Après son départ au Rhdp / Gnamantêh Nanankoua (Président du Cnp) : « Ahoussou, où est ta dignité! » Featured

03 Jui 2019
506 times
Le Président du Sénat ivoirien est depuis le 2 juin 2019, militants et cadre du Rhdp unifié. Le Président du Sénat ivoirien est depuis le 2 juin 2019, militants et cadre du Rhdp unifié.

Le président du sénat, Jeannot Kouadio Ahoussou, mercredi 22 mai 2019, a cessé d’être une personnalité en Côte d’Ivoire. A la  limite, il est devenu quelconque. Il l’a confirmé le dimanche 02 juin 2019. Ce n’est pas son départ en soi qui déçoit, mais la manière de partir au point que son ralliement est un non-évènement. Le tabouret l’a emprisonné. Comment a-t-il négocié son départ ? Ahoussou Kouadio Jeannot, somme toute, a tout reçu du Parti démocratique de Côte d’Ivoire-Rassemblement démocratique africain (Pdci-Rda).

Henri Konan Bédié, dont il défendait le dossier de 600.000 voix volées au premier tour de la présidentielle d’octobre 2010, dossier de réclamation qu’il a, en tant qu’avocat, déposé en retard à la Commission électorale indépendante (Cei), aura reçu dans la cohabitation entre le Pdci-Rda et le Rdr (Rassemblement des républicains plus que que tout autre militant. Piètre Premier ministre de Côte d`Ivoire du mardi 13 mars 2012 au mercredi 14 novembre 2012, soit 09 mois seulement, à qui on reprochait sa non-maîtrise des dossiers de l’Etat. Et dire qu’avant cela, il avait occupé plusieurs hautes fonctions : ministre d`Etat, Garde des Sceaux, ministre de la Justice et des Droits de l`Homme, président de Conseil régional, député et nous en passons. Et cerise sur le gâteau, président du Sénat ivoirien, le 5 avril 2018.

Quoi de plus normal d’être grisé ! Mais, derrière toute ascension politique, un peu comme derrière toute fortune fulgurante, il y a un crime. Quel crime a-t-il commis pour être à la fois « fidèle à Bédié et loyal à Ouattara  » et qu’il ne décide que d’« accompagner » ce dernier ? Le pacte part de 2010. Nul n’est dupe. En effet, quand un président trouve un Premier ministre idiot (sic) au point de le limoger en moins d’un an, doit-on s’étonner que sa présence à la tête d’une autre institution étatique ne soit qu’un faire-valoir ? « Tu es là parce que je le veux. Tu sais que tu ne vaux rien », semble être le message. C’est ici que le ridicule s’installe et qu’Ahoussou Kouadio perd toute crédibilité et dignité.

Il veut se prendre pour le plus intelligent des Ivoiriens et le plus futé de la terre. Mais il étalait son indignité sans compter Adama Bictogo, le tout désigné « arracheur de tabourets ». Dimanche 28 Avril 2019, dans la ville de Touba, voici ce qu’il déclarait toute morgue à la bouche « ... il y en a encore qui continuent de louvoyer. Je les entends dire, je suis fidèle à gauche et loyal à droite. La politique se nourrit de courage et d’autres valeurs. On ne peut être PDCI la nuit et RHDP le jour. » Adama Bictogo venait de manquer de respect à Son excellence monsieur le président du Sénat ivoirien, Ahoussou Kouadio Jeannot. Dans nos quartiers populaires, on aurait dit qu’il l’a copieusement insulté. C’est ici que le citoyen lambda, les analystes, les observateurs retenaient leur souffle. On a beau s’appeler Adama Bictogo, mais comme on le dit, même s’il fait nuit, on reconnaît le carrefour.

Et puis, Adama Bictogo a proféré les mêmes menaces et les Ivoiriens ont vu la courageuse démission de Kigbafori Guillaume de l’Assemblée nationale, lui qui était membre du Rassemblement des républicains (Rdr). Président du Sénat, de surcroît vice-président du Pdci-Rda qui a rompu d’avec le parti unifié. On entendait de partout : ce Bictogo-là, il ne connaît pas Ahoussou ! Il va voir. Mais, ce sont nous, les admirateurs d’Ahoussou Kouadio Jeannot, qui avons vu : un homme défroqué tomber de son piédestal. Le déchirement intérieur est infernal. Ahoussou, où est ta dignité ?

Ahoussou Kouadio Jeannot pouvait aller militer au Rhdp-parti unifié, comme d’autres du Pdci-Rda l’ont déjà fait pour la panse et la pitance et le ciel ne nous aurait pas tombé sur la tête. Mais alors, pourquoi avoir attendu d’être ridiculisé par Adama Bictogo avant de se décider ? Ce jeune homme ne le respectera plus jamais et nous aussi. Il veut laver sa honte en organisant une fête grandiose d’adhésion à Didiévi. Nous lui souhaitons d’y réunir toute la Côte d’Ivoire. Mais cette cérémonie n’effacera l’opprobre qu’il s’est jeté à lui-même. La honte le suivra partout comme les mouches poursuivent un « alloco pata », le sac de bananes mûres pourries ! Où est ta dignité, Ahoussou Kouadio Jeannot !

Notre Combat, l’Unité des Autochtones du Sud, de l’Est, du Centre, de l’Ouest et du Nord de la Côte d’Ivoire.

Fait à Morokro-village, le dimanche 02 juin 2019

Pour le Cnp,

Gnamantêh Nanankoua

Autochtone ivoirien, mieux, Ivoiritaire !

Cel : 08796057 / 40007541

Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Rate this item
(0 votes)
JusteInfos

L'information mesurée et sans passion.

Website: www.justeinfo.net
Login to post comments

Entreprise: Groupe Océan Vision Communication (GOVCom) 

Capital:  5 millions de FCFA 

Siège sociale: Koumassi Sicogi 1,  80 logements Porte N° 3133 

N°RCCM N°CI-ABJ-2018-B-00937 DU 17/01/2018 

Adresse Postale: 10 BP 2856 Abidjan 10 

contacts: (225) 07 77 61 60 40 37 56 44 

GERANT
KAKOU KADJO BENOIT
 
DIRECTEUR DE PUBLICATION ET REDACTEUR EN CHEF 
 BENOIT KADJO
 
 
SECRÉTAIRE DE RÉDACTION
ANGE DINAOULÊ

 

Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Galerie photo