Violence basée sur le genre / La ministre Bakayoko-Ly Ramata : « Toutes formes de violences contre la femme et l’enfant sont intolérables et inacceptable » Featured

12 Déc 2019
132 times
La ministre Ly Ramata. La ministre Ly Ramata.

La ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, Le professeur Bakayoko-Ly Ramata a décidé de militer pour la tolérance zéro dans la lutte contre les violences basées sur le genre. « Où que vous soyez, il faut briser le silence », a-t-elle recommandé. C’était le lundi 9 décembre 2019 à l’occasion de la cérémonie officielle de clôture de la campagne mondiale dénommée « 16 jours d’activisme » contre les Violences Basée sur le genre tenue à l’hôtel du district du Plateau.

Au cours de cet évènement qui a réuni plus de deux mille (2.000) personnes, Mme Bakayoko a déploré le taux de 12% de jeunes filles en Côte d’Ivoire de moins de 15 ans vivant maritalement malgré la législation ivoirienne qui a fixé l’âge du mariage à 18 ans. « Les enfants sont comme la prunelle de nos yeux. Ils sont la Côte d’Ivoire de demain », a-t-elle martelé.

La représentante du maire du Plateau a, dans son mot de bienvenue, exprimé l’importance du bon traitement de la femme et de l’enfant. Elle a déploré les violences contre cette frange de la population. Pour elle, les femmes sont exposées aux violences de tout genre. Elle a proposé aux autorités d’œuvrer pour la protection et l’émancipation de la femme.

 Tanoh Elvans, président du Parlement des Enfants de Bingerville, au cours de cette cérémonie, a partagé son rêve. Celui de voir un monde sans violence sexuelle ; un monde où les élèves finissent leurs études avant de tomber enceintes ; un monde où on ne bat pas son épouse, ni sa compagne.  

Mme Lamisata Sangaré, présidente du Conseil National des droits de l’Homme (Cndh) a déploré 37% femmes excisées en Côte d’Ivoire et 2/5 femmes violentée.

Pour la représente résidente de l’Onu femme, Mme Antonia Nbagala-Sodonon, en Côte d’Ivoire comme ailleurs dans le monde, la junte féminine est ciblée par des violences. Selon elle, cela constitue une honte pour la société. « 70% de ces cas produisent des enfants », a déclaré la représentante des nations unies avant de dire que la société a appris à la femme à subir et à se taire. Elle a révélé que seulement 10% des cas de viol sont dénoncés à la Police car les victimes souvent craignent d’être stigmatisées.

David GBEDIA

Rate this item
(0 votes)
JusteInfos

L'information mesurée et sans passion.

Website: www.justeinfo.net
Login to post comments

Entreprise: Groupe Océan Vision Communication (GOVCom) 

Capital:  5 millions de FCFA 

Siège sociale: Koumassi Sicogi 1,  80 logements Porte N° 3133 

N°RCCM N°CI-ABJ-2018-B-00937 DU 17/01/2018 

Adresse Postale: 10 BP 2856 Abidjan 10 

contacts: (225) 07 77 61 60 40 37 56 44 

GERANT
KAKOU KADJO BENOIT
 
DIRECTEUR DE PUBLICATION ET REDACTEUR EN CHEF 
 BENOIT KADJO
 
 
SECRÉTAIRE DE RÉDACTION
ANGE DINAOULÊ

 

Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Galerie photo