Après la COP22 au Maroc / La ministre Anne Ouloto fait le bilan de la participation ivoirienne Featured

09 Aoû 2017
139 times
La photo de famille après la réception de leur diplôme d'Ambassadeur de la lutte contre le réchauffement climatique et des à effet de serre La photo de famille après la réception de leur diplôme d'Ambassadeur de la lutte contre le réchauffement climatique et des à effet de serre

La ministre de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement Durable, Anne Désirée Ouloto a procédé, le mardi 08 août 2017 à la salle de l’Auditorium de la Primature, sise à Abidjan Plateau, au cours d’une cérémonie, à la restitution de la participation de la Côte d’Ivoire à la COP22 qui a eu lieu du 07 au 16 novembre 2016 à Marrakech au Maroc. Il a également été question de lancer les préparatifs pour la participation de la Côte d’Ivoire à la COP23 prévue du 06 au 17 novembre 2017 à Bonn en Allemagne. Plusieurs membres du gouvernement ivoirien, des Ambassadeurs, des représentants d’Institutions… étaient présents à cette double cérémonie.

 

Anne Désirée Ouloto dans son bilan a indiqué que ce sont plus de 200 personnes qui composaient la délégation officielle ivoirienne conduite par le Président Alassane Ouattara. Celle délégation était constituée par des entités en provenance de la Présidence de la République, de la Primature, du Conseil Economique et Social, des départements ministériels, des centres de recherche de structures étatiques, des collectivités territoriales (ARDC, UVICOCI), le secteur privé, les organisations de la société civile, les ong et les médias.

 

Selon la ministre Anne Ouloto, d’importantes décisions ont marqué les négociations lors de la COP22. Ces décisions a-t-elle dit concernent les grandes thématiques sur le climat. A savoir l’atténuation, l’adaptation, la finance climatique, des pertes et préjudices, tr transferts de technologiques, le renforcement des capacités, le genre. La ministre de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement durable a dit entre autres qu’au sujet de l’adaptation, les pays donateurs qui ont reçu la feuille de route ont promis que 20% sur les 100 milliards prévus pour la réalisation de ce programme seront disponibles d’ici 2020. Il a également été question du lancement du fonds d’investissement de Marrakech pour l’Adaptation (MICA) évalué à 500 millions de dollars en partenariat avec plusieurs structures telles que The Lightsmith  Group (Etats-Unis), BeyA capital (Afrique), le Fonds pour l’Environnement mondial (FEM). Il a par ailleurs été question de la vulgarisation de l’initiative Adaptation de l’Agriculture Africaine (3A) avec 25 pays participants.

Quant au financement, ce sont, a-t-elle précisé, plus de 80 millions de dollars qui ont été promis par les pays développés au Fonds mondial pour l’adaptation. Aussi plus de 23 millions de dollars seront versés par les pays développés aux Centre et Réseau des Technologies Climatiques (CRTC). Le Fonds vert pour le climat, a annoncé a-t-elle ajouté une ambition de décaissement de la somme de 2,5 milliards de dollars pour le financement des projets en 2017.

Ainsi pour la ministre Anne Ouloto, la COP22 s’est inscrite dans la continuité de l’Accord climatique de Paris en œuvrant pour son opérationnalisation à travers les mécanismes financiers et les orientations des stratégies de développement bas-carbone. « L’intégration des actions climatiques et de développement durable dans les programmes de développement est vitale pour inverser la tendance actuelle du réchauffement climatique et atteindre les Objectifs du Développement Durable (ODD) », a-t-elle souligné. Avant de préciser que la participation de la délégation ivoirienne à la COP22 a été enrichissante et fructueuse au regard des acquis.  Selon la ministre Ouloto, le stand de la Côte d’Ivoire a enregistré la tenue de 19 panels, une réunion de concertation de ministres. Il a bénéficié de plusieurs rencontres bilatérales.

Aussi, au nombre des rencontres fructueuses figurent la participation de la délégation ivoirienne à plusieurs négociations et panels en dehors du stand ivoirien.  Pour ce faire, Anne Ouloto a rassuré son auditoire que son pays sera présent aux grands rendez-vous des questions climatiques et du développement durable en se positionnant comme l’un des leaders dans le domaine en Afrique de l’Ouest.

Le ministre Amadou Koné, ministre du Transport, qui représentait le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, a affirmé qu’il est impératif de mettre en œuvre la stratégie de bas carbone pour un développement résiliant au changement climatique présenté lors de la COP21 à Paris. Pour le représentant du Premier ministre la participation de la Côte d’Ivoire à l’effort global de réduction du gaz à effet de serre, au développement de stratégie d’adaptation au changement climatique, nécessite le changement radical des modes de production et de consommation.

Amadou Koné tout comme Anne Ouloto qui ont rendu hommages aux partenaires financiers et autres soutiens de la Côte d’Ivoire pour la promotion du climat vert, a fait savoir que le gouvernement entend mobiliser l’ensembles des acteurs nationaux et internationaux pour sa participation à la COP23 prévu du 6 au 17 novembre 2017 à Bonn en Allemagne. Pour lui, la Côte d’Ivoire attend beaucoup de cette prochaine COP en vue d’engager des actions d’atténuation des effets de changement climatique qui constituent une menace sérieuse pour les populations et pour les économies. A cet effet, Amadou Koné avant de lancer officiellement les préparatifs pour la participation de la Côte d’Ivoire à la COP23 a émis un cri du cœur à toutes les forces vives de la nation afin que tous soient des acteurs de promotion du climat vert et non des spectateurs.

A la fin de la cérémonie, les membres du groupe Zouglou, Magic System, ont été honorés par le gouvernement pour leur engagement dans la lutte contre les changements  climatiques en les faisant Ambassadeurs dans cette lutte.

Benoît Kadjo

    

       

Rate this item
(0 votes)
JusteInfos

L'information mesurée et sans passion.

Website: www.justeinfo.net
Login to post comments

 Entreprise: Groupe JBK

(En cours de constitution)

Tél:  (+225) 07 77 61 60

        (+225)40 37 56 44

 

RESPONSABLE:

BENOIT KADJO

Galerie photo