Région

Région (303)

Les corps constitués du Bafing, ont présenté le mercredi 10 janvier 2018, leurs vœux du nouvel an au préfet de la région du Bafing, préfet du département de Touba. Les échanges avec les différents porte-paroles des forces vives de la région, ont été l’occasion pour le préfet Yao Kouakou Benoît de placer l’année 2018 sous le sceau du travail et de la solidarité.

Les filles et fils du Woroba venus nombreux des quatre coins du District autonome d’Abidjan et des banlieues abidjanaises, se sont retrouvés le samedi 13 janvier 2018, à l’EPP Jean Delafosse des 220 Logements dans la commune d’Adjamé. C’était une grande joie pour les uns et les autres qui depuis longtemps s’étaient perdus de vue de se revoir.

Les agents du Ministère de l'Intérieur et de la Sécurité observent une grève du 8 au 14 janvier 2018. C'est ce qu'indique le préavis de grève dont une copie nous a été transmise. Ces agents réunis au sein du Syndicat national des agents du Ministère de l'Intérieur de Côte d'Ivoire (Synamici) veulent paralyser l’administration territoriale. Cette décision fait suite aux résolutions de leur assemblée générale, tenue le 4 novembre 2017.

Bamba Mamadou, dit "Momo", Chargé de mission à la Présidence de la République, a su une fois encore fait parler son cœur les 24 et 25 décembre 2017, en offrant au stade Léon Robert de Man, des jouets à 2000 enfants qui en avaient besoin. Il a réédité son acte de bienfaisance le 31 décembre 2017, jour de la St Sylvestre à la place de la paix de Man. Ce fils et cadre de Man, a offert des kits alimentaires, composés de pâtes alimentaires, d'huile, de riz et de poulets, à 200 familles démunies.

L’ambiance était à la fête le samedi 06 janvier 2018 dans la cour du commissariat de police mixte de Touba où populations civiles et agents de police se sont retrouvés côte-à-côte pour célébrer ensemble, le nouvel an. C’était dans le cadre du traditionnel, « repas de partage », institué depuis trois ans par le Commissaire Tré Prégnon Flaurent, chef de service de la Police de Touba.

Le Président ivoirien, Alassane OUATTARA, a procédé le vendredi 22 décembre 2017, à l’inauguration du pont de Bettié, sur le fleuve Comoé, dans la Région de l’Indénié-Djuablin.

Le village d’Allokokro, situé à 15 Km de Daoukro, a servi de cadre pour la commémoration de l’an un (1) de la victoire de l’honorable Akoto Olivier. A cet effet, il a eu au programme, messe d’actions de grâces, allocutions, prestations artistiques, divers dons en espèce et partage de repas. L’honorable Akoto Olivier, Député de Daoukro-N’Gattakro a donné la quintessence de la célébration de cette fête. « 17 Décembre 2016 -17 Décembre 2017, cela fait 1 an que je suis à la tête de la Population comme porte-parole. En souvenir à cette victoire, nous avons dans un premier temps magnifié Dieu Tout-Puissant par une messe d’action de grâces à l’Eglise catholique d’Allokokro, ce grand village qui fait partie de la circonscription électorale de Daoukro », a-t-il déclaré.

De quoi s’agit-il ? Les Morokrofouôh ont poussé un ouf de soulagement quand ils ont appris qu’un opérateur économique a demandé à construire une morgue dans leur village. Mais le site choisi pose problème : proximité de l’école préscolaire et primaire, dans le lit de l’affluent de la rivière Djibi, pourvoyeuse d’eau des populations, dans le domaine du centre de santé qui est appelé à devenir un hôpital général, etc. Sans enquête de commodo et incommodo, l’opérateur économique, avec la complicité de l’ex-chef, débute les travaux.

Récemment, nous étions de passage dans le village de Morokro en ce dimanche 03 décembre 2017 où Nanan Tanoh Kadjo rendait compte de la réunion avec monsieur Gouessé Jules, préfet de Tiassalé, le mercredi 13 novembre  de la même année, aux Morokrofouôh. Et un fait nous a particulièrement frappé. Un fait insolite, du reste : Bitty Souho Georges, chef débarqué par les Morokrofouôh selon les us et coutumes des Agni-Amantian de Tiassalé, le samedi 17 juin 2017,  pour gestion calamiteuse du village, mais maintenu à son poste par le préfet de Tiassalé contre la volonté populaire villageoise, a fait dresser autour de son « domicile » un mur de plus de 2 mètres surmonté de tessons de bouteille. Voici le bunker  de Souho Georges ! C’est ici qu’il se « bunkérise » (néologisme), raconte-t-on à Morokro-village.

Le Manque de communication autour l’élaboration et de la mise en œuvre des projets est une réalité qui existe  entre les collectivités et les populations Ivoiriennes. Combien sont les franges  de populations qui maitrisent les points qui font l'objet d'échanges entre les conseillers de ces collectivités? Une question à laquelle, le Professeur Pohé Jean, Maire de Facobly tente de trouver réponse avec son équipe. 

 Entreprise: Groupe JBK

(En cours de constitution)

Tél:  (+225) 07 77 61 60

        (+225)40 37 56 44

 

RESPONSABLE:

BENOIT KADJO

Galerie photo