La compagnie aérienne Ethiopian Airlines a annoncé l’inauguration officielle de son nouveau centre de restauration à bord pour le 29 octobre 2016.

La plaie est profonde au sein de la communauté nigériane en Côte d’Ivoire. Regroupés au sein d’une association officiellement reconnue depuis 1963, cette communauté connait une fracture avec d’un côté le groupe du Président statutaire, Kareem Nasiru Adéolu dit Mayor et de l’autre, le groupe conduit par Alhaji Azeez Alajé qui ne veut plus de l’actuel Président pour raison de gestion opaques, détournement de fonds de la communauté etc.

La crise au sein de la communauté nigériane en Côte d’Ivoire est loin de connaître son épilogue. Le vendredi 16 septembre 2016, Aziz Alajé et son groupe ont encore fait parler d’eux à la salle «Chancery’s Routund hall » de l’Ambassade nigériane en Côte d’Ivoire, sise à Abidjan Plateau de la plus mauvaise manière qu’elle soit.

Suite à la réunion plénière de la CENAP, suivie par la proclamation des résultats de l'élection présidentielle par le Ministre de l'Intérieur, l’Observatrice-en-chef de la Mission d’observation électorale (MOE) de l’Union européenne, Mariya Gabriel, dans une déclaration, le mardi 06 septembre 2016,  a souhaité commenter le processus de consolidation des résultats tel qu'observé par la MOE :« C'est avec profonde tristesse que je note la perte de vies humaines et la violence qui ont suivi la proclamation des résultats provisoires par le Ministre de l'Intérieur. Je tiens à adresser mes sincères condoléances aux familles des victimes ».

La crise postélectorale gabonaise qui se joue sous nos yeux encore médusés et abusés, a donné lieu en Côte d’Ivoire à un débat pour le moins malsain et risible, mêlant confusion, interprétations ridicules et fâcheuses et même mauvaise foi. Il faut le dire, c’est vraiment pathétique et même effarant cette propension de certains de nos compatriotes à vouloir juger, réduire et mesurer tout, vraiment tout, à l’échelle de la déculottée de l’ex-président ivoirien lors de l’élection présidentielle et de la crise qui en a résulté. C’est d’autant plus malheureux que même des intellectuels de haut calibre se laissent emprisonner dans ce carcan émotionnel qui frise le dogmatisme, à travers des prises de positions et argumentations  à la fois naines, simplistes et uniformes.

À Libreville, la capitale, le quartier général de campagne du candidat de l’opposition Jean Ping (73 ans), qui revendiquait la victoire depuis plusieurs jours, a été pris d’assaut par des bérets verts de la garde républicaine. Il a accordé une interview au Monde Afrique dans laquelle il revient notamment sur les accusations de tentatives d’’’ingérence et de complot visant à perturber l’élection présidentielle’’.

Le ministère de l'Intérieur a annoncé la victoire du chef de l'État sortant Ali Bongo Ondimba à la présidentielle. Le camp de son rival Jean Ping dénonce une élection "volée". Des heurts ont éclaté à Libreville.

Après le scrutin du samedi 27 août 2016, au Gabon, l’heure est au décompte des voix de 628 000 électeurs appelés aux urnes. La forte mobilisation des électeurs a d'ailleurs nécessité que la fermeture des bureaux soit d'ailleurs parfois retardée.

L'ancien Président de l'Assemblée nationale, Guy Nzouba Ndama et l'ex-Premier ministre, Casimir Oyé Mba se sont mis d’accord pour retirer leurs candidatures et demander à voter pour Jean Ping Coup.

Le 16ème sommet de l’Union Africaine a pris fin le lundi 18 juillet 2016. A cette occasion, le Président ivoirien, Alassane Ouattara qui a pris par à cette rencontre a fait le point de cette rencontre qui selon lui a été bénéfique pour les pays membres et pour la Côte d’Ivoire son pays.

Page 1 sur 3

 Entreprise: Groupe JBK

(En cours de constitution)

Tél:  (+225) 07 77 61 60

        (+225)40 37 56 44

 

RESPONSABLE:

BENOIT KADJO

Galerie photo