Présidentielle 2020 en Côte d’Ivoire : Affi N’guessan (au nom de l’opposition) : « La délégation de la Cedeao n’a pas rempli sa mission » Featured

22 Oct 2020
83 times
L'opposition reclame une transition après le 31 octobre L'opposition reclame une transition après le 31 octobre Photo: Camara Moussa.

La plateforme de l’opposition a animé une conférence de presse le mercredi 21 octobre 2020 à la Maison du PDCI à Cocody pour informer la presse de l’évolution de la situation.

Le porte-parole de l’opposition ivoirienne, Pascal Affi N’guessan a indiqué que l’opposition a instruit ses militants d’empêcher de toutes les manières les véhicules de convoyer les matériels électorales. Selon le président du FPI, face à la désobéissance civile, le président Alassane Ouattara a décidé de répondre par la violence.

Ces violences, dit-il, sont exercés sur les militants de l’opposition dans plusieurs villes de la Côte d’Ivoire. Plus précisément dans le nord et sud Comoé et dans les villes de Bonoua et Bongouanou et aussi dans des quartiers d’Abidjan. Il a dit que la mission de la CEDEAO a été impuissante de considérer les revendications de la plateforme de l’opposition.

« La délégation n’a pas rempli sa mission. La plateforme de l’opposition et les candidats Bédié et Affi ne participeront pas à une quelconque réunion avec le pouvoir. Le mot d’ordre de désobéissance civile est toujours maintenu. Nous savons que la situation actuelle comporte des risques mais il faut faire des sacrifices pour la lutte de la démocratie, de l’unité nationale et de l’Etat de droit. Chaque fois que les miliciens attaqueront nos militants, ils se défendront et c’est de la légitime défense. Les miliciens ont opéré toute la journée à Bongouanou. La désobéissance civile a rendu caduque les actions de Ouattara sur le terrain. Il est rare durant cette campagne de voir les tee-shirts des candidats de Ouattara et KKB portés par leurs militants. Un président légitime doit être élu à l’issu d’un scrutin juste et  transparent », a martelé le président Affi.

Pour Pascal Affi N’guessan, après le 31 octobre, il faudra mettre en place un gouvernement de transition. « Le combat que nous menons, c’est un combat national et un combat anti-démocratique. Le peuple de Côte d’Ivoire doit éviter d’accompagner Alassane Ouattara dans son projet funèbre. Et, KKB s’entête dans ce projet funèbre et les Ivoiriens le regardent. Des éléments de la police et de la gendarmerie accompagnent ces miliciens dans ces tueries », a-t-il ajouté. Aussi, Le président Affi demande que tous les candidats recalés à la course présidentielle puissent être candidats. L’ancien premier ministre de Laurent Gbagbo demande également à la CEDEAO d’avoir le courage de prendre ses responsabilités dans la résolution de la crise ivoirienne.

Moussa Camara

Rate this item
(0 votes)
JusteInfos

L'information mesurée et sans passion.

Website: www.justeinfo.net
Login to post comments

Entreprise: Groupe Océan Vision Communication (GOVCom) 

Capital:  5 millions de FCFA 

Siège sociale: Koumassi Sicogi 1,  80 logements Porte N° 3133 

N°RCCM N°CI-ABJ-2018-B-00937 DU 17/01/2018 

Adresse Postale: 10 BP 2856 Abidjan 10 

contacts: (225) 07 77 61 60 40 37 56 44 

GERANT
KAKOU KADJO BENOIT
 
DIRECTEUR DE PUBLICATION ET REDACTEUR EN CHEF 
 BENOIT KADJO
 
 
SECRÉTAIRE DE RÉDACTION
ANGE DINAOULÊ

 

Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Galerie photo