Union Africaine / A cause de l’affaire Guillaume Soro, le gouvernement ivoirien retire le pays de la déclaration de compétence de la Cadhp Featured

30 Avr 2020
119 times

L’une des décisions prises ce mercredi 29 avril 2020 au cours de la réunion du conseil des ministres du gouvernement ivoirien tenue à la Présidence de la République à Abidjan Plateau a été le retrait par l’actuel gouvernement, de la déclaration de compétence prévue au protocole relatif à la Charte africaine des droits de l’Homme et des Peuples, qu’il a émise le 19 juin 2013, en application de l’article 34 alinéa 6 dudit protocole. C’est le ministre de la communication et des médias, porte-parole du gouvernement qui a lu le communiqué à l’introduction du point-presse d’après conseil des ministres.

En effet, cette déclaration de compétence stipule que le gouvernement ivoirien en la signant, permet aux ong et autres organisations et personnes privées reconnues par l’Union africaine de saisir la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples pour se plaindre d’une situation qu’elles jugent anormale. Le communiqué indique que le gouvernement a pris cette décision de retirer la déclaration de compétence « suite aux graves et intolérables agissements que la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples s’est autorisés dans ses actions, et qui non seulement portent atteinte à la souveraineté de l’Etat de Côte d’Ivoire, à l’autorité et au fonctionnement de la justice, mais sont également de nature à entrainer une grave perturbation de l’ordre juridique interne des Etats et à saper les bases de l’Etat de droit, par l’instauration d’une véritable insécurité juridique ».

En effet, il faut se rappeler qu’il y a une semaine, la Cour africaine des droits de l’Homme et des peuples (Cadhp) avait demandé au gouvernement ivoirien, d’arrêter la poursuite et d’annuler le mandat d’arrêt lancé contre l’ex-premier ministre et l’ex-président de l’Assemblée nationale ivoirien, Guillaume Soro mais également de libérer ses camarades emprisonnés depuis décembre 2019. C’est donc cette injonction qui a irrité le gouvernement ivoirien. Il faut noter que la Justice ivoirienne a jugé par contumace l’ex-pan ivoirien en exil en France en le condamnant à 20 ans d’emprisonnement ferme, avec le paiement de 4,5 milliards FCFA d’amande et la privation de 5 ans de ces droits civiques. C’était le mardi 28 avril 2020.

Il est reproché Guillaume Soro d’avoir avec ses camarades détourné des deniers publics portant sur un montant de 1, 5 milliard FCFA, d’atteinte à la sûreté de l’Etat… Alors que ce dernier, après avoir créé son parti, a annoncé sa candidature contre le parti de son ex-allié Alassane Ouattara, le Rhdp dont le candidat est l’actuel premier ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly. 

Benoît Kadjo

Rate this item
(0 votes)
JusteInfos

L'information mesurée et sans passion.

Website: www.justeinfo.net
Login to post comments

Entreprise: Groupe Océan Vision Communication (GOVCom) 

Capital:  5 millions de FCFA 

Siège sociale: Koumassi Sicogi 1,  80 logements Porte N° 3133 

N°RCCM N°CI-ABJ-2018-B-00937 DU 17/01/2018 

Adresse Postale: 10 BP 2856 Abidjan 10 

contacts: (225) 07 77 61 60 40 37 56 44 

GERANT
KAKOU KADJO BENOIT
 
DIRECTEUR DE PUBLICATION ET REDACTEUR EN CHEF 
 BENOIT KADJO
 
 
SECRÉTAIRE DE RÉDACTION
ANGE DINAOULÊ

 

Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Galerie photo