header-ban

L’Opeeci lance un colloque sur l’école ivoirienne

3
S'inscrire à la newsletter
header-ban

L’Organisation des parents d’élèves et étudiant de Côte d’Ivoire (OPEECI) a ouvert le mardi 12 octobre 2021, à l’Amphi A du District de l’Université Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan Cocody, son colloque dénommé : Colloque national des parents élèves et étudiants ayant pour thème: « Rôle des parents d’élèves et étudiants pour une gouvernance participative, efficace du secteur Education-formation ».

A cette occasion, Claude Kadio Aka, président de l’Opeeci a rendu hommage au ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Adama Diawara qui, selon lui, se rend disponible en étant ouvert, en écoutant et en prenant en compte les critiques de ses interlocuteurs. Aussi a-t-il remercié la ministre Mariatou Koné initiatrice des Etats Généraux de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation (EGENA) chose à laquelle ce colloque n’est pas en reste.

Aux quelques parents d’élèves présents, il leur a demandé d’assumer leur responsabilité en demandant à chacun de jouer son rôle afin qu’ensemble, ils puissent redorer le blason de l’Ecole ivoirienne qui en a besoin. Parlant du manque de mobilisation, des parents d’élèves et d’étudiants à l’ouverture de ce colloque, le président de l’Opeeci, a indiqué qu’en pareil circonstance, il faut tenir compte de la qualité et souvent non de la quantité.

header-ban

Le représentant de la ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, Dr. Ibrahima Kamaté a félicité les initiateurs de ce colloque qui est à bonne date avec la tenue des EGENA qui sont une opportunité pour que tous les acteurs prennent le temps de trouver ce que chacun veut pour l’école de son pays. Selon le représentant de Mariatou Koné, l’Ecole est un corps social. Et comme tout corps social, à un moment donné, il y a des difficultés. Il a précisé qu’étant dans un monde exigeant, il faut également être exigeant. A cet effet, il a réitéré sa demande à chacun de prendre sa place dans le cadre de la tenue de ces EGENA en faisant, à travers la tenue de colloque des propositions concrètes. Il a, d’ailleurs précisé que le Ministère de l’Education nationale est dans la phase des consultations régionales et après ce sera la phase de consultation des districts avec l’apothéose qui aura lieu en janvier 2022 avec les assises.

« Je ne doute guère qu’au sortir de vos débats, il y aura des propositions pertinentes qui seront faites pour une école résiliente, vue la qualité des panelistes », a conclu Dr Ibrahim Kamaté.

- Advertisement -

Pour sa part, le représentant du ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a indiqué qu’avec les difficultés que traverse l’Ecole, le Ministère de l’Enseignement supérieur ne peut pas être en marge d’une telle initiative. « Le ministre vous félicite parce qu’une telle initiative est dans son agenda », a-t-il dit. Aussi a-t-il noté que parallèlement aux EGENA en cours, le ministre Adama Diawara prépare également une consultation des acteurs du système de l’enseignement supérieur ivoirien. Adama Diawara, a-t-il dit, va faire de grande reformes telles que résoudre le cas de la mobilité des enseignants chercheurs. Pour ces chercheurs qui pourront avoir les moyens de faire leurs recherches pourront également, a fait savoir le représentant du ministre Adama Diawara, sortir de la Côte d’Ivoire. Il a rassuré les uns et les autres sur le fait que les partenaires sont déjà mobilisés. Entre autres reformes, le ministre Adama Diawara entend relever le niveau des étudiants avec la création des classes intermédiaires afin de permettre aux nouveaux bacheliers d’accéder à certaines écoles de qualité tant au en Côte d’Ivoire qu’à l’extérieur du pays.

Il est également revenu sur les innovations au niveau des universités et grandes écoles privées qui ne pourront bénéficier d’étudiants affectés qu’en répondant à cinq (5) critères.

Il faut noter que plusieurs thèmes ont été annoncés à ce colloque prévu sur 2 deux jours (du mardi 12 au mercredi 13 octobre 2021). Aussi, s’agissant des animateurs de ces panels, des noms connus tels que Zadi Gnagna, Prof. Johson Zamina de la CNEC… étaient sur la liste des intervenants.

Plusieurs associations et représentants de structures de l’Education-Formation, telles que le RIPTE, la Fondation J’aime la dignité, le SNEPPCI, les associations d’élèves et étudiants AEEMCI, la FESCI, l’association des jeunes étudiants catholiques, (AJEC), la Direction de l’encadrement des Lycée et Collègues… ont également honoré de leur présence le lancement de ce colloque.

Benoit Kadjo

- Advertisement -

- Advertisement -

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.

ArabicChinese (Simplified)EnglishFrenchGermanPortugueseRussianSpanishSwahili