Depuis la mort de notre premier président Felix Houphouët Boigny, notre pays va très mal. La première menace de notre unité nationale était le coup d’Etat contre le pouvoir du président Henri Konan Bédié. Un groupe de soldats se révolte le 23 décembre 1999. Refusant de démissionner à la demande des soldats, Henri Konan Bédié est renversé par un coup d'État le lendemain.

La Cei a fixé l’enrôlement sur les listes électorales du 10 au 24 juin 2020, alors que nous sommes confinés à Abidjan pour cause de coronavirus, venant de l’intérieur du pays. Le gouvernement n’a pas encore levé la mesure frappant le grand Abidjan.

Dans l’une de ces nombreuses interventions en vue de contribuer à la marche de la démocratie en Côte d’Ivoire, Professeur Yao Proa Séraphin, enseignant à l’Université mais également homme politique, a décidé d’interpeller le procureur de la République, Adou Richard, magistrat hors hiérarchie sur l’affaire Amandé Ourémi qui avait été arrêté dans la forêt classée du Mon Péko, dans le grand Ouest ivoirien pour plusieurs crimes. 

Le Club DRH apporte un service VIP aux élites africaines actuellement au pouvoir de l'économie et de la politique, aux leaders économiques des diasporas et aussi aux jeunes diplômés Africains de l'enseignement supérieur. Le www.club-drh.com est une agence matrimoniale VIP pour une clientèle exigeante. Spécialiste des couples mixtes, elle accompagne des clients francophones partout dans le monde. Une opportunité à saisir. Lisez

Les partis politiques constituent un maillon essentiel du processus démocratique dans un pays. Si les partis politiques sont des machines électorales, ils restent surtout des arènes de débat. Or, le débat politique est une pièce essentielle de la démocratie pluraliste. Les partis politiques sont également des groupements de socialisation. En effet, les partis politiques sont des organisations qui tendent à discipliner les élus et favoriser la prise de conscience des solidarités entre groupes sociaux différents.

En Côte d’Ivoire, BALLA KEITA  avait-il tort de dire que « les chercheurs qui cherchent, on en trouve mais ceux qui trouvent, on en cherche » ? « Quand le possible n’est pas fait, le devoir n’est pas rempli ». Pendant qu’il était ministre de l’Education nationale et de la recherche scientifique, feu Balla Keita ne se privait pas de rappeler aux chercheurs ivoiriens que « les chercheurs qui cherchent, on en trouve. Mais les chercheurs qui trouvent, on en cherche ».

L’engagement politique constitue pour toutes les civilisations, une occasion de construire une espérance. Il est admis que la démocratie est la fin et le moyen de la transformation sociale. Elle garantit l’égalité entre les citoyens dans les choix politiques. Elle est le seul moyen de permettre au peuple de décider librement de son destin collectif. Le débat démocratique est le seul moyen de dégager l’intérêt général. De ce point de vue, l’engagement du peuple n’est plus de s’engager dans les combats menés par une certaine classe avant-gardiste éclairée, mais plutôt dans la conviction et dans la confrontation des opinions. Parce que la démocratie ne s’arrête pas non plus au droit de vote, mais doit se manifester dans toutes les sphères de la vie économique et sociale, l’engagement d’un peuple doit aller vers une lutte plus exigeante dans la participation au calcul du consentement collectif.

Dans une déclaration précédente datée du 7 mars 2020, le PCRCI indiquait que l’annonce du retrait de Monsieur Ouattara à l’élection présidentielle d’octobre 2020, retrait présenté par ses laudateurs comme une marque d’amour pour la Côte d’Ivoire et de leçon de démocratie, était un non évènement. En effet l’article 55 de la loi fondamentale ne lui permettait pas déjà de briguer un 3ème mandat. Au demeurant, il ne lui appartient pas de « transmettre » le pouvoir dont le peuple souverain est détenteur exclusif, à qui que ce soit. Une telle attitude de Monsieur Ouattara confirme le caractère autocratique de son pouvoir qui n’a aucun égard pour le peuple et qui bafoue allégrement les lois de la République.

Le président ivoirien Alassane Ouattara a annoncé le 5 mars 2020, qu'il ne sera pas candidat à un nouveau mandat en octobre 2020. C'était une annonce surprise, mais le président Ouattara justifie cette décision par son respect des engagements pris. Les militants du RHDP ont vite embouché leurs trompettes pour multiplier les qualificatifs à l’endroit du président Ouattara. Il serait à la hauteur de Mandela, Luther King voire le Dieu des démocrates.  Même si les militants et cadres du  Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) ont été pris de court, ils ne pouvaient qu’accueillir cette nouvelle avec beaucoup d’émotion.

Les Ivoiriens font pitié depuis 2011, date à laquelle les occidentaux ont assassiné la démocratie en Côte d’Ivoire.  Depuis cette date, le pays a perdu son âme, sa dignité et son respect. Le comble dans cette situation, c’est la posture des Ivoiriens : ils ne se sentent plus chez eux, en Côte d’Ivoire. Pour dire les choses clairement, les Ivoiriens sont devenus des immigrés dans leur propre pays et les immigrés sont désormais les vrais ivoiriens.

Entreprise: Groupe Océan Vision Communication (GOVCom) 

Capital:  5 millions de FCFA 

Siège sociale: Koumassi Sicogi 1,  80 logements Porte N° 3133 

N°RCCM N°CI-ABJ-2018-B-00937 DU 17/01/2018 

Adresse Postale: 10 BP 2856 Abidjan 10 

contacts: (225) 07 77 61 60 40 37 56 44 

GERANT
KAKOU KADJO BENOIT
 
DIRECTEUR DE PUBLICATION ET REDACTEUR EN CHEF 
 BENOIT KADJO
 
 
SECRÉTAIRE DE RÉDACTION
ANGE DINAOULÊ

 

Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Galerie photo