Kouassi Sésse Koffi (Président des enseignants du Pdci du Haut Sassandra) : « Ceux qui disent que la grève des enseignants est politisée sont les mêmes qui tiennent des réunions au siège de leur parti politique» Featured

09 Mar 2019
135 times

Kouassi Sesse Koffi, président des enseignants du PDCI du Haut Sassandra, point focal des enseignants Pdci du grand ouest dans une interview accordée à l’IA s'est prononcé sur la situation sociopolitique ivoirienne. 

Quel bilan faite-vous de vos activités de l'année 2018 et qu'elle sera vos priorités pour cette année politique chargée ? 

Au cours de l'année 2018, nous avons organisé une tournée d'information et de sensibilisation des enseignants Pdci-Rda dans toute la région du Haut-Sassandra. Il s'agissait pour nous, à travers cette tournée de remobiliser les enseignants du Pdci-Rda, de les recenser et de permettre d'exécuter l'opération d'immatriculation si chère au président Henri Konan Bédié. Cette tournée a permis à beaucoup d’enseignants d’acquérir leur carte de militants du Pdci-Rda. 2019 étant une année politiquement chargée, nous allons établir une matrice d'action pour poursuivre ce que nous avons déjà commencé. Nous allons reprendre nos activités de remobilisation, de recensement, et de l'exécution de l'opération d'immatriculation des enseignants du Pdci-Rda car, ce n'est pas en 2020 que nous allons préparer les militants. C’est maintenant qu'il faut être sur le terrain. Et, nous voulons être prêts avant septembre 2019 pour les élections avenir au niveau des enseignants du Pdci-Rda du Haut Sassandra.

En votre qualité de premier responsable des enseignants du Pdci-Rda de la région du Haut-Sassandra et point focal des enseignants Pdci-Rda du grand ouest, quelle analyse faite vous aujourd'hui de la crise éducative ?

Nous trouvons cela regrettable. Nous ne pouvons pas comprendre qu'un gouvernement qui clame haut et fort que l'économie du pays est solide, que la croissance est forte, que l'économie ivoirienne fait partie des plus fortes économies du monde, que ses dirigeants actuels n'arrivent pas à régler le problème des enseignants. Cela est choquant. Pourquoi, les fruits de la croissance ne sont pas redistribués de façon rationnelle entre les fils et filles du pays ? Si les enseignants réclament une répartition équitable des fruits de la croissance qui est annoncée par le président de la République, Alassane Ouattara, cela veut dire qu'il y a de l'argent dans ce pays. Et c'est le peuple ivoirien qui a produit cette croissance. Il est donc normal que les propriétaires légitimes de cette croissance que nous sommes, bénéficient du fruit de cette croissance.  Cependant, on nous parle de croissance, mais la réalité est tout autre chose. Allez-y visiter les salles de classe. Est-ce que  dans une classe de 100 élèves, on peut avoir de bon résultat ? Non. Ce que les enseignants demandent, c'est l'amélioration de leur condition de vie et de travail, rien d'autre.

Mais ce gouvernement que je qualifie de menteur passe son temps à vanter les mérites d'une économie qui n'existe pas.

Quelles recommandations faite vous, pour sauver l'année scolaire ? 

Nous avons en face un gouvernement qui refuse de discuter et il se dit Houphouétiste. Ils n'ont aucune notion de l'idéologie du président Félix Houphouët-Boigny. Le président Félix Houphouët-Boigny était un homme de dialogue. Ils se réclament Houphouétistes, mais des Houphouétistes ne peuvent pas se comporter de la sorte. S'attaquer aux enseignants à Bouaké, mettre des enseignants en prison parce qu'ils revendiquent une amélioration de leur condition de vie et de travail, c'est ça être un Houphouétiste ? 

Ne pensez-vous pas que cette grève est politisée ? 

Cette grève est politisée par qui ?  Ceux qui disent que la grève est politisée, ce sont eux qui veulent politiser la grève. Car ce sont les mêmes qui tiennent des réunions au siège de leur parti politique. Pour notre part, la grève des enseignants est un problème national. Les enseignants luttent pour l'amélioration de leur condition de travail et de vie. Cela n'a rien à voir avec la politique.

Charles Gnahoré dans une rencontre à Daloa, a lancé des piques au président du Pdci-Rda, Henri Konan Bédié, en traitant ce dernier de ne plus disposer des capacités physiques, morales et intellectuelles pour diriger la Côte d'Ivoire. Que répondez-vous ? 

Quand Charles Gnahoré parle de l'âge du président Henri Konan Bédié, mais le président Alassane Ouattara a quel âge ? Le président Henri Konan Bédié et le président Alassane Ouattara sont issus de la même génération. En 2020, il aura quel âge, le président Alassane Ouattara. Si Charles Gnahoré pense que le président Bédié est trop vieux pour diriger la Côte d'Ivoire, que dira-t-il de la candidature d'Alassane Ouattara ? Disons-nous la vérité, le rebelle, Charles Gnahoré qui n'a rien compris de la philosophie doit connaître sa place. Et sa place, comme il sait si bien le faire est de taper les tam-tams dans les cérémonies du Rhdp.  

Comme successeur du président Alassane Ouattara, le député Charles Gnahoré a proposé, le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly ? 

Il est libre de proposer Amadou Gon Coulibaly. Mais disons-nous la vérité qu'est-ce que Amadou Gon Coulibaly a fait pour la Côte d'Ivoire ? Il est à ce poste grâce au Rdr. Je le dis haut et fort, Amadou Gon Coulibaly ne peut pas diriger ce pays.

Que répondez-vous à ceux qui disent que Daloa est le bastion du RHDP ? 

Au Rhdp comme au Rdr, ce sont tous des menteurs. Le Rdr et le Rhdp n'ont pas de cadres compétents. Ça, c'est le mal du Rhdp, c'est pourquoi, ils s'acharnent sur les cadres du Pdci. Le Rhdp est un parti sans avenir. C'est pourquoi, dire que Daloa est le bastion du Rdr ou du Rhdp, n'est pas du tout vrai. Ceux qui le disent, ne connaissent pas le terrain. D'ailleurs, ils sont toujours à Abidjan ou entre deux avions. Le Rdr ne peut jamais gagner une élection à Daloa. C'est pourquoi, ils ont fait un nouveau découpage électoral en leur faveur. Tous les campements, les villages où le Pdci-Rda à ses électeurs ont été écarté dans le nouveau découpage. La commune qui allait de 10 à 15 kilomètres de la ville a été supprimée. Mais, le Rdr ou le Rhdp sait que, s'il y a un nouveau découpage électoral où, la commune va de 10 à 15 kilomètres de la ville, le Rdr ne peut jamais gagner une élection à Daloa. La preuve, le Rdr et le Rhdp ont été battu à l'élection régionale dans le Haut Sassandra.

À vous attendre parler, 2020 n'est pas encore bouclé ? 

Ceux qui disent que 2020, est bouclé, ils comptent sur la tricherie. Quand on dit 2020, est bouclé, c'est bouclé comment ? Le Rhdp ne peut pas gagner à Daloa. Donc ça ne peut être bouclé. En ce qui me concerne, 2020, n'est pas bouclé à Daloa. Rien n'est bouclé dans le Haut Sassandra. 

Votre mot de fin 

Nous avons un objectif. Accroître le taux de participation du Pdci-Rda aux prochaines élections. Pour cela, étant donné que nos militants pour la plupart se trouvent dans les zones rurales, nous allons accentuer la sensibilisation de nos militants pour qu'ils puissent avoir leur pièce d'identité pour aller voter. Nous allons sensibiliser nos militants sur l'importance d'avoir leur carte d'identité afin de participer aux différentes opérations. Et une fois cette mission terminée, je peux vous garantir qu'aucun parti ne pourra nous battre à une élection à Daloa et dans la région du Haut-Sassandra.

Interview réalisée par Y.  K. 

Last modified on samedi, 09 mars 2019 20:45
Rate this item
(0 votes)
JusteInfos

L'information mesurée et sans passion.

Website: www.justeinfo.net
Login to post comments

Entreprise: Groupe Océan Vision Communication (GOVCom) 

Capital:  5 millions de FCFA 

Siège sociale: Koumassi Sicogi 1,  80 logements Porte N° 3133 

N°RCCM N°CI-ABJ-2018-B-00937 DU 17/01/2018 

Adresse Postale: 10 BP 2856 Abidjan 10 

contacts: (225) 07 77 61 60 40 37 56 44 

GERANT
KAKOU KADJO BENOIT
 
DIRECTEUR DE PUBLICATION ET REDACTEUR EN CHEF 
 BENOIT KADJO
 
 
SECRÉTAIRE DE RÉDACTION
ANGE DINAOULÊ

 

Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Galerie photo