Création de la plate-forme non idéologie par Bédié / Gnamantêh Nanankoua (Président du Cnp) : « La Côte d’Ivoire, au-dessus de tout ! » Featured

25 Sep 2019
134 times

Quelle est cette plaisanterie de mauvais goût ! A-t-on entendu quand le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire-Rassemblement démocratique africain (Pdci-Rda), Aimé Henri Konan Bédié, a lancé entendre l’idée d’une plateforme non idéologique pour réconcilier  les Ivoiriens et pacifier la Côte d’Ivoire. Nous sommes en novembre 2018. Après la trahison fracassante des créateurs du Rassemblement des houphouétistes (qui n’ont d’Houphouétiste que d’appellation tant leurs comportements sont aux antipodes des valeurs enseignées par le père fondateur, Félix Houphouët-Boigny, non-violent dans l’âme, apôtre du Dialogue et de la Paix) pour la démocratie et la paix (Rhdp)-parti unifié. 

Il déclarait notamment : « Bientôt, verra le jour la plateforme des partis politiques qui partagent la même vision d’une Côte d’Ivoire réconciliée, une Côte d’Ivoire Etat de droit et de paix ». Impensable, incroyable ! Bédié a-t-il oublié en huit ans seulement ? D’aucuns se sont montrés plus goguenards, plus hilares, plus incrédules quand il a émis l’idée de rencontrer l’ex-président de la République de Côte d’Ivoire, de 2000 à 2010, président-fondateur du Front populaire ivoirien (Fpi), Laurent Gbagbo, en résidence judiciaire à Bruxelles en Belgique, tant l’idée leur paraissait surréaliste et irréalisable. Mais, le Sphinx de Daoukro avait sa petite idée et, surtout, il avait tiré leçons de l’Histoire récente de la Côte d’Ivoire : Rien ne se bâtit dans la division ! Quand Laurent Gbagbo est arrivé au pouvoir, d’après lui-même, dans des « conditions calamiteuses », quels sont les deux actes forts qu’il a posés qui ont durablement marqué la mémoire et la conscience des Ivoiriens ?

Il a, d’abord, ouvert son gouvernement à toutes les sensibilités politiques ivoiriennes comme il avait, lui-même Henri Konan Bédié, fait quand il était au pouvoir en 1995. Ensuite, Gbagbo a organisé « un Forum de la réconciliation nationale » en 2001 auquel le président du Pdci-Rda a pris une part prépondérante. Au moment où certains protagonistes, leaders de formations politiques  hésitaient et traînaient les pieds, lui Henri Konan Bédié a été le premier à se présenter sur les lieux du Forum car, plus que d’autres, il saisissait mieux la portée de la Réconciliation et de la Paix, depuis 1993 avec la tentative avortée de coup d’Etat constitutionnel.

En 2002, plus exactement, le jeudi 19 septembre 2002, éclate la crise de la rébellion venue du Nord de la Côte d’Ivoire et des pays voisins du Nord. Quel est le geste que le président Laurent Gbagbo a posé, au nom de la paix, qui aura le plus séduit Ivoiriens et observateurs de tous bords et qui sera gravé dans les annales de l’Histoire de la Côte d’Ivoire ? Après moult sommets à travers le monde sans résultats palpables, Laurent Gbagbo décide, en âme et conscience, en 2007, de discuter directement, face à face, avec le chef des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (Frci), Guillaume Kigbafori Soro. Et où ? Au Burkina Faso, base arrière de la rébellion. Au nom de la Paix. C’est aussi au nom de la Paix qu’au deuxième tour de l’élection présidentielle d’octobre 2010, et ce, pour respecter sa parole donnée, en âme et conscience, que le président du Pdci-Rda choisit de soutenir le candidat du Rassemblement des républicains (Rdr).

C’est encore au nom de la Paix qu’Aimé Henri Konan Bédié lance, sur sa terre natale de Daoukro, le mercredi 17 septembre 2014, son célèbre Appel. Cela a produit les résultats escomptés. Les Ivoiriens ont eu une élection apaisée depuis la mort de Félix Houphouët-Boigny. Et, cette Paix aurait continué, n’eurent été la goinfrerie et l’ingratitude de certains hommes politiques. Quoi qu’il en soit, les Ivoiriens et les observateurs attentifs auront détecté une constance magnétique à toute épreuve chez N’zuéba : Au-dessus de tout, il met la Patrie, la Côte d’Ivoire ! En cela, Aimé Henri Konan Bédié fait œuvre utile qui ne surprend guère. Il a très bien assimilé la leçon de son devancier. Félix Houphouët-Boigny ne disait-il pas que quand il s’agit de sauver la Patrie, aucun sacrifice n’est de trop et l’amour-propre ne doit point interférer ?

La Côte d’Ivoire au-dessus de tout ! C’est dans cet ordre qu’il faut intégrer et justifier la création de la Plateforme non idéologique du président Bédié et de l’opposition ivoirienne. C’est la dimension que prend la rencontre, historique, clame-t-on tant, des présidents Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo, le lundi 29 juillet 2019 à Bruxelles. Ils ont tu leurs amours-propres pour mettre leur pays, la Côte d’Ivoire, au-dessus de tout. C’est dans cette logique qu’il faudra inscrire le mythique et historique gigantesque meeting de plus de 100.000 personnes rassemblées dans le Parc des sports de Treichville par le Pdci-Rda d’Henri Konan Bédié, le Fpi de Laurent Gbagbo, et l’opposition ivoirienne. C’est le message d’humilité, de sagesse qu’Henri Konan Bédié, Laurent Gbagbo et Guillaume Soro véhiculent et envoient aux citoyens de la Côte d’Ivoire, à l’Afrique et au Monde.

Toute autre interprétation de cette grandiose manifestation est vaine spéculation et l’expression de vilains sentiments et œuvre du diable. Pour conjurer le spectre de la guerre qui se profile, un seul geste s’impose à tous, sans-idéo-lo-gie, pour obtenir la Réconciliation et avoir la Paix : Mettre la Côte d’Ivoire au-dessus de tout. 

Notre Combat, l’Unité de l’Est, du Sud, du Centre, du Nord et de l’Ouest de la Côte d’Ivoire !

Fait à Morokro-village, le dimanche  22 septembre 2019

Pour le Cnp,

Gnamantêh Nanankoua

Autochtone ivoirien, mieux, Ivoiritaire !

Cel : 08796057 / 40007541

Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Rate this item
(0 votes)
JusteInfos

L'information mesurée et sans passion.

Website: www.justeinfo.net
Login to post comments

Entreprise: Groupe Océan Vision Communication (GOVCom) 

Capital:  5 millions de FCFA 

Siège sociale: Koumassi Sicogi 1,  80 logements Porte N° 3133 

N°RCCM N°CI-ABJ-2018-B-00937 DU 17/01/2018 

Adresse Postale: 10 BP 2856 Abidjan 10 

contacts: (225) 07 77 61 60 40 37 56 44 

GERANT
KAKOU KADJO BENOIT
 
DIRECTEUR DE PUBLICATION ET REDACTEUR EN CHEF 
 BENOIT KADJO
 
 
SECRÉTAIRE DE RÉDACTION
ANGE DINAOULÊ

 

Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Galerie photo