Côte d’Ivoire : Célébration de la Journée internationale de la femme / La première dame Dominique Ouattara aux femmes : « Votre endurance et votre détermination sont des atouts… » Featured

09 Mar 2020
254 times
La première dame ivoirienne, Dominique Ouattara. La première dame ivoirienne, Dominique Ouattara.

La Côte d’Ivoire a célébré officiellement la journée internationale de la femme ce samedi 7 Mars 2020 à Anyama (banlieue d’Abidjan) en présence de nombreuses personnalités dont Mme Dominique Ouattara, première Dame et Mme Henriette Konan Bédié, Présidente de la fondation Servir. Marraine de la célébration de cette journée, la première dame a livré un message important. La première dame de Côte d’Ivoire qui a présidé cette cérémonie officielle de l’édition 2020 de la Journée Internationale de la Femme à Anyama, a, à cette occasion, fait d’importants dons aux femmes pour leur autonomisation. Elle les a invités à quelques mois de l’élection présidentielle en Côte d’Ivoire à être des artisanes de paix. Ci-dessous son discours dans son intégralité.

Mes chères sœurs,

Je suis très heureuse d’être parmi vous aujourd’hui, à la faveur de la Journée internationale de la Femme, en hommage à toutes les femmes de Côte d’Ivoire.
Cette année les festivités marquant cet important évènement se tiennent dans la belle commune d’Anyama, et je dois dire, chères sœurs, que l’accueil que vous m’avez réservé ainsi que votre présence massive aujourd’hui, me font particulièrement plaisir.
Je vous en remercie.

Avant tout propos, Je voudrais vous transmettre les salutations de mon cher époux, le Président Alassane OUATTARA, qui m’a demandée d’embrasser bien fort chacune d’entre vous et de vous exprimer toute son affection. Je voudrais à présent saluer ma chère sœur, Madame Henriette KONAN BEDIE, Présidente de la Fondation SERVIR.
Je suis heureuse de sa présence appréciée parmi nous aujourd’hui, car nous avons toutes les deux, le même objectif, celui d’œuvrer pour le bien-être des populations vulnérables et d’aider les plus démunis.
Merci chère grande de sœur d’avoir accepté notre invitation et d’être parmi nous, comme l’année dernière à Bouake.
Je vous demande de l’applaudir bien fort. Je salue également Madame la grande chancelière, Henriette DAGRI DIABATE, notre Tantie jolie, qui est à nos côtés ce matin.
Merci chère Tantie, d’être avec nous pour célébrer les femmes.

Je voudrais à présent saluer la distinguée présence de nos sœurs, en commençant par, Madame Clarisse DUNCAN, qui nous fait la joie de prendre part à cette belle fête. Je salue également, Madame Aïssatou GON COULIBALY, ainsi que toutes les épouses des Présidents d’Institutions à savoir :
- Madame Binta SOUMAHORO
- Madame Patricia AHOUSSOU
- et Madame Colette KONE

J’adresse également mes chaleureuses salutations à tous les membres du Gouvernement présents parmi nous aujourd’hui et tout particulièrement, nos sœurs Ministres qui sont à nos côtés ce matin.
Je salue spécialement Madame Ramata LY-BAKAYOKO, Ministre de la Femme, de la Famille et de l’enfant, que je tiens à féliciter pour l’organisation de cette belle cérémonie.
Je vous demande de l’applaudir bien fort. Je salue également la présence de nos sœurs vice-présidentes de l’Assemblée Nationale et du SENAT, ainsi les épouses de Ministres qui nous accompagnent aujourd’hui.
Je les remercie d’être à nos côtés ce matin.

Mes salutations vont à présent, à l’endroit de Mesdames les Ambassadeurs et membres du corps diplomatique venues en grand nombre pour cet évènement. Je salue également Messieurs les Ambassadeurs et les diplomates venus nous apporter leur soutien. Je les remercie tous de leur présence distinguée. J’adresse mes salutations à toutes les ambassadrices présentes à cette cérémonie. Je suis heureuse de les revoir aujourd’hui. Je voudrais à présent saluer madame la Représentante de l’ONU femme, Madame Antonia NBAGALA-SODONON et la féliciter pour ses actions en faveur de la promotion de la femme dans notre Pays.


A ces salutations, j’associe tous les représentants du Système des Nations Unies qui nous font la joie de prendre part à cette cérémonie. Je voudrais à présent remercier toutes les autorités préfectorales, administratives, politiques et militaires qui prennent une part active à cette belle fête. Je salue tout particulièrement Monsieur Amidou SYLLA, Maire de la commune d’Anyama, et je le remercie pour le bel accueil qu’il nous a offert ainsi que pour son chaleureux mot de bienvenue.

Je remercie également tous les élus ici présents et particulièrement Mesdames les maires, les députés et les sénatrices.
Je voudrais saluer également nos Chefs traditionnels et religieux, qui sont à nos côtés aujourd’hui, ainsi que l’ensemble des personnalités qui nous honorent de leur présence.

Enfin, je ne saurais terminer ces salutations sans saluer toutes les femmes présentes, ainsi que mes sœurs d’Anyama et des localités environnantes venues en grand nombre pour célébrer avec nous la fête de la femme.
Merci chères sœurs de votre présence et de votre affection.

Mes chères sœurs,

Cette année encore, la journée internationale de la femme nous donne l’occasion d’apprécier les avancées réalisées en matière de promotion de la femme.
C’est également le lieu de plaider pour une meilleure prise en compte de la femme et de son potentiel pour les futurs défis de notre Pays.
Cette année le thème national retenu pour la Journée Internationale de la femme est : « la promotion de la femme en Côte d’Ivoire, un atout pour la paix ». Ce thème est une invitation à donner davantage de pouvoir aux femmes, en ce sens que la femme est l’épicentre de la famille. Elle sait apaiser les tensions et calmer les cœurs, toutes choses qui font d’elle le socle d’une nation forte et unie. Je me réjouis que dans notre Pays, le Gouvernement mette un accent particulier sur la promotion des droits des femmes à travers plusieurs mesures visant à valoriser et à renforcer le statut des femmes.

En effet, la constitution de 2016 renforce la protection des droits des femmes et assure la promotion de la parité entre les sexes dans l’accès aux responsabilités, dans les administrations et les entreprises.

L’on peut citer par exemple :
- la loi de représentativité de 30% des femmes au titre des postes électifs.
- La loi sur l’héritage qui permet à la femme légitime d’être héritière au même titre que les enfants du défunt ;
- Au niveau international, la ratification de plusieurs conventions internationales et l’adoption de nouvelles lois prônant l’égalité de traitement entre l’homme et la femme.

Cependant, force est de constater que toutes ces lois ne sont pas encore totalement appliquées et demandent de la part des femmes de continuer à se mobiliser pour leur application totale. A cet effet, le thème international : « je suis de la génération Egalité. Levez-vous pour les droits des femmes » nous y invite toutes et je suis persuadée que vous en avez les capacités mes chères sœurs.
Votre endurance à toute épreuve et votre détermination sont des atouts majeurs pour prendre votre destin en main.

Mesdames et messieurs,
Mes chères sœurs,

Je constate avec plaisir que de plus en plus, le gouvernement pratique une politique d’autonomisation de la femme particulièrement soutenue, avec la mise à disposition d’importants fonds au profit des femmes, dans plusieurs Ministères.
En ce qui me concerne, vous savez que j’ai toujours cru au potentiel de mes sœurs pour devenir autonomes.
C’est pourquoi, en 2012, avec l’aide de mon cher époux le Président de la République, j’ai initié le Fonds d’Appui aux Femmes de Côte d’Ivoire que vous connaissez toutes.
Et c’est le lieu de remercier mon cher époux, le premier avocat des femmes, pour la confiance et le soutien qu’il nous accorde.
Je vous demande de l’applaudir bien fort.

Mes chères sœurs,
Les témoignages que nous venons d’entendre nous édifient sur l’opportunité que représente le FAFCI pour les femmes en situation difficile, y compris celles qui sont exclues du système de financement bancaire classique.

En effet, pour obtenir le FAFCI, aucune caution financière, ni aval, ni garanties ne sont exigés.
Il vous suffit d’avoir un projet et le FAFCI vous aide à le réaliser non seulement en le finançant,
mais également en vous offrant une formation en comptabilité simplifiée pour mieux gérer votre affaire.


Aujourd’hui grâce à son accessibilité, le FAFCI connait un véritable succès chez nos sœurs, sur toute l’étendue du territoire, sans distinction d’ethnie, d’appartenance politique ou religieuse.

Avec un taux de remboursement national de 96 % Le FAFCI profite aujourd’hui à 215 000 femmes partout en Côte d’Ivoire, avec un retour sur investissement qui a permis de distribuer plus de 30 milliards de francs CFA.


Chères sœurs d’Anyama,

Vous connaissez bien le FAFCI car il est disponible à Anyama depuis 2013.
En effet, avec un capital de 350 millions de F CFA, ce fonds a permis à environ 3000 d’entre vous de mener des activités génératrices de revenus et d’être autonomes.
Vous avez même réalisé l’excellent taux de remboursement de 99% et je vous en félicite. Pour vous encourager, j’ai décidé de vous octroyer un financement supplémentaire de 300 millions de F CFA car, je vous sais battantes et courageuses.

Cette nouvelle dotation permettra à nos sœurs qui n’en ont pas eu l’occasion de profiter elles aussi des prêts FAFCI.
Mes chères sœurs, J’ai également voulu vous manifester mon soutien et mon affection en vous apportant des dons en vivres et matériel, d’une valeur de 150 millions de FCFA, qui viennent de vous être énoncés.
Je sais que vous en ferez bon usage.

Mesdames et messieurs,
Mes chères sœurs,

Je ne saurais clore mon propos, sans vous réitérer la mission que j’ai confiée à toutes les femmes de Côte d’Ivoire, à travers vos sœurs leaders, qui sont venues me présenter leurs vœux à la faveur de la nouvelle année.
Comme à vos sœurs, je vous demande d’être les garantes de la Paix dans notre Pays.
Les échéances électorales approchent, il vous faudra prôner l’apaisement et le consensus au sein de notre société et toujours user de diplomatie et de sagesse pour apaiser les cœurs de vos époux et de vos enfants qui seront engagés dans la compétition politique.
Votre rôle dans la préservation de la Paix est d’autant plus important que les femmes et les enfants sont toujours ceux qui souffrent le plus des troubles sociaux.

Je sais pouvoir compter sur votre engagement et votre implication active, pour que notre Pays continue de connaitre la Paix, et la stabilité qui font le bonheur de nos populations.

Enfin, je ne saurais terminer mon propos sans vous transmettre le message de mon cher époux, mon chéri le Président Alassane OUATTARA, qui m’a demandé de vous souhaiter une excellente journée internationale de la femme 2020.
Bonne fête à toutes.

Je vous remercie.

Propos recueillis par Narcisse KONAN

Rate this item
(0 votes)
JusteInfos

L'information mesurée et sans passion.

Website: www.justeinfo.net
Login to post comments

Entreprise: Groupe Océan Vision Communication (GOVCom) 

Capital:  5 millions de FCFA 

Siège sociale: Koumassi Sicogi 1,  80 logements Porte N° 3133 

N°RCCM N°CI-ABJ-2018-B-00937 DU 17/01/2018 

Adresse Postale: 10 BP 2856 Abidjan 10 

contacts: (225) 07 77 61 60 40 37 56 44 

GERANT
KAKOU KADJO BENOIT
 
DIRECTEUR DE PUBLICATION ET REDACTEUR EN CHEF 
 BENOIT KADJO
 
 
SECRÉTAIRE DE RÉDACTION
ANGE DINAOULÊ

 

Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Galerie photo