Problèmes dans les Universités ivoiriennes / La Posec-Ci appelle les enseignants et les chercheurs à une AG le 4 février 2020 face au mutisme des autorités Featured

31 Jan 2020
1220 times

La Plate-forme des organisations et syndicats des enseignants-chercheurs et chercheurs de Côte d’Ivoire (Posec-Ci) n’est pas du tout content. Dans un communiqué appelant à sa deuxième assemblée générale le 4 février 2020, à l’Université Félix Houphouët-Boigny, après sa création en 2019, la Posec-Ci crie sa colère face au non-respect des engagements pris par le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique (Msrs) pour régler les différentes préoccupations des enseignants du supérieur à lui soumises. Elle dénonce également les pratiques non conventionnelles dans certaines universités et écoles  supérieures, telles les universités Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan, de Korhogo et de l’Ens à Abidjan. Ci-dessous le communiqué indiquant le ras-le-bol de la Posec-Ci qui invite les membres de cette plate-forme et les enseignants-chercheurs et les chercheurs à prendre part massivement à cette assemblée générale qui pourrait leur permettre de prendre de grandes décisions.

APPEL A LA MOBILISATION GÉNÉRALE 2ème  ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE LA POSEC-CI PLATEFORME DES ORGANISATIONS ET SYNDICATS DES ENSEIGNANTS-CHERCHEURS ET CHERCHEURS DE CÔTE D’IVOIRE (POSEC-CI)

CHER(E)S COLLEGUES ENSEIGNANTS-CHERCHEURS ET CHERCHEURS DES UNIVERSITES, CENTRES DE RECHERCHE, GRANDES ECOLES ET INSTITUTS PUBLICS DE CI, IL EST TEMPS DE SE REVEILLER :

AU PLAN NATIONAL :

 ✓ Les résolutions du séminaire de Bingerville tenu le 14 mars 2019 portant revalorisation du taux horaires pour les HC et les encadrements, contrairement aux engagements, trainent toujours dans les tiroirs du MESRS ;

✓ Les résolutions de la concertation nationale sur l’enseignement supérieur et la recherche scientifique, tenue les 17, 18 et 19 juin 2019 ont été rangées dans les placards du MESRS ;

✓ Aucune trace du livre blanc rédigé par l’intersyndicale de l’enseignement supérieur contenant les revendications portant sur les nouveaux salaires, les nouvelles primes de recherche, les propositions pour améliorer les conditions de travail des enseignants-chercheurs et des chercheurs ;

 ✓ Le rejet par le MESRS de la majorité des cas de réorientation de bacheliers présentés par les enseignants-chercheurs et les chercheurs, en violation flagrante des droits acquis ;

 À L’UNIVERSITÉ À FÉLIX HOUPHOUET-BOIGNY :

 ✓ Les libertés syndicales sont constamment bafouées.

✓ Plusieurs de nos collègues ont toujours leurs salaires et primes injustement suspendus depuis plus d’un an ; sans oublier leurs comptes d’épargne bloqués.

✓ Le Président de l’université FHB a, pour le compte des enseignements dispensés en 2017-2018, procédé à d’énormes ponctions abusives sur les revenus issus des heures complémentaires des enseignants tout en appliquant de façon rétroactive un règlement intérieur anti-académique adopté en décembre 2018. Il faut rappeler que M. Abou Karamoko, après avoir traité ses collègues de voleurs dans la presse, s’enorgueillit d’avoir réalisé « un bénéfice » de 4 milliards sur les heures complémentaires des enseignants.

✓ Plus grave encore, La Direction de l’université FHB a décidé de nous ramener 44 années en arrière, en étant la seule parmi les 5 universités publiques de la CI à appliquer en 2019 et en 2020 un décret qui date de 1976 qui fixait le taux horaire pour les TD entre 3000 et 2000 Fr CFA, et ce malgré les acquis sociaux qui datent de plus 20 ans;

✓ L’université FHB est la seule université dans l’espace CAMES à avoir mis fin à la session du CAMES avant même que le CAMES n’ouvre sa session, empêchant ainsi plusieurs enseignants-chercheurs et chercheurs de postuler à un grade supérieur pour la session 2020;

✓ Depuis l’année dernière les dossiers CAMES d’un certains nombres de collègues, tous membres de la CNEC, sont systématiquement rejetés par la Direction de l’UFHB, sans raisons valables.

À L’UNIVERSITÉ PELEFORO GBON COULIBALY DE KORHOGO :

✓ Le Président de l’université PGC a pris sur lui l’initiative de suivre les mauvaises pratiques managériales en vigueur à l’université FHB en sous-payant les enseignements affectés pour le compte de l’année académique passée ;

✓ Malgré les engagements pris auprès des collègues après plusieurs jours de grève, nos collègues de Korhogo n’ont toujours pas perçu leurs dus ;

 À L’ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE D’ABIDJAN :

✓ La non prise en compte des notes d’examen de fin de formation de la 53ème promotion des étudiants (2018-2019) ;

✓ L’adoption d’un « règlement intérieur » non inclusif et non consensuel, qui viole les textes législatifs et règlementaires en vigueur ;

✓ La Décision arbitraire N°061/ENS/DG du 30 septembre 2019, portant censure de seize (16) Enseignants-Chercheurs ;

✓ La non-cooptation d’un collègue syndicaliste par le Conseil Scientifique au titre des inscrits au CAMES 2019 à l’ENS ;

✓ Les nombreux impayés injustifiés, notamment : - 11.15% HC_2017-2018, - 100% HC_2018-2019, - 100% des micro-enseignements 2017-2018 - 100% des micro-enseignements 2018-2019, - 100% des indemnités de correction des semestres 2 de 2017-2018, - 100% des indemnités de correction des semestres 3 de 2017-2018, - 100% des indemnités de correction des semestres 2 de 2018-2019,

Cher(e)s collègues enseignants-chercheurs et chercheurs, si cet exposé des motifs ne sont pas autant de raison de vous faire prendre conscience de la gravité de la situation, alors c’est tout le système de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique de la Côte d’Ivoire qui court à sa perte.

SE PLAINDRE POUR SE PLAINDRE N’EST PLUS UNE OPTION. VIENS FAIRE ENTENDRE TA VOIX A CETTE 2EME ASSEMBLEE GENERALE DE LA POSEC-CI LE MARDI 4 FEVRIER PROCHAIN, A 14H EN L’AMPHI B DU DISTRICT DE L’UFHB (VOIR PJ).

TRES LARGE DIFFUSION

 Pour le Conseil d’Administration

Camarade YEO Kanabein Oumar

Pour le BEN-CNEC

Service Com.

Camarade Micaël BEDIKOU

Pour le Secrétaire Général, JOHNSON Kouassi Zamina,

La cellule d'information et de communication

Last modified on vendredi, 31 janvier 2020 20:52
Rate this item
(0 votes)
JusteInfos

L'information mesurée et sans passion.

Website: www.justeinfo.net
Login to post comments

Entreprise: Groupe Océan Vision Communication (GOVCom) 

Capital:  5 millions de FCFA 

Siège sociale: Koumassi Sicogi 1,  80 logements Porte N° 3133 

N°RCCM N°CI-ABJ-2018-B-00937 DU 17/01/2018 

Adresse Postale: 10 BP 2856 Abidjan 10 

contacts: (225) 07 77 61 60 40 37 56 44 

GERANT
KAKOU KADJO BENOIT
 
DIRECTEUR DE PUBLICATION ET REDACTEUR EN CHEF 
 BENOIT KADJO
 
 
SECRÉTAIRE DE RÉDACTION
ANGE DINAOULÊ

 

Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Galerie photo