Informations apaisées en Côte d’Ivoire / Le Fordpci forme les directeurs de publication Featured

31 Mar 2019
140 times

Le Forum des directeurs de publication de Côte d’Ivoire (Fordpci) organise du samedi 30 mars 2019 au dimanche 31 mars 2019 un séminaire de formation des directeurs de publication de Côte d’Ivoire à Grand Bassam sur le thème : « Les Directeurs de publication face au défi de l’information apaisée ». Ce séminaire a été placé sous la présidence du ministre de la Communication et des médias, le parrainage de Sem. Sangaré Sidiki Boubacar, représentant officiel et résident du Réseau des chambres des experts européens, département Afrique de l’Ouest section Côte d’Ivoire (Rceedao-Ci). Raphaël Oré Lakpé, président de l’Autorité nationale de la presse (Anp) est le formateur. La cérémonie d’ouverture a eu lieu en présence des représentants du Fsdp et de la Caidp.

Pour Charles Lambert Tra Bi, président du Fordpci, la tenue de ce séminaire répond au souci que les directeurs de publication veulent participer à l’apaisement de l’information en Côte d’Ivoire, vu que le pays est dans une période assez délicate. « Nous directeurs de publication, garants des lignes éditoriales, nous avons un rôle important à jouer dans le processus d’information. Et donc, il nous est apparu utile de mobiliser tous les directeurs de publication de Côte d’Ivoire pour cette formation afin de leur apporter les rudiments nécessaires pour écrire dans le sens de l’apaisement », a indiqué le président du Fordpci qui dit avoir sollicité un conférencier de taille, en l’occurrence, le président de l’Anp, qui va donner des pistes afin que tous les traitements de l’information se fassent dans la paix et dans le sens de l’apaisement. Selon Lambert Tra Bi, à travers ce séminaire, il s’agit de faire en sorte que les directeurs de publication jouent leur rôle afin que la Côte d’Ivoire n’aille pas à la dérive.

« Nous allons continuer ces genres de formations pour permettre aux directeurs de publication qui est au centre de tout dans une rédaction d’être bien formés. Parce que lorsque le directeur de publication est bien formé, il est bon pour sa rédaction et pour son pays. Mais quand il est mal formé, il est un danger pour sa rédaction et pour son pays », a-t-il expliqué. Pour le président du Fordpci, il s’agit de faire en sorte que les DP soient dans le processus de paix en respectant la ligne éditoriale de chacun. « On peut tout écrire sans forcément mettre de l’huile sur le feu », a-t-il précisé. Le représentant du ministre de la Communication et des médias, Koné Seydou, a salué, au nom du ministre Sidi Touré, cette initiative du Fordpci qui démontre l’intérêt que porte cette structure des directeurs de publication pour la promotion de la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire.

Son excellence Sangaré Sidiki Aboubacar a également salué la tenue de ce séminaire en indiquant que le Fordpci peut toujours compter sur sa structure pour ces gens de formation qui entrent dans la droite ligne des objectifs que s’est assignés le Rceedao. Le représentant légal et statutaire du Rceedao-Ci, a, par ailleurs, annoncé une bonne nouvelle aux directeurs de publication avec la construction d’un centre de santé en Côte d’Ivoire où les journalistes pourront se soigner gratuitement. Le 3ème adjoint au maire de Grand-Bassam a remercié le Fordpci d’avoir choisi sa commune pour la tenue de ce séminaire des directeurs de publication face au défi de l’information apaisée.

Quant au président du comité d’organisation, Stéphane Bailly, il a remercié les directeurs de publication pour avoir répondu nombreux à l’invitation de leur faitière. Raphaël Lakpé, en tant que formateur a fait savoir que la presse a évolué depuis 1990 jusqu’à nos jours. Et avec la nouvelle loi sur la presse, c’est le DP qui doit toujours trouver des solutions. Et le journal étant un produit sur le marché, il lui revient de le soigner tous les jours.

Pour le formateur du jour, le DP ne doit pas se comporter comme un homme politique quelle que soit sa ligne éditoriale. Il doit avoir des entrées partout et avoir des amis même au sein des autorités afin de toujours avoir des scoops pour mieux vendre son journal. Sur la question de l’information apaisée il a demandé aux directeurs de publication, de revoir les mots qui choquent et qui ont tendance à mettre de l’huile sur le feu. Car, il revient aux journalistes de rendre leurs informations digestes afin d’habituer les lecteurs à ce nouveau type d’écriture.

Benoît Kadjo

Rate this item
(0 votes)
JusteInfos

L'information mesurée et sans passion.

Website: www.justeinfo.net
Login to post comments

Entreprise: Groupe Océan Vision Communication (GOVCom) 

Capital:  5 millions de FCFA 

Siège sociale: Koumassi Sicogi 1,  80 logements Porte N° 3133 

N°RCCM N°CI-ABJ-2018-B-00937 DU 17/01/2018 

Adresse Postale: 10 BP 2856 Abidjan 10 

contacts: (225) 07 77 61 60 40 37 56 44 

GERANT
KAKOU KADJO BENOIT
 
DIRECTEUR DE PUBLICATION ET REDACTEUR EN CHEF 
 BENOIT KADJO
 
 
SECRÉTAIRE DE RÉDACTION
ANGE DINAOULÊ

 

Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Galerie photo