14ème Réunion régionale africaine de l’Oit / Le ministre Abinan Kouakou Pascal (Président) à la clôture : «Nous devons poursuivre nos efforts, au plan national en tenant compte de nos réalités et spécificités… » Featured

09 Déc 2019
184 times

La 14ème réunion régionale africaine de l’Organisation internationale du travail (Oit) a eu lieu du 3 au 6 décembre 2019 à Abidjan, en Côte d’Ivoire. Cette rencontre a vu, à l’issue de ces 4 jours d’échange sur la problématique du travail dans les pays africains s’est soldée par la rédaction d’une déclaration commune par les pays participants appelée ‘‘Déclaration d’Abidjan’’ devant permettre aux pays africains d’avoir une meilleure visibilité en matière de travail et de protection sociale. A cet effet, Abinan Kouakou Pascal, ministre ivoirien du travail et de la protection sociale, président de cette 14ème réunion s’est réjoui des décisions prises. Ci-dessous sa déclaration.

(...) La 14ème Réunion régionale africaine de l’OIT s’achève, après quatre (4) jours d’intenses travaux, marqués par des commentaires sur l’excellent Rapport produit par le Directeur Général du BIT et des discussions thématiques animées par des personnalités dont l’expertise n’est plus à démontrer.

Je saisis cette occasion pour féliciter et remercier les Vices - Présidents, les panélistes, les membres du Comité de Rédaction et les organisateurs dont la disponibilité, l’ardeur au travail et l’expérience nous ont permis de réussir la tenue de cette session.

Je me réjouis également de la qualité des conclusions de nos travaux qui viennent d’être présentées.

Nous avons ainsi eu des échanges fructueux sur les problématiques de l’heure dans le monde du travail africain. Il s’agit notamment de l’application effective des normes du travail, de la dynamisation du dialogue social, de la concrétisation de l’égalité entre homme et femme et de la facilitation de l’accès de notre jeunesse à l’emploi décent. Nous avons aussi examiné la meilleure façon d’appréhender le changement climatique et les mutations technologiques, ainsi que le dispositif à mettre en place pour augmenter conséquemment notre productivité. Nos travaux ont enfin fait ressortir la nécessité d’accélérer nos efforts pour l’atteinte des Objectifs du Développement Durable (ODD) d’ici à 2030 et, bien entendu, la mutation de

notre économie informelle vers une économie formelle solide, compétitive et productive .

Nous en sommes tous conscients, les défis qui se présentent au monde du travail africain sont importants et nous devons, à l’entame de ce deuxième centenaire de l’OIT, prendre des orientations sûres et nous donner les moyens de parvenir aux résultats que nous escomptons.

Certes, la tâche est ardue, mais il nous faut persévérer et mener les bons combats en concentrant nos efforts sur l’essentiel.

Je retiens également que l’une des actions majeures à mener est le renforcement des moyens alloués aux Ministères en charge des questions de travail, d’emploi et de protection sociale, afin de leur permettre d’élaborer et de conduire des politiques efficaces. Cependant, ces Ministères qui agissent dans le cadre d’un tripartisme devenu incontournable, ne sauraient, par leur seule action, apporter des réponses à toutes les problématiques qui se présentent. Une volonté politique forte et affirmée et une coordination interministérielle impliquant d’autres Ministères techniques et ceux en charge des finances, semble être la bonne option.

Distingués délégués ;

Chers invités ;

Mesdames et Messieurs,

A travers la déclaration du centenaire, nous avons pris l’engagement de centrer notre action sur l’humain. Pour ce faire, et au cours des travaux de la présente session, des orientations essentielles ont été définies et nous permettent, dans le cadre de la mise en œuvre de l’Agenda du travail décent, d’aboutir à des résultats attendus par nos populations.

Je note que les déclinaisons majeures de notre action future concernent d’une part, la formation de notre jeunesse, afin de lui garantir l’accès à l’emploi productif et décent, et d’autre part l’application effective des normes du travail car elles sont porteuses de réponses à des problématiques qui continuent de se poser. 

Nous devons poursuivre nos efforts, au plan national en tenant compte de nos réalités et spécificités et au plan régional et continental, à travers les instruments dont nous nous sommes dotés. Les conclusions de la Réunion régionale d’Abidjan seront, à n’en point douter, un excellent conducteur pour l’atteinte de nos objectifs et nous savons pouvoir compter sur l’appui du BIT pour y parvenir.

Distingués délégués ;

Chers invités ;

Mesdames et Messieurs,

Avant de clore mon propos, je voudrais, au nom de son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, Président de la République de Côte d’Ivoire, de Monsieur Daniel KABLAN DUNCAN, Vice-Président de la République, de Monsieur Amadou GON COULIBALY, Premier Ministre, du Gouvernement et du peuple ivoirien, vous remercier pour l’amitié que vous nous témoignez en

acceptant de vous rendre en terre ivoirienne pour participer à ces assises.

Je voudrais également remercier le BIT qui a fait confiance à l’Etat de Côte d’Ivoire pour l’organisation de cette importante réunion et  souhaiter à toutes et à tous, une excellente fin de séjour et un bon retour dans vos pays respectifs.

Je terminerai en citant le Vice-Président de la République de Côte d’Ivoire qui a participé à la session spéciale, le 3 décembre dernier « Un avenir plus brillant pour le travail en Afrique est possible parce que l’Afrique est la nouvelle frontière du développement. »

Il nous faut bien sûre y croire et agir en conséquence.

Je vous remercie de votre aimable attention.

Last modified on lundi, 09 décembre 2019 19:44
Rate this item
(0 votes)
JusteInfos

L'information mesurée et sans passion.

Website: www.justeinfo.net
Login to post comments

Entreprise: Groupe Océan Vision Communication (GOVCom) 

Capital:  5 millions de FCFA 

Siège sociale: Koumassi Sicogi 1,  80 logements Porte N° 3133 

N°RCCM N°CI-ABJ-2018-B-00937 DU 17/01/2018 

Adresse Postale: 10 BP 2856 Abidjan 10 

contacts: (225) 07 77 61 60 40 37 56 44 

GERANT
KAKOU KADJO BENOIT
 
DIRECTEUR DE PUBLICATION ET REDACTEUR EN CHEF 
 BENOIT KADJO
 
 
SECRÉTAIRE DE RÉDACTION
ANGE DINAOULÊ

 

Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Galerie photo