Côte d’Ivoire : Après la rupture du dialogue entre Bédié et Ouattara / Le ministre Adjoumani répond au président Bédié Featured

23 Nov 2020
185 times
Le ministre Kobena Adjoumani et le directeur éxécutif du RHDP, Adama Bictogo Le ministre Kobena Adjoumani et le directeur éxécutif du RHDP, Adama Bictogo Photo: Camara Moussa.

Le porte-parole du RHDP, Kouassi Kobena Adjoumani, a animé une conférence de presse le dimanche 22 novembre 2020 au II Plateau Vallon pour montrer la position de son parti sur la rupture du dialogue entre Bédié et Ouattara.

Kouassi Kobena Adjoumani a dit que l’élection présidentielle du 31 octobre 2020 s’est déroulée dans un contexte socio-politique particulièrement tendu, du fait d’une opposition qui voulait empêcher la tenue de ce scrutin par tous les moyens, et qui a fait usage d’une violence sans précédent et de manœuvres de déstabilisation des Institutions de la République, pour tenter de parvenir à ses fins. « Aussi, au moment où les Ivoiriens se sont mis à rêver à nouveau de paix et de tranquillité, surtout au sortir d’une rencontre entre le Président Alassane Ouattara et le Président Henri Konan Bédié qui a permis de jeter les bases d’un dialogue franc et sincère avec l’opposition, nous avons été surpris de voir le Président du parti doyen effectuer un rétropédalage. En effet, à travers un communiqué daté du vendredi 20 novembre 2020, le Président du PDCI-RDA a tiré à bout portant sur le dialogue amorcé avec le Président de la République et qui, selon ses propres termes, avait réussi à briser le mur de glace et rétablir la confiance avec le pouvoir. Au lieu donc de saluer les mesures de confiances instaurées par le Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA et de s’inscrire résolument dans le sens de l’apaisement, Monsieur Henri Konan Bédié, contre toute attente, préfère engager l’épreuve de force avec le pouvoir », dit-il.

Le ministre de l’agriculture a précisé que pour le RHDP, il n’est point question de succomber à ce chantage odieux, à cette surenchère nauséeuse et inacceptable. « Il nous semble ici opportun de rappeler et de préciser, pour la bonne compréhension de tous, que les faits qui ont présidé à l’arrestation des personnes dont la libération est réclamée sont extrêmement graves. Les appels à la désobéissance civile, au boycott actif des élections ont débouché sur des cas de violences parfois extrêmes, qui ont provoqué des pertes en vies humaines, des destructions de biens, etc. Les auteurs présumés de ces violences ont été interpellés. Des enquêtes sont en cours pour situer les responsabilités. Qui aurait donc peur de la vérité ? Au demeurant, la création d’un organe de transition qui aurait pour objectif de contester et de renverser les institutions républicaines est un acte de sédition, un crime particulièrement grave qui ne saurait être passé en perte et profit », ajoute-il.

Il a souligné que le RHDP rappelle à l'opposition que la main tendue du Président de la République ne doit pas être perçue comme un signe de faiblesse, mais plutôt comme un acte de responsabilité qu'il pose dans l'intérêt supérieur de la Côte d'Ivoire et de la paix. « Le RHDP invite l'opposition à cesser de ruser avec la paix, car dans cette crise, rien ne peut s'obtenir par la force ou par la violence. Le RHDP dénonce avec force la tentative de catégorisation des victimes des violences électorales par l'opposition et Monsieur Bédié qui choisissent d'honorer la mémoire d'une dizaine de celles-ci alors que les violences occasionnées par les appels au boycott actif et à la désobéissance civile ont provoqué plusieurs dizaines de morts », lance le porte-parole du RHDP.

Dans la déclaration du ministre Adjoumani, le RHDP dénonce par ailleurs, l'appel à une minute de silence sur toute l’étendue du territoire, décrétée par le président du PDCI-RDA qui, quoique nostalgique du passé, n'a pas qualité pour agir dans ce sens. Pour lui, Henri Konan Bédié oublie souvent qu'il n'est que le président d'un parti politique, le PDCI-RDA.

                                           

Moussa Camara

Rate this item
(0 votes)
JusteInfos

L'information mesurée et sans passion.

Website: www.justeinfo.net
Login to post comments

Entreprise: Groupe Océan Vision Communication (GOVCom) 

Capital:  5 millions de FCFA 

Siège sociale: Koumassi Sicogi 1,  80 logements Porte N° 3133 

N°RCCM N°CI-ABJ-2018-B-00937 DU 17/01/2018 

Adresse Postale: 10 BP 2856 Abidjan 10 

contacts: (225) 07 77 61 60 40 37 56 44 

GERANT
KAKOU KADJO BENOIT
 
DIRECTEUR DE PUBLICATION ET REDACTEUR EN CHEF 
 BENOIT KADJO
 
 
SECRÉTAIRE DE RÉDACTION
ANGE DINAOULÊ

 

Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Galerie photo