Côte d’Ivoire : Conflits fonciers à Biankouma / Des chefs de communauté Burkinabé annoncent des démarches auprès de leurs compatriotes pour régler la situation Featured

07 Juil 2020
121 times
Une vue de ces chefs de communauté burkinabé burkinabé qui veulent prendre le taureau par les cornes. Une vue de ces chefs de communauté burkinabé burkinabé qui veulent prendre le taureau par les cornes.

Les barons de la communauté Burkinabé du département de Biankouma ont décidé de prendre le taureau par les cornes le jeudi 02 juillet 2020 face à la presse. En effet, face aux accusations selon lesquelles, la communauté burkinabé est à la base des conflits fonciers dans ledit département, ils entendent entreprendre des tournées dans tout le département de Biankouma en faisant du corps à corps avec leurs pairs, en vue de les sensibiliser pour mettre fin à ces conflits intercommunautaires.

A cet effet, ils souhaitent, pour toutes les situations qui pourraient survenir, que leurs parents se confient à eux. Pour qu’en qualité de chefs desdites communautés, ils puissent aller vers les chefs coutumiers Dan et le corps préfectoral pour éviter le plutôt possible, des effusions de sang. « Nous demanderons à nos parents burkinabé, avant toutes sortes de transactions liés à l'achat d'une portion de terre, qu'ils mettent au courant la famille dont est originaire le vendeur. Mieux, que le comité villageois soit informé ainsi que le Ministère de l'Agriculture afin que la délimitation de la parcelle dont il est question se fasse dans les normes », a expliqué Toé Saïdou, le délégué consulaire de la communauté Burkinabé de Biankouma.

Il a, par ailleurs, affirmé que dans la recherche d'un climat apaisé, autant le chef de la communauté burkinabé de Biankouma, le Nahaba Dioko Abdoulaye, Watanané Ibrahim, Bancé Noufou, en charge des questions religieuses de la communauté Burkinabé à Biankouma et lui-même, ont réfléchi à une stratégie, qui est celle de passer, au lieu de l'achat des parcelles de forêt, à plutôt leur location tout simplement. « Nous avons réfléchi à payer quelque choses aux autochtones tous les ans à chaque campagne café-cacao. Ainsi, ils seront bénéficiaires des retombées de leurs terres respectives », a rassuré Toé Saïdou. 

Alain Zigo, Correspondant

Rate this item
(0 votes)
JusteInfos

L'information mesurée et sans passion.

Website: www.justeinfo.net
Login to post comments

Entreprise: Groupe Océan Vision Communication (GOVCom) 

Capital:  5 millions de FCFA 

Siège sociale: Koumassi Sicogi 1,  80 logements Porte N° 3133 

N°RCCM N°CI-ABJ-2018-B-00937 DU 17/01/2018 

Adresse Postale: 10 BP 2856 Abidjan 10 

contacts: (225) 07 77 61 60 40 37 56 44 

GERANT
KAKOU KADJO BENOIT
 
DIRECTEUR DE PUBLICATION ET REDACTEUR EN CHEF 
 BENOIT KADJO
 
 
SECRÉTAIRE DE RÉDACTION
ANGE DINAOULÊ

 

Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Galerie photo