topheader

Terrorisme : Téné Birahima se félicite de l’appui de la France dans la lutte

Le ministre d'Etat et de la Défense ivoirien, Téné Birahima Ouattara et le chef d'Etat major des Armées françaises en pleine congratulation.
1
S'inscrire à la newsletter
header-ban

Le ministre d’Etat, ministre de la Défense, Téné Birahima Ouattara, s’est dit heureux de recevoir, le lundi 07 février 2022, pour une séance de travail à son cabinet, le général d’Armée Thierry Burkhard, Chef d’Etat-Major des Armées françaises en visite en Côte d’Ivoire. Cette rencontre a été l’occasion de commémorer la longue amitié franco-ivoirienne, ainsi que la bonne coopération militaire entre la France et la Côte d’Ivoire, en partageant à ces titres des défis communs dans un contexte sécuritaire mondial préoccupant du fait de la menace terroriste grandissante.

« Nous avons eu le plaisir de recevoir le général d’Armée Thierry Burkhard, Chef d’Etat-Major des Armées françaises. Il nous a fait l’amitié de venir nous saluer. Nous avons abordé avec lui plusieurs questions dont celle liée à la lutte contre le terrorisme. Nous nous sommes félicités du partenariat entre la France et la Côte d’Ivoire. Nous apprécions énormément l’appui de la France. C’est pourquoi nous avons demandé au général de continuer de nous appuyer », a déclaré le ministre d’Etat, ministre de la Défense.

Situant l’objet de sa visite, le général d’Armée Thierry Burkhard, a lui aussi évoqué « les relations d’amitiés entre la France et la Côte d’Ivoire, également des relations de fraternité d’armes entre l’armée française et l’armée ivoirienne qui durent depuis très longtemps ». Pour lui, il était naturel d’avoir cet entretien avec le ministre d’Etat, ministre de la Défense comme il l’avait fait quelques heures auparavant avec son homologue, le général de Corps d’Armée Lassina Doumbia, Chef d’Etat-Major général des Armées de Côte d’Ivoire.

header-ban

- Advertisement -

A propos de l’inquiétude régionale sur la question du terrorisme, le patron de l’armée française depuis juillet 2021, a reconnu que la lutte contre ce fléau est une « préoccupation commune pour nos deux (02) pays et l’ensemble des pays de la sous-région, également de l’Europe.» C’est pourquoi, il était important pour le Chef d’Etat-Major des Armées françaises de faire un point sur la lutte qui est conduite et rappeler que « pour la France, la lutte contre le terrorisme reste une priorité et qu’elle y reste complètement et fermement engagée. »

Le général Burkhard constate que ce dispositif ivoirien de riposte est extrêmement pertinent et prend en compte beaucoup d’enseignements qu’on a rencontrés sur d’autres terrains, en particulier la nécessité d’une approche globale de la lutte contre le terrorisme. « Quelque chose qui est parfaitement fait et sur lequel l’armée française appuie et cherche à donner son autonomie à l’armée ivoirienne pour être le plus efficace possible dans sa lutte contre le terrorisme », a-t-il dit.

SOURCE : CELCOM-DEF 

- Advertisement -

- Advertisement -

ArabicChinese (Simplified)EnglishFrenchGermanPortugueseRussianSpanishSwahili