topheader

Tabaski 2024 à Grand-Bassam: le Cheikh Moussa Dramé : « Ensemble, nous prions pour accompagner la paix en Côte d’Ivoire »

Le Cheikh Moussa Dramé dirigeant la prière de l’Aïd-El-Kebir 2024 à la Mosquée Fatima Zahra de Grand-Bassam.
54
S'inscrire à la newsletter

- Advertisement -

Listen to this article

Parés de leurs plus beaux vêtements de fête, les fidèles musulmans de la ville historique de Grand-Bassam ont pris d’assaut les différentes mosquées pour célébrer l’Aïd-El-Kebir 2024. À la grande mosquée Fatima Zahra de Grand-Bassam, c’est le Cheikh Moussa Dramé, président du COSIM du Sud-Comoé qui a présidé la prière.

Dans son sermon, le guide religieux a rappelé l’origine de la fête de la Tabaski, avant d’exhorter les fidèles à promouvoir la paix au quotidien. Car, à l’en croire l’Islam rime avec la paix, et non avec l’extrémisme. « Ce pays a besoin du dialogue religieux. Les enfants de ce pays doivent s’accepter et s’entraider. Et chacun doit faire la paix avec lui-même », a-t-il déclaré.

Tabaski 2024
La photo de famille avec les autorités locales et les invités.

Présente à cette cérémonie, la cheffe de mission adjointe de l’Ambassade de Turquie en Côte d’Ivoire, Fazilet Teksan Ehliz, s’est félicitée d’être à Grand-Bassam. Elle a annoncé la réalisation d’un projet de bitumage de la voie menant à la grande mosquée Fatima Zahra.

Notons que cette prière de la fête de Tabaski à la mosquée Fatima Zahra a vu la présence effective des autorités administratives, préfectorales, le secrétaire général 1 de Préfecture et le sous-préfet de Grand-Bassam, de Mgr Raymond Ahoua, Évêque du Diocèse de Grand-Bassam, du représentant du président du CESEC, président du Conseil régional du Sud-Comoé, Koné Moussa, 2è vice-président, des représentants des ambassades des États-Unis et de la Turquie, et des autorités traditionnelles dont le représentant de Sa majesté Amon Tanoé, roi des N’Zima Kôtôko de Côte d’Ivoire.

Hipson Kanon

- Advertisement -

- Advertisement -

- Advertisement -

- Advertisement -