Le car de la compagnie de transport ‘’Gti’’, immatriculé 2424 CH 01, assurant la liaison Odienné-Abidjan, a fait une grave sortie de route, le lundi 7 novembre 2016,  aux environs de 9 heures dans le village de  Gouekolô,  un bourg de la sous-préfecture de Foungbesso (41 kilomètres de Touba).

La nuit  du mardi 11 octobre 2016, n’a pas été de repos pour les éléments de l’escadron et ceux de la brigade de la gendarmerie de Touba. Leurs services respectifs ont été alertés, aux environs de 20 heures Gmt par les responsables du syndicat des transports de Ouaninou (21 kilomètres de Touba), signalant la présence d’individus en arme, se déplaçant à moto. Qui auraient tenté de braquer un minicar de transport en commun, de type Massa sur une piste entre le carrefour Sawêla et le village de Gbelô.

Doh, village de la sous-préfecture de Guintéguéla, dans la région du Bafing, a été le théâtre de violents affrontements fratricides, le 23 août 2016. Selon nos sources, le conflit qui oppose la famille Dosso, propriétaire terrien dans ledit village et les autres ressortissants du village, a fait neuf blessés parmi lesquels, Dosso Tiéba, le chef de terre et d’importants dégâts matériels. Les nombreuses tentatives de conciliation du sous-préfet de Guintéguéla, depuis bientôt deux ans à l’effet de rapprocher les différentes positions, sont restées vaines.

Le commissariat de police mixte de Touba vient de mettre le grappin sur un conducteur de taxi-moto et son complice. Ils ont délesté  de ses biens, Yao Kouassi Anderson, commerçant à Gonaté alors qu’il se rendait le mercredi  17 août 2016, à Odienné.

Une opération conjointement menée samedi 6 août 2016  par les forces de police,  la gendarmerie et des éléments des Forces républicaines de Côte-d’Ivoire (Frci) de Touba, a permis  la destruction de plusieurs fumoirs à travers la ville.

Une affaire défraie la chronique en ce moment dans la ville de Touba. Il s’agit du décès, de Gongo Clarisse, âgée de 20 ans, consécutive à un viol perpétrée sur elle, par un jeune ivoirien de 33 ans, domicilié dans le village de Faalla, situé à 10 kilomètres de Touba.

Un bébé de dix-huit mois, a été écrasé par un véhicule, en plein marché, le samedi 16 juillet 2016, aux environs de 18 heures.

Dame Yao Marguerite et ses voisins étaient loin de s'imaginer ce qui allait leur arriver ce dimanche 10 juillet 2016.

Un différend oppose, adeptes du maintien de l’animisme à ceux de l’islamisation du village de Kamassella, une bourgade communale, située à 5 kilomètres de Touba, chef-lieu de la région du Bafing. Le conflit en latence depuis 2012, a fini par éclater, dans la nuit du jeudi 14 juillet 2016. Selon les informations en notre possession, de chaudes empoignades entre deux groupes de jeunes, s’affrontant à l’arme blanche (bâtons, machette, pierre), ont fait, deux blessés ; un domicile saccagé et d’important dégâts matériels.

Dosso Mamadou, jeune bachelier, reconverti en commerçant, gagne honnêtement sa vie dans la vente de morceaux de savons de fabrication artisane, communément appelés ‘’Kabakrou’’.  Situé au quartier Dar-es-Salam de Touba,  son domicile est visité par des individus non identifiés, dans la matinée du samedi 2  juillet, jour du marché hebdomadaire.

Page 1 sur 6

 Entreprise: Groupe JBK

(En cours de constitution)

Tél:  (+225) 07 77 61 60

        (+225)40 37 56 44

 

RESPONSABLE:

BENOIT KADJO

Galerie photo