Nanankoua Gnamantêh (Président du Cnp) : « Tout le pays est en émoi pour une banale affaire de Miss Côte d’Ivoire 2019 » Featured

25 Jui 2019
326 times

Il a fallu 22 ans (septembre 1997-juin 2019) pour que les Ivoiriens reconnaissent, enfin !, la justesse du combat du Congrès national populaire (Cnp), 108ème parti politique de la Côte d’Ivoire : l’Autochtonicité qui complète magnifiquement bien l’Ivoirité. Tout être sur la planète terre est Autochtone, c’est-à-dire, le premier occupant de quelque part. Notre philosophie est simple : toi qui es venu quémander un peu de ma terre, tu ne dois pas me commander !

Or, en Côte d’Ivoire, c’est malheureusement ce que les faussaires veulent nous imposer, justement. Heureusement, les Autochtones ivoiriens veillent au grain, ils ont compris le danger qui les guette. A preuve. Pour une banale affaire de Miss Côte d’Ivoire 2019 ! Et tout le pays est en émoi. D’aucuns se demandent : pourquoi pour si peu, les Ivoiriens vont-ils chercher le sexe des Anges ?

Erreur ! Ceux qui veulent banaliser cette histoire de Miss Côte d’Ivoire 2019, savent. S’ils ne le savent pas, nous allons le leur dire. Cette jeune fille de 22 ans se serait appelée Digbeu Akakôkôbony Appi ou Cewardjou Klotchornan que nul n’aurait eu rien à redire. Tout le monde aurait applaudi à se rompre les dix doigts. Or, il s’est trouvé qu’elle s’appelle Gueye Tara. Son nom sonne au-toch-tone-ment sénégalais. Alors que le concours en question se dénomme « Miss Côte d’Ivoire ». Quel hiatus ! S’écrient, les Ivoiriens !

Elle n’est pas de chez nous ! En effet, quand elle va, chaque fois, se présenter à un concours et qu’on demandera la représentante de la Côte d’Ivoire, les organisateurs devront-ils attendre qu’elle aille fouiller toutes les mallettes de ses ancêtres pour pouvoir commencer ? Alors que cela aurait été si simple. Mais en fait, le cas de « Miss Côte d’Ivoire 2019 » vient en écho à une pratique bien installée chez nous et bien huilée.

Le président Henri Konan Bédié, de façon méthodique, claire et scientifique, le mercredi 05 juin 2019, met le doigt sur l’existence des Ivoiriens qui est hypothéquée en dénonçant l’occupation frauduleuse de notre seule Terre et la fraude sur la nationalité. Il apporte ainsi la

preuve que tous les Ivoiriens d’ici et d’ailleurs, qui ont réagi favorablement à ses propos, un soutien de poids à Gnamantêh Nanankoua et à son parti politique. Nous lui en sommes reconnaissants. Mais, les Ivoiriens doivent rester constamment en éveil.

Ceux qui proclament, « Nous, au Rhdp, on n’a pas peur d’enrôler les étrangers pour constituer notre électorat ! » reprennent insidieusement la théorie de la « Côte d’Ivoire est une Terre de peuplement » que Félix Houphouët-Boigny a encouragée en disant à une conférence de presse que ses ancêtres seraient du Ghana. Houphouët a dit cela, n’est-ce pas ? ! Mais, quand ses ancêtres quittaient le lieu où se trouve le Ghana actuel, il ne s’appelait pas Ghana. Et il n’existait pas de Côte d’Ivoire !

Bon sang, que raconte-t-on là !? Mais en ces temps de splendeur du Vieux, on avait beau protester, qui pouvait nous écouter. Tout ce qui nous arrive, Félix Houphouët-Boigny y est pour une grande part. Le gouvernement ivoirien, dirigé par un banquier, et non un économiste, profitant de cette brèche et sentant sa fin prochaine proche, veut escroquer les Ivoiriens en leur demandant de payer 5000F Cfa pour renouveler ou se faire établir une nouvelle Carte nationale d’identité. C’est en fait un commerce très lucratif ! En effet, combien paient-elles vraiment ces personnes étrangères pour avoir une carte d’identité ivoirienne dans les dédales de mairies bien connues de tous ?

Un Autochtone a-t-il besoin de payer de l’argent pour se faire établir une carte nationale d’identité dès l’instant où il lui est exigé d’établir un extrait de naissance dès sa venue au monde ? Quand vous voyez des gens de 70 ans, courbé sur une canne, traînant la patte, vouloir se faire établir une carte nationale d’identité, on se demande : dans quel monde sommes-nous là ? Pas étonnant ! En 2001 du 09 octobre au 18 décembre, au Forum de la réconciliation nationale, organisée par le président Laurent Gbagbo, les Ivoiriens ont vu des passeports flambant neufs de grands parents être exhibés devant leurs yeux alors qu’ils étaient morts depuis des siècles.

Alors, quand un serpent vous a mordu, à la vue d’un ver de terre, surtout gros, vous sursautez. Les Autochtones ivoiriens, amenés par Gnamantêh Nanankoua, exigent : 1- que le gouvernement se donne les moyens de chasser tous les clandestins des forêts ivoiriennes. S’il ne le peut pas, qu’il cède la place à d’autres. Ce ne sont pas des Ivoiriens capables qui manquent. 2- qu’aucun  Ivoirien, de naissance, ne débourse 5 F pour avoir sa Carte nationale d’identité (Cni). 3- que la Miss Côte d’Ivoire 2019 soit déchue de son titre. A présent que nous avons pris conscience que tout ce « bordel » est du fait du premier président de la Côte d’Ivoire, Félix Houphouët-Boigny, c’est à nous, générations actuelles, de prendre nos responsabilités pour réparer cette bourde pour que les générations futures vivent dans une Côte d’Ivoire meilleure ! Au lieu de gémir, il nous faut agir !        

Notre Combat, l’Unité de l’Est, du Sud, du Centre, du Nord et de l’Ouest de la Côte d’Ivoire !

Fait à Morokro-village, le dimanche 16 juin 2019

Pour le Cnp,

Gnamantêh Nanankoua

Autochtone ivoirien, mieux, Ivoiritaire !

Rate this item
(0 votes)
JusteInfos

L'information mesurée et sans passion.

Website: www.justeinfo.net
Login to post comments

Entreprise: Groupe Océan Vision Communication (GOVCom) 

Capital:  5 millions de FCFA 

Siège sociale: Koumassi Sicogi 1,  80 logements Porte N° 3133 

N°RCCM N°CI-ABJ-2018-B-00937 DU 17/01/2018 

Adresse Postale: 10 BP 2856 Abidjan 10 

contacts: (225) 07 77 61 60 40 37 56 44 

GERANT
KAKOU KADJO BENOIT
 
DIRECTEUR DE PUBLICATION ET REDACTEUR EN CHEF 
 BENOIT KADJO
 
 
SECRÉTAIRE DE RÉDACTION
ANGE DINAOULÊ

 

Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Galerie photo