Orientation dans les universités et grandes écoles / Claude Kadio A. (Pdt de l’Opeeci) : « Qu’on arrête d’entretenir un petit comité qui fait un travail qui est toujours décrié » Featured

12 Déc 2020
382 times
Le président de l'Opeeci, Claude Kadio Aka et son vice-président. Le président de l'Opeeci, Claude Kadio Aka et son vice-président.

Le président de l’Organisation des parents d’élèves et d’étudiants de Côte d’Ivoire (Opeeci), Claude Kadio Aka était face à la presse ce samedi 12 décembre 2020 au siège de son organisation à Abidjan Treichville pour dénoncer les dysfonctionnements qui entravent la bonne marche des universités et grandes écoles ivoiriennes. Il a surtout mis l’accent sur les mauvaises orientations des bacheliers qui perdurent depuis 4 ans.

 

Ces dysfonctionnements, a dit le président de l’Opeeci, concernent les retards liés à la publication des orientations chaque année. « Cette situation de retard a pour corolaire de réduire considérablement le temps d’apprentissage. Ce qui impacte négativement la qualité de la formation de nos enfants », a-t-il déploré. Claude Kadio Aka a, également, dénoncé l’inégalité dans les orientations. A ce sujet, le président de l’Opeeci dit avoir constaté, « très souvent beaucoup de déséquilibre au niveau des affectations dans les établissements ». Pour le conférencier, très peu d’étudiants sont affectés dans de grandes écoles ayant de grandes capacités d’accueil et remplissant toutes les conditions  requises pour une bonne formation. Al contrario, il a souligné que ce sont de nouveaux établissements qui reçoivent plus d’étudiants. Pour lui, cela suscite des craintes quant à la qualité de la formation.

La lenteur dans le paiement des subventions aux fondateurs des écoles privées a été un autre point contre lequel s’est insurgé le président de l’Opeeci. « Cette lenteur affecte le fonctionnement des établissements », a-t-il expliqué. Enfin, M. Kadio a présenté la suppression de la réorientation comme étant un dysfonctionnement. Car pour lui, un étudiant dont le choix n’a pas été respecté par  la commission d’orientation devait pouvoir bénéficier d’une réorientation pour lui permettre moralement et psychologiquement de poursuivre ses études dans les établissements qu’il désire. « Car le choix se fait en fonction du lieu d’habitation de l’étudiant, de son portefeuille et de ses moyens de déplacement », a-t-il défendu. 

Après avoir énuméré ces dysfonctionnements qui constituent pour l’Opeeci des plaidoyers, le conférencier a fait des recommandations. En demandant, d’une part, au nouveau ministre de l’Enseignement supérieur, Adama Diawara, de s’impliquer personnellement pour que le comité d’évaluation puisse tenir compte de la durée des études des étudiants en opérant avec diligence, l’orientation des nouveaux bacheliers. Il a également invité le premier responsable de l’Enseignement supérieur ivoirien à tout mettre en œuvre afin que le choix des étudiants pour les orientations soit respecté pour éviter des inégalités.

« Que les étudiants soient affectés en grande majorité dans les établissements ayant une capacité d’accueil considérable et remplissant toutes les conditions requises pour une bonne formation en vue de respecter  l’équité et la justice », a-t-il demandé. Le président de l’Opeeci a, par ailleurs, invité le ministre Diawara à mettre tout mettre en œuvre pour que les subventions des fondateurs d’école soit payées à temps et de façon régulière en vue de permettre à leurs enfants de bénéficier d’un enseignement de qualité.

« Le souhait le plus ardent des parents à l’endroit de monsieur le ministre, c’est de lui demander d’autoriser pour cette année en cours, la réorientation par un arrêté ministériel afin que le choix des enfants soit respecté notamment dans les écoles privées d’enseignement supérieur puisque depuis la publication des résultats, beaucoup de plaintes sont constatées çà et là », déclaré le président Claude Kadio Aka.

En somme, le président de l’Opeeci a proposé que le Ministère de l’Enseignement supérieur laisse la main libre à la Direction de l’Enseignement supérieur chargée des concours et orientation (Desco) de gérer les affaires d’orientation et d’évaluation des écoles. « Qu’on arrête d’entretenir un petit comité qui fait un travail qui est toujours décrié, qui est toujours dénoncé. Nous proposons concrètement qu’on donne la force à la Desco de faire le travail pour lequel il existe. C’est une institution », qui pour lui, doit pleinement jouer son rôle.

Benoît Kadjo

Rate this item
(0 votes)
JusteInfos

L'information mesurée et sans passion.

Website: www.justeinfo.net
Login to post comments

Entreprise: Groupe Océan Vision Communication (GOVCom) 

Capital:  5 millions de FCFA 

Siège sociale: Koumassi Sicogi 1,  80 logements Porte N° 3133 

N°RCCM N°CI-ABJ-2018-B-00937 DU 17/01/2018 

Adresse Postale: 10 BP 2856 Abidjan 10 

contacts: (225) 07 77 61 60 40 37 56 44 

GERANT
KAKOU KADJO BENOIT
 
DIRECTEUR DE PUBLICATION ET REDACTEUR EN CHEF 
 BENOIT KADJO
 
 
SECRÉTAIRE DE RÉDACTION
ANGE DINAOULÊ

 

Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Galerie photo