Après sa condamnation par la justice ivoirienne / Que prépare Noël Akossi Bendjo ? Featured

29 Juil 2019
264 times

Que devient Noel Akossi Bendjo, sa combattivité, sa détermination, sa fidélité au Président Bédié et son engagement pour le PDCI-RDA ? Depuis le début de cette affaire politico-judiciaire, l’ancien maire du Plateau, Noel Akossi Bendjo voulait garder le silence, par respect et par éducation. Mais depuis cette fanfaronnade de condamnation, plus maintenant.

En riposte à la condamnation du procureur de la République, il va organiser sa défense. Ce que les Ivoiriens doivent savoir, c’est que ce procès est plus politique que judicaire et cela donne de la hauteur à Akossi Bendjo de révéler les dessous politiques de ces affaires qui n’apparaissent pas. Ce procès, il faut le souligner est une injure à l’honnêteté et à la décadence des valeurs dans notre pays. - En premier lieu, il y a le refus du maire d’adhérer au RHDP, son refus de voir disparaitre le PDCI-RDA… - Deuxième point, son refus de céder des terrains du Plateau aux proches de Ouattara… - Troisième point, son refus de donner 4 milliards aux proches de Ouattara qui sont venus lui demander une telles sommes d’argent.

 – Quatrième point le refus d’Akossi Bendjo de faire une déclaration contre le pacte non idéologique entre le PDCI-RDA et tous les partis de l’opposition et la société civile, voulu par le président Bédié. Toutes ces intimidations par voie judiciaire pour cacher les vraies raisons constituent une régression des valeurs dans notre pays. Toutes ces histoires judiciaires pour cacher le vrai problème politico-affairiste qui se cache derrière la décision du Chef de l’Etat de révoquer Akossi Bendjo de ses fonctions de maire du Plateau. Une révocation d’ailleurs illégale en vue de favoriser un candidat pouvant permettre l’expropriation des logements de l’ex RAN.

C’est l’occasion de dénoncer ici ce procès politique, qui n’a rien à voir avec ce que dit le procureur de la République et écrivent les journaux proches de Ouattara. Le dossier en lui-même, tel que présenté aux Ivoiriens est vide, la vraie raison est politique. L’heure est venue maintenant, à travers les avocats d’Abidjan, mais aussi les avocats de Paris de mettre toute cette affaire dehors. Le procureur de la République, qui n’a jamais écouté la version de Akossi Bendjo, est une véritable marionnette aux mains du clan Ouattara. Le vrai mobile est donc politico-affairiste – et la haine de Akossi par le clan Ouattara – a des sources complexes, le refus du maire Akossi Bendjo de la mainmise du clan sur le Plateau. Cette commune est la plus petite des communes de Côte d’Ivoire en termes de superficie et tout administrateur civil doit faire attention afin de ne pas brader le peu de terrains disponible au profit d’un individu ou d’un clan, même si c’est un Président de la République. Réduire cette question à un détournement de fonds publics, c’est occulté la réalité. Le vrai problème, il est ailleurs (ils font de la distraction) – et nous devons préserver la commune du Plateau contre tous les prédateurs ; Plateau est un patrimoine qui doit appartenir à tous les Ivoiriens – il faut la préserver contre toutes prédations affairistes. Les Ivoiriens ne sont pas inférieurs à personnes pour être chasser de leur maison et s’accaparer leurs terrains. Les logements de l’ex RAN constituent un patrimoine domanial à défendre, qui appartient à toute la Côte d’Ivoire.

Il faut empêcher que cela soit aux mains d’un clan. Dans quelques jours, des avocats de Paris, engagés par le PDCI-RDA seront en Côte d’Ivoire et ensemble avec les avocats de Akossi Bendjo sur place à Abidjan livreront le dessous de cette affaire. Que les Ivoiriens comprennent très bien que dans cette affaire, ce n’est pas Akossi Bendjo qui est visé, c’est le PDCI-RDA, c’est l’opposition ivoirienne, c’est la Côte d’Ivoire entière qui sont attaqués. Toucher Akossi Bendjo pour faire peur aux Ivoiriens, c’est la pire violence qu’ils veulent faire aux Ivoiriens.

On veut piéger les Ivoiriens, les mettre sous emprise de la peur à travers procès et arrestations arbitraires. Comprendre cette emprise, nous permettra de ne pas en déprendre. C’est à cette tâche que les Ivoiriens doivent s’atteler. Il faut reconnaître honnêtement la responsabilité de tous à stopper ce sinistre moment de notre pays. Ce régime veut condamner les Ivoiriens à la prison ou à l’exil, nous devons dire non à la banalisation et à l’instrumentalisation de notre justice au profil d’un clan.

V.D

Rate this item
(0 votes)
JusteInfos

L'information mesurée et sans passion.

Website: www.justeinfo.net
Login to post comments

Entreprise: Groupe Océan Vision Communication (GOVCom) 

Capital:  5 millions de FCFA 

Siège sociale: Koumassi Sicogi 1,  80 logements Porte N° 3133 

N°RCCM N°CI-ABJ-2018-B-00937 DU 17/01/2018 

Adresse Postale: 10 BP 2856 Abidjan 10 

contacts: (225) 07 77 61 60 40 37 56 44 

GERANT
KAKOU KADJO BENOIT
 
DIRECTEUR DE PUBLICATION ET REDACTEUR EN CHEF 
 BENOIT KADJO
 
 
SECRÉTAIRE DE RÉDACTION
ANGE DINAOULÊ

 

Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Galerie photo