Depuis quelques jours, le Pdci-Rda à Koumassi traverse un vent de déchirement suite à la nomination d’un nouveau délégué, Emolo Innocent Claude, à la tête de la nouvelle delegation qui vient d’être créée par le Président Henri Konan Bédié, president dudit parti. Des dissidents refusent cette decision du president Bédié et ont fait plusieurs declarations sur les réseaux sociaux et dans la presse pour vilipender le nouveau délégué et s’insurger contre le president du parti septuagénaire. C’est dans cette optique que l’un des doyens dudit parti dans la commune de Koumassi, N’gbain N’guessan, est monté au créneau pour appeler au calme et à la raison. Ci-dessous sa déclaration.

Le président ivoirien, Alassane Ouattara qui a quitté son pays, la Côte d’Ivoire, le 27 novembre 2020 pour un séjour en France a regagné la capitale économique, Abidjan, le samedi 05 décembre 2020.

C’est le moment de jauger la vraie valeur et capacité des autorités traditionnelles affectueusement appelés les garants de nos us et coutumes. Nul n’ignore que la Côte d’Ivoire traverse une autre crise postélectorale de sa jeune histoire après celle de 2010 qui a fait plus de 3 000 morts. Et pour cette nouvelle crise postélectorale, on assiste depuis le 03 novembre 2020, à la traque, l’arrestation,  et à la séquestration, de militants, de responsables politiques de l’opposition et même de la société civilie.

L’atmosphère délétère en Côte d’Ivoire en cette période électorale ne laisse pas indifférent le Groupe de plaidoyer PTI qui est un groupe d'acteurs de la société civile, partenaire de mise en œuvre du Programme Transition et Inclusion Politique en Côte d’Ivoire. A cet effet, dans un communiqué daté du 15 octobre 2020, il a demandé de façon urgente, l’ouverture d’un dialogue politique inclusif avec les premiers responsables des partis politiques, groupements politiques, les candidats et les organisations de la société civile en vue de garantir des élections inclusives, transparentes, démocratiques et apaisées.

C’est un document historique et très responsable que vient de produire l’Archevêque d’Abidjan, Jean Pierre cardinal Kutwa, ce lundi 31 août 2020 sur la situation délétère qui prévaut en ce moment en Côte d’Ivoire avant la présidentielle prévue pour le 31 octobre prochain. Loin des considérations politiques, il appelle les hommes politiques avec en premier le président Alassane Ouattara à un respect scrupuleux de la Constitution sans aucune interprétation partisane. Dans un cri du cœur en 19 points, Jean Pierre cardinal Kutwa appelle à une réconciliation effective et au respect de la Constitution pour une Côte d’Ivoire de paix et en paix. Ci-dessous son appel.

Le Parti Communiste de Côte d’Ivoire (Pcci) dénonce la mauvaise interprétation de la Constitution sur l’éligibilité du président Alassane Ouattara pour un autre mandat. Aussi invite-t-il le gouvernement à libérer les marcheurs. Ci-dessous la déclaration.

Le Groupe de plaidoyer et d’actions pour une transparence électorale (Gpate), a interpellé le 13 août 2020, le gouvernement face aux violences contre les marcheurs anti-3ème mandant du président Alassane Ouattara. Ci-dessous sa déclaration.

Ce qui se passe actuellement au Rhdp est plus que ahurissant. Si ce n’est humiliant. Car il est difficile de comprendre que ce parti qui se targue d’être majoritaire par le nombre de ses élus et cadres ne puisse pas avoir de cadres valables pour remplacer le premier ministre Gon Coulibaly malheureusement décédé à la tâche. Aussi, ce parti au pouvoir n’arrive pas à désigner en son sein un nouveau candidat à la présidentielle d’octobre 2020. Sans oublier que le poste de Vice-président a encore besoin d’un nouvel occupant.

Le président ivoirien, Alassane Ouattara, frappé par le deuil, avec la brusque disparition de son proche collaborateur, Amadou Gon Coulibaly, premier ministre,  celui qu’il appelle affectueusement ‘‘Mon fils’’, était le vendredi 17 juillet 2020 dans la capitale du Poro, à Korhogo, dans le nord de la Côte d’Ivoire, pour, effectivement prendre part aux obsèques du ‘‘Lion’’ fauché par un arrêt cardiaque le 08 juillet 2020 en plein conseil des ministres. Après ces obsèques qui ont vu le premier ministre être conduit à sa dernière demeure, dans l’intimité familiale, le président Ouattara quoique encore étreint par la douleur de cette disparition doit reprendre ses esprit pour continuer la gouvernance de son pays. Pour ce faire, trois (3) priorités sont inscrites dans son agenda en tant que président de la République et chef de l’Etat.

Depuis la mort de notre premier président Felix Houphouët Boigny, notre pays va très mal. La première menace de notre unité nationale était le coup d’Etat contre le pouvoir du président Henri Konan Bédié. Un groupe de soldats se révolte le 23 décembre 1999. Refusant de démissionner à la demande des soldats, Henri Konan Bédié est renversé par un coup d'État le lendemain.

Entreprise: Groupe Océan Vision Communication (GOVCom) 

Capital:  5 millions de FCFA 

Siège sociale: Koumassi Sicogi 1,  80 logements Porte N° 3133 

N°RCCM N°CI-ABJ-2018-B-00937 DU 17/01/2018 

Adresse Postale: 10 BP 2856 Abidjan 10 

contacts: (225) 07 77 61 60 40 37 56 44 

GERANT
KAKOU KADJO BENOIT
 
DIRECTEUR DE PUBLICATION ET REDACTEUR EN CHEF 
 BENOIT KADJO
 
 
SECRÉTAIRE DE RÉDACTION
ANGE DINAOULÊ

 

Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Galerie photo