement avant la fin du premier semestre de cette année. Mais avant, le processus se poursuivra par la présentation technique des textes au Parlement de la Cedeao à Abuja (Nigeria)  lors de sa première session dans le mois de mai prochain.

Dr. Anthony Luka Elumelu, Directeur du secteur privé de la Commission de la Cedeao, quant à lui, précise qu’il importe pour une viabilité et une fiabilité du processus, de « définir un référentiel de protection du classement par une fourchette tarifaire qui indique une fourchette des prix à pratiquer pour chaque Etablissement d’Hébergement Touristique et chaque grade. Il permet ainsi d’éviter la concurrence déloyale en protégeant le classement hôtelier. Ce référentiel est révisé à une fréquence définie par chaque Etat-membre ».

« H », « A », « R », « A.H », Labels « Cauri » et « Calebasse » : ce qui va changer d’ici 2 ans !

Il ressort des échanges sur les référentiels pour la signalétique de matérialisation du classement des Etablissements d’Hébergement Touristique au sein de la Cedeao que les panonceaux de classement des Etablissements d’Hébergement touristique doivent comporter les caractéristiques suivantes : la typologie de l’établissement matérialisé par l’initial du nom du type d’hébergement (« H » pour les Hôtels, « A » pour les Auberges, « R » pour les Résidences, « A.H. » pour les Appart’ Hôtels, etc.) ; le grade de la catégorie symbolisé par le nombre d’étoiles attribuées à l’établissement et correspondant au résultat de son classement ; le nom de l’organisme ayant attribué les étoiles ; le logo de la Cedeao et le drapeau du pays où l’établissement a été classé ; la durée de validité du classement.

Le ministre Siandou Fofana faisant le point de la rencontre aux journalistes.

L’organisation régionale s’engage à œuvrer à la transposition des nouveaux textes règlementaires au sein des Etats-membres dans un délai de 2  ans. Pour y arriver avec efficience,  elle s’attèle à mettre en place une plateforme digitale pour le classement des Etablissements d’Hébergement Touristique. Ainsi, sur invitation de la Commission, en qualité de personne ressource, Dr. Aristide Boyarm, expert en TIC, a fait une présentation sur les opportunités de mise en place d’une plateforme digitale pour le classement des Etablissements d’Hébergement touristique.       Le principe des Labels qui a été retenu par les experts et Ministres s’inscrit dans l’optique du positionnement et de la stratégie marketing de la « Destination Cedeao » sur les marchés émetteurs de touristes.            A titre illustratif, la Commission a présenté les Labels « Cauri » et « Calebasse ».

Lire aussi: https://justeinfos.net/ofwa-2023-quand-la-tradition-booste-la-cohesion-a-moossou/

La Réunion des Ministres a présenté ses félicitations à la République de Côte d’Ivoire qui  abrite la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) en 2024 et l’encourage à accompagner les Etablissements d’Hébergement touristique et autres acteurs du secteur du tourisme pour une réussite de ce grand événement sportif d’appel touristique continental. Et donner force de vie au slogan : « la Cedeao des peuples : paix et prospérité pour tous ».

Dircom Mintour

- Advertisement -

- Advertisement -