Occupations de terrain à l’aéroport Félix Houphouët-Boigny / Après l’interpellation du préfet Toh Bi, un propriétaire terrien réagit Featured

07 Oct 2019
164 times
Mobio Jacques , propriétaire terrien à Abouabou  répond au préfet To Bi Irié. Mobio Jacques , propriétaire terrien à Abouabou répond au préfet To Bi Irié.

Les terrains de Port-Bouet, derrière l’Aéroport international Félix Houphouët-Boigny, sont l’objet de tant de convoitise que le préfet d’Abidjan, Toh Bi Irié avait été obligé de visiter le lieu pour interpeller les occupants des lieux en des thèmes assez durs : « construisez seulement, l’Etat va casser ». Une situation qui ne manque pas d’inquiéter.

Port-Bouët derrière l’Aéroport Félix Houphouët-Boigny, en quelques semaines, des maisons anarchiques et en dur ont poussé comme des champignons. Malgré les mises en garde des autorités municipales, des maisons neuves sont en train de sortir de terre sur plus de 260 hectares. Les maçons construisent jusque nuitamment. Cette zone est classée par l’Etat de Côte d’Ivoire pour l’extension de l’Aéroport et de l’aérocité sur 1000 hectares. Bien que le préfet d’Abidjan, Toh Bi Irié se soit rendu sur les lieux avec le maire de la commune, Emmou Sylvestre, la situation n’est pas prête de changer.

Car selon les propriétaires terriens que sont les Ebrié du village d’Abouabou, la réalité est bien différente. Ils disent attendre une indemnisation qui pour eux tarde. Au dire de Mobio Jacques, que plusieurs accusent d’être à la base de cette vente de terrain, ce ne sont que des locations en attendant les purges des droits coutumiers pour les céder à l’Etat. Et de poursuivre : «  Abouabou le village renfermant la zone, objet du conflit, est grande de 4700 hectares, faisant frontière avec la ville de grand –Bassam et de Petit-Bassam. Comprenant les quartiers d’Anani, d’Adjoufou, de Jean Folly, d’Amangou, de Gonzaque, d’Adjaoui, de derrière Warf, de Bedogosso, Mafiblé. Cet espace a été squatté par de nombreux ressortissants de la sous-région, que sont les Béninois, les Togolais, les Maliens etc …qui ont occupé les terres sans titre foncier. Cette colonisation d’un autre genre a entrainé plusieurs conflits entre ces derniers et les autochtones ébriés, allant jusqu’à des morts. 7 du côté des autochtones Ebrié sans que les autorités administratives ne puissent rien faire pour régler la situation ».

Avant d’indiquer que « Depuis les jeunes du village réunis autour de leur président Mobio Ulrich ont décidé de s’accaparer le reste des terres, d’une superficie de plus de 200 hectares. Cette parcelle a été morcelée et mise en location à titre provisoire, afin de faire face à leurs besoins et à ceux de la communauté. Ainsi soutiennent-ils, avoir pu mettre à disposition des populations une pirogue pour la traversée, grâce aux fonds générés par ces locations de terrain. Une partie de ces fonds est en train d’être réunie pour l’achat d’un véhicule de transport pour les élèves des villages ». Il nous présente pour étayer son droit d’occupation provisoire, un courrier administratif du sous-préfet de Bingerville, attestant que les propriétaires terriens peuvent poursuivre leurs travaux. (Voir fax similé).

Preuves que ces occupations jugées anarchiques vont se poursuivre jusqu’à ce que les autorités consentent à purger les droits de sol que les autochtones Ebriés disent n’avoir jamais reçu et attendent.

Info : B M

Rate this item
(0 votes)
JusteInfos

L'information mesurée et sans passion.

Website: www.justeinfo.net
Login to post comments

Entreprise: Groupe Océan Vision Communication (GOVCom) 

Capital:  5 millions de FCFA 

Siège sociale: Koumassi Sicogi 1,  80 logements Porte N° 3133 

N°RCCM N°CI-ABJ-2018-B-00937 DU 17/01/2018 

Adresse Postale: 10 BP 2856 Abidjan 10 

contacts: (225) 07 77 61 60 40 37 56 44 

GERANT
KAKOU KADJO BENOIT
 
DIRECTEUR DE PUBLICATION ET REDACTEUR EN CHEF 
 BENOIT KADJO
 
 
SECRÉTAIRE DE RÉDACTION
ANGE DINAOULÊ

 

Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Galerie photo