Nous espérons que ce titre ne soulèvera pas quelque courroux de quelqu’un. L’expression, le « Nègre » d’Amérique ou, comme on le disait, dans le temps, le « Turc » d’Europe, et chez nous, dans les grandes exploitations françaises, le « Mossi » des champs, doit se comprendre ici comme un gros bosseur, à la limite, l’homme ou la femme qui ne rechigne à aucune tâche pour plaire à son maître qui lui assure la pitance de sa panse qu’il ne pense, sûrement, pas.

Des personnalités de la stature du président Henri Konan Bédié, du Parti démocratique de Côte d’Ivoire, réfléchissent à l’avenir de la Côte d’Ivoire, leur pays, et posent des problèmes de fond pour sauver les Ivoiriens de la misère noire qui les étrangle et, il se trouve des trublions qui, ne pensant qu’à leur panse et pitance quotidienne, passent le clair de leur temps en véritables porcs en exhibant ce qu’ils ont acquis, on ne sait, d’ailleurs, comment.

Pour pouvoir manger tranquillement à tous les râteliers, croient-ils, ils se déclarent indépendants à des élections. Mais ils n’hésitent pas à s’acoquiner avec la papesse du pouvoir qui voulait les assassiner il y a sous peu. C’est un jeu auquel ils s’adonnent fréquemment pour ceux qui les approchent. C’est une acrobatie qui donne à boire et à manger à satiété, sinon des gens ne créeraient pas des « Sur les traces d’Houphouët-Boigny » et « Pdci-renaissance » ou ne s’accrocheraient pas honteusement au « tabouret » que Bictogo Adama.

Il a fallu 22 ans (septembre 1997-juin 2019) pour que les Ivoiriens reconnaissent, enfin !, la justesse du combat du Congrès national populaire (Cnp), 108ème parti politique de la Côte d’Ivoire : l’Autochtonicité qui complète magnifiquement bien l’Ivoirité. Tout être sur la planète terre est Autochtone, c’est-à-dire, le premier occupant de quelque part. Notre philosophie est simple : toi qui es venu quémander un peu de ma terre, tu ne dois pas me commander !

Dr. Prao Yao Séraphin, s'est prononcé sur la sortie du président Bédié du 5 juin 2019 qui a suscité un communiqué du gouvernement ivoirien pour fustiger l'ex-chef d'Etat ivoirien qui avait dénoncé la recrudescence de l'orpaillage clandestin en Côte d'Ivoire, la fraude sur la nationalité dans certaines communes...

Le président du sénat, Jeannot Kouadio Ahoussou, mercredi 22 mai 2019, a cessé d’être une personnalité en Côte d’Ivoire. A la  limite, il est devenu quelconque. Il l’a confirmé le dimanche 02 juin 2019. Ce n’est pas son départ en soi qui déçoit, mais la manière de partir au point que son ralliement est un non-évènement. Le tabouret l’a emprisonné. Comment a-t-il négocié son départ ? Ahoussou Kouadio Jeannot, somme toute, a tout reçu du Parti démocratique de Côte d’Ivoire-Rassemblement démocratique africain (Pdci-Rda).

Tirs, cris, pleurs, larmes, morts ! Le responsable et le seul responsable des tueries, aujourd’hui en mai 2019 à Béoumi dans la région du Gbèkè, mais hier, c’était à Bouna dans la région du Bounkani en avril 2016, à Duékoué dans le Guémon et à Zouan-Hounien dans la région du Tonkpi en novembre 2018, s’appelle Alassane Ouattara, chef de l’Etat ivoirien.

Face à la situation de trouble qui perdure au Venezuela, le Parti communiste révolutionnaire de Côte d’Ivoire dont le Secrétaire général est Achy Ekissi, a tenu à réagir en dénonçant les déstabilisatrices du pouvoir Maduro. Ci-dessous la réaction du Pcrci.

Ne nous y trompons pas ! Rien qu’à regarder les acteurs politiques évoluer, la Côte d’Ivoire est en pleine métamorphose. Deux classes, diamétralement opposées, se dégagent. Je voudrais, avec votre indulgence, citer quelques-uns de ceux, que les autres m’en excusent, qui me sont miens, par le comportement idéologique : Henri Konan Bédié, Laurent Koudou Gbagbo et Guillaume Kigbafori Soro. Ces trois-là sont Nationalistes et Patriotes ! Moi, en sus, je suis Ivoiritaire et Autochtoniste !

Un Autochtone n’agirait pas ainsi contre les enfants de son pays. Et, un Autochtone ivoirien ne peut pas et ne doit pas agir contre l’Ecole ivoirienne, les Maîtres, les écoliers et élèves ivoiriens de la sorte. Le faire est tout simplement criminel, même s’il s’agit d’un seul enfant. Bien plus, quand cette posture scélérate et exécrable vient d’un éducateur-professeur ! De quoi dénote-t-il ?

Entreprise: Groupe Océan Vision Communication (GOVCom) 

Capital:  5 millions de FCFA 

Siège sociale: Koumassi Sicogi 1,  80 logements Porte N° 3133 

N°RCCM N°CI-ABJ-2018-B-00937 DU 17/01/2018 

Adresse Postale: 10 BP 2856 Abidjan 10 

contacts: (225) 07 77 61 60 40 37 56 44 

GERANT
KAKOU KADJO BENOIT
 
DIRECTEUR DE PUBLICATION ET REDACTEUR EN CHEF 
 BENOIT KADJO
 
 
SECRÉTAIRE DE RÉDACTION
ANGE DINAOULÊ

 

Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Galerie photo