Crise au sein de la communauté nigériane en Côte d’Ivoire / Le camp Alhaji Alajé explique les raisons de la destitution du Président Kareem Nasiru

04 Oct 2016
1841 times
Voici le fac-similé du chèque perçu par le Président Kareem Nasiru qui serait l'une des raisons ayant suscité sa présumée destitution Voici le fac-similé du chèque perçu par le Président Kareem Nasiru qui serait l'une des raisons ayant suscité sa présumée destitution

La plaie est profonde au sein de la communauté nigériane en Côte d’Ivoire. Regroupés au sein d’une association officiellement reconnue depuis 1963, cette communauté connait une fracture avec d’un côté le groupe du Président statutaire, Kareem Nasiru Adéolu dit Mayor et de l’autre, le groupe conduit par Alhaji Azeez Alajé qui ne veut plus de l’actuel Président pour raison de gestion opaques, détournement de fonds de la communauté etc.

Dans un article que nous avons récemment publié sur le site www.justeinfos.net, il a été relevé qu’un groupe de putschistes dit ne plus reconnaître le Président statutaire, Kareem Adéolu dit Mayor comme le Président de la Communauté nigériane en Côte d’Ivoire et que par conséquent, ce groupe reconnaissait désormais Alhaji Azeez Alajé comme le Président national par intérim. Ce groupe nous a, par ailleurs, contacté le lundi 3 octobre 2016 afin de mieux nous expliquer les raisons qui ont motivé sa décision. C’est à Marcory que les membres dudit groupe composé de Alhaji Azeez Alajé (Président par national par intérim), chef Ajiké Williams (Vice-Président du Président statutaire), Bright Moses (Président des jeunes de la Communauté nigériane), Collins Okenna (Secrétaire général du Président statutaire), Adekunle Taofeek (Président communal de Koumassi), Alhadji Musa Oyédélé (Ex-Président de la Commune d’Adjamé) et le chef Siméon Adeyemi (Ex-Président de la communauté nigériane en Côte d’Ivoire) ont échangé avec justinfos.net.

En effet, à en croire les membres dudit groupe, ils ne sont pas des putschistes. Pour la simple raison que leur démarche est légale. Pour ces derniers, l’Ambassadrice du Nigéria en Côte d’Ivoire, la diplomate IFEOMA Jacinte Akabogu a été saisie de l’affaire et celle-ci leur a indiqué la voie à suivre en désignant son conseiller technique Johnson. A. Badewolé pour piloter une commission d’enquête en vue de trouver la solution à ce problème. Cette commission qui comprend 7 personnes y compris le Président statutaire, Kareem Nasiru Adéolu a rendu son rapport d’enquête dont une copie nous a été remise.

Dans ce rapport présenté en 10 points, il est reproché au Président Kareem Nasiru sa mauvaise gestion de la communauté. « Nous l’avons enlevé parce que c’est lui seul qui est président, vice-président, Secrétaire général, Secrétaire financier, Commissaire au compte. Il travaille avec deux (2) ou trois (3) président de commune et c’est tout », nous a indiqué Bright Moses, Président des jeunes de la Communauté nigériane en Côte d’Ivoire. Il a par ailleurs précisé qu’ils ont la majorité avec eux. A savoir les anciens présidents communaux, la majorité des nouveaux présidents, les anciens présidents du comité central qui sont leurs aînés. Aussi, selon M. Bright, le comble est que le Président Kareem Nasiru a retiré un don de l’entreprise de télécommunication Moov à la communauté nigériane portant sur la somme de 2 220 669 FCFA dans une banque de la place sans informer personne. Et c’est devant le président du comité d’enquête qu’il a reconnu être rentré en possession de cet argent sans expliquer comment cet argent a été utilisé. La photocopie de ce chèque portant le nom du Président Kareem Nasiru a été présenté à justeinfos.net. Entre autres reproches, le Président Kareem selon ce groupe aurait élaboré un document des Statuts et Règlements taillé sur mesure sans que personnes n’y participe à son élaboration. Ce dernier refuserait d’ouvrir un compte bancaire pour l’association. Il serait le seul détenteur de la caisse de l’association après la vente des fiches d’identification pour l’élaboration des cartes consulaires. Selon donc ces derniers, après le travail du comité d’enquête, le Président Nasiru se serait reconnu coupable des faits.

En somme, la conclusion du rapport mentionne que le Président Kareem Nasiru au vu de tous ces faits qui lui sont reproché, il doit s’expliquer devant l’Assemblée générale qui est souveraine afin que celle-ci décide de son sort. Après donc ce rapport du comité d’enquête, ce groupe dit avoir tenu une assemblée générale le 16 septembre 2016 au sein de l’Ambassade nigériane en Côte d’Ivoire. Le rapport de cette assemblée générale dont nous avons reçu copie a été adressé à l’Ambassadrice. Il indique qu’au cours de cette assemblée générale, le rapport de la commission d’enquête sur la pétition contre ‘’l’ex-Président de la Communauté (M. Adeolu Kareem Nasiru) a été lu et expliqué à l’assemblée’’. C’est donc à l’issue de cela qu’une décision consensuelle a été arrêtée par ladite assemblée générale de destituer le Président Kareem Nasiru après avoir été jugé coupable d’abus de confiance.

Ainsi, toujours selon le rapport de cette assemblée générale, à laquelle a pris part le conseiller technique de l’Ambassade, Johnson A. Badewole, MM. Azeez Alajé et Ajiké Williams, ont respectivement été élu Président intérimaire et vice-président. Une invite a été faite à l’Ambassade de désormais collaborer avec ces nouveaux responsables élus comme interlocuteurs légaux et légitimes de la communauté nigériane en Côte d’Ivoire. Il faut préciser que ledit rapport de ladite assemblée générale a été signé par trois (3) chefs de la Communauté nigériane en Côte d’Ivoire. Il s’agit de Alhaji Ganiyu Shittu, chef Yoruba, Theophilus Opara, chef des Ibo et Ahaji Ibrahim Lamine, chef des Hausa. Après une rencontre, ce mardi 04 octobre 2016 avec le présumé Président destitué Kareem Nasiru dans les locaux de la communauté à Adjamé, ce dernier a préféré garder le silence et a annoncé réagir au moment opportun. Comme quoi, cette crise est loin de connaître son épilogue. Il faut noter que la Côte d’Ivoire abrite plus de 3 millions ressortissants nigérians en Côte d’Ivoire.

Benoît Kadjo            

 

Last modified on mardi, 04 octobre 2016 18:50
Rate this item
(1 Vote)
JusteInfos

L'information mesurée et sans passion.

Website: www.justeinfo.net
Login to post comments

Entreprise: Groupe Océan Vision Communication (GOVCom) 

Capital:  5 millions de FCFA 

Siège sociale: Koumassi Sicogi 1,  80 logements Porte N° 3133 

N°RCCM N°CI-ABJ-2018-B-00937 DU 17/01/2018 

Adresse Postale: 10 BP 2856 Abidjan 10 

contacts: (225) 07 77 61 60 40 37 56 44 

GERANT
KAKOU KADJO BENOIT
 
DIRECTEUR DE PUBLICATION ET REDACTEUR EN CHEF 
 BENOIT KADJO
 
 
SECRÉTAIRE DE RÉDACTION
ANGE DINAOULÊ

 

Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Galerie photo