Le président de l'Opeeci, Claude Kadio Aka parle des bonnes dispositions du ministre Diawara à changer les mauvaises orientations des nouveaux bacheliers. Le président de l'Opeeci, Claude Kadio Aka parle des bonnes dispositions du ministre Diawara à changer les mauvaises orientations des nouveaux bacheliers.

Le président de l’Organisation des parents d’élèves et étudiants de Côte d’Ivoire (Opeeci), Kadio Aka Claude a animé, ce mardi 29 décembre 2020 une conférence de presse au siège de son organisation à Abidjan, dans la commune de Treichville. Il s’est agi d’expliquer à la presse les démarches qu’il a entrepris après la conférence de presse qu’il a animé le samedi 12 décembre 2020 pour dénoncer les nombreux dysfonctionnements au niveau de l’enseignement supérieur et principalement sur l’épineuse question de la mauvaise orientation des nouveau bacheliers.

Le président Kadio Aka Claude dit avoir rencontré des fondateurs d’écoles, des parents d’étudiants, des personnes ressources et le ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Adama Diawara. Tous ont relevé, a-t-il confié aux journalistes, leurs préoccupations et encouragé l’Opeeci à continuer son combat. Quant à son tête-à-tête avec le ministre Adama Diawara, le président de l’Opeeci a dit que son interlocuteur lui a fait part de ses préoccupations majeures qui doivent faire l’objet d’une attention particulière dans les prochains jours. Ce sont a-t-il affirmé : « La réorientation des bacheliers de la session 2019 restés sur le carreau, pour éviter de les sanctionner inutilement ; la réforme du BTS avec le concours et la participation de tous et les évaluations des établissements supérieurs privés de façon inclusive ».

Le conférencier a, par ailleurs, relevé avoir faire des suggestions au ministre Diawara pour l’orientation des nouveaux bacheliers en l’invitant à recourir au système qui avait été mis en place par l’ex-ministre Cissé Bacongo. Ce système qui était basé sur l’évaluation des établissements privés avant les orientations des bacheliers permettait à un comité composé de plusieurs entités dont les parents d’élèves et d’étudiants, des fondateurs d’écoles… de mieux apprécier les établissements privés. Et cela était une occasion d’éviter la construction anarchique d’établissements supérieurs non conventionnels. Il a déclaré avoir demandé au ministre Diawara d’associer le président Abou Karamoko qui avait piloté ledit comité d’évaluation.

Kadio Aka Claude a indiqué avoir plaidé pour l’assouplissement des préinscriptions pour les bacheliers non-orientés 2019 qui sont plus de mille, dont certains ont certainement perdu les reçus de préinscription. En somme, le président de l’Opeeci a fait savoir que le ministre Diawara s’est montré disponible à coopérer. Pour ce faire, il a déjà rouvert la plate-forme pour les préinscriptions des bacheliers 2019.

Interrogé sur la décision du président Alassane Ouattara d’épargner les parents d’élèves des cotisations Coges, le conférencier s’est montré plus prudent. D’abord, il a salué cette décision de soulagement financier pour les parents d’élèves. « Je salue la décision. Mais en même temps que je salue la décision, connaissant le milieu scolaire et universitaire, je présage que les choses ne seront pas aussi faciles que nous le pensons. C’est pour ça que tous les parents d’élèves doivent être vigilants. Pour réagir au moment venu. Parce que si c’est une épine qui est enlevée du pied des parents, il ne faudrait pas qu’on y mette des clous », a-t-il précisé.

Pour lui, cette décision du président Ouattara est la conclusion d’un long combat et de beaucoup de pressions. Il a, par ailleurs, reconnu que le déclencheur c’est la Fesci qui a été reçue par le premier ministre Hamed Bakayoko qui s’en est saisi de la préoccupation et qui a fait cas au chef de l’Etat Alassane Ouattara.

Benoît Kadjo  

Last modified on mardi, 29 décembre 2020 19:06
Rate this item
(0 votes)
JusteInfos

L'information mesurée et sans passion.

Website: www.justeinfo.net
Login to post comments

Entreprise: Groupe Océan Vision Communication (GOVCom) 

Capital:  5 millions de FCFA 

Siège sociale: Koumassi Sicogi 1,  80 logements Porte N° 3133 

N°RCCM N°CI-ABJ-2018-B-00937 DU 17/01/2018 

Adresse Postale: 10 BP 2856 Abidjan 10 

contacts: (225) 07 77 61 60 40 37 56 44 

GERANT
KAKOU KADJO BENOIT
 
DIRECTEUR DE PUBLICATION ET REDACTEUR EN CHEF 
 BENOIT KADJO
 
 
SECRÉTAIRE DE RÉDACTION
ANGE DINAOULÊ

 

Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Galerie photo